ÉCOUTEZ-VOUS vos INTUITIONS ?

Les grands leaders nous enseignent que leur intuition est plus importante que leur logique. Comme le dit Steve Jobs, « ayez le courage d’écouter votre cœur et vos intuitions. Pour une raison ou pour une autre, ils savent déjà ce que vous voulez devenir ».

J’ai toujours beaucoup interrogé les autres, moi-même ou l’Univers… Le fonctionnement des hommes et des femmes, et en particulier des personnes qui ont connu de grandes réussites ou de grands destins m’a toujours fasciné (Sœur Emmanuelle, Nelson Mandela, John Kennedy, Martin Luther King, Bill Gates, Gandhi…).

J’ai voulu comprendre leur mode de fonctionnement, leurs motivations, comment elles en étaient parvenues à ce niveau… Peut-être simplement en écoutant leur intuition. C’est d’ailleurs elle qui inspire les découvertes des chercheurs et des scientifiques. C’est elle également qui inspire la création des artistes…

En effet, la première impression que nous avons est souvent la bonne ! Combien de fois me suis-je dit : « Ah ! Si seulement j’avais écouté ma première intuition ! » ?

Et vous, écoutez-vous vos intuitions ?

Bonne journée,
Ludovic

Immobilier (7/21) – Connectez-vous à l’énergie du lieu

Immobilier Ludovic Bréant

Dans le conseil N°6 nous avons vu l’intérêt d’emprunter avec ces taux historiquement bas. J’espère que vous avez pu prendre rendez-vous avec votre banquier ou avec un courtier pour qu’il vous en dise plus sur votre capacité de financement.

Aujourd’hui, nous allons voir pourquoi l’énergie du lieu est important.

Pour ma part, je crois qu’un lieu a une âme, une énergie liée à la mémoire de ses occupants, de ce qui s’y est passé.

Je vous invite à vous connecter à votre ressenti, votre intuition pour réaliser le défi que je vous propose aujourd’hui. Faites-en l’expérience !​​​​​​​

Pour la dimension énergétique des biens, n’hésitez pas à faire appel à un géobiologue avant vos acquisitions : une pratique, qui peut paraitre ésotérique, mais qui a fait ses preuves même à New York !

Le but est de faire circuler les énergies, éliminer les vibrations négatives. Je suis convaincu que plus un lieu est agréable et accueillant, meilleur est l’investissement.

Connectez-vous donc au bien que vous visitez, ressentez l’énergie du lieu. Rappelez-vous en même temps qu’il est aussi fondamental d’acheter le bien au bon prix !

La vie nous envoie aussi des signes : lorsque nous dévions de notre chemin, lorsque nous ne faisons pas ce qui est bon pour nous, nous perdons l’harmonie avec nous-même. La vie nous envoie alors des événements désagréables.

Aussi, investir nécessite de savoir accueillir et accepter les obstacles.

Dans mon livre, je vous détaille l’un de mes projets qui n’a jamais vu le jour : celui d’un incubateur à côté de Biarritz. J’ai fait confiance à mon ressenti en renonçant à ce projet et, au final, j’ai su en tirer profit.

Conseil#7 tiré du livre « 30 conseils pour réaliser de bonnes affaires immobilières » aux éditions Maxima

>>> Voir le conseil N°6 « Obtenez un bon financement »

Ludovic Bréant
www.ludovic-breant.fr

Méthode d’organisation – Clé #2 : Un AGENDA NUMÉRIQUE pour RÉUSSIR votre projet

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 1 : L’IMPORTANCE d’établir des PRIORITÉS. Voici aujourd’hui la clé n°2.

Un AGENDA NUMÉRIQUE pour RÉUSSIR votre projet

À bien des égards, la technologie est parvenue à nous faciliter la vie et à nous rendre accessible un nombre incalculable de choses. Parmi elles : l’agenda numérique.

L’agenda papier reste un bon moyen d’organisation mais la préférence de On Passe à l’Acte c’est l’agenda numérique et collaboratif : il va devenir un élément essentiel de votre organisation.

Il vous permettra d’organiser tous vos rendez-vous personnels et professionnels tout en ayant la possibilité de le partager avec vos collaborateurs afin de vous organiser au mieux. L’agenda est le premier élément qui organise votre journée.

À suivre vendredi prochain – Clé n°3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

Le BONHEUR est-il NOTRE ETAT NORMAL ?

Nous avons tendance à croire que la normalité est d’être heureux : au travail, en famille…

Nous nous imaginons que les autres ont beaucoup moins de problèmes que nous, qu’ils s’épanouissent dans leur travail, que leur famille est unie, que leur conjoint est leur partenaire pour la vie, qu’ils sont moins souvent malades que nous…

Tout cela est une illusion : le bonheur idéal n’existe pas davantage chez les autres que chez nous ! Et plutôt que d’idéaliser ou d’envier le bonheur supposé des autres, nous pouvons même leur en donner.

Mère Teresa avait ainsi coutume de dire : « Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. » L’objectif final de chaque activité humaine devrait en effet être le bonheur de chacun, puisque c’est notre raison d’être sur terre : vivre la joie, le bonheur et l’épanouissement.

Pierre Catelin explique à ce propos que « le bonheur est l’expérience que fait un humain lorsqu’il a conscience d’aller vers sa vraie vie ou de la vivre, ou plus exactement, l’expérience du bonheur commence dès que l’on a défini sa vraie vie et que l’on décide d’aller dans cette direction. »

Et vous, trouvez-vous le bonheur dans votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Pourquoi les prix de l’immobilier vont continuer à augmenter ?

Krach immobilier

Certains experts prédisent une baisse de l’immobilier, voir un krach. Je ne partage pas du tout cet avis.

Dans cette vidéo, je vous livre mon analyse en 5 points.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

Pourquoi se fixer des POINTS DE REPÈRES ? (partie 1/2)

Les points de repère que j’ai reçus dans ma vie sont semblables à bien positionner le siège de ma voiture dans le but de mieux conduire ma vie. Selon moi, nous avons tous besoin de points de repère pour avancer. Si nos seuls points de repère étaient des expériences négatives, nous ne pourrions pas avancer pour développer notre plein potentiel.

Développement

Mon père ne travaillait pas le dimanche. Il passait la nuit précédente à préparer le souper de famille du dimanche. Je me rappelle aussi les bons déjeuners que mes parents préparaient ensemble, les bons œufs cuits dans la graisse de bacon. L’odeur du pain grillé! C’est si réconfortant. Chaque fois que je sens cette odeur, elle me sécurise et me rappelle le bon temps passé en famille. Aujourd’hui, je répète ces mêmes points de repère. Par contre, j’achète le bacon précuit !

Les temps changent, mais les points de repère restent ancrés en nous lorsque nous cherchons le bon et le positif en chacun d’eux. Le plus drôle, c’est qu’après que tous mes frères étaient arrivés à la maison familiale, mon père allait se coucher ! Pour lui, il avait joué son rôle de père, c’est-à-dire de nous avoir tous réunis. C’était le mieux qu’il pouvait faire.

J’en comprends la raison aujourd’hui. Il ne pouvait pas donner quelque chose qu’il n’avait pas reçu. En effet, il allait se coucher après que nous étions tous arrivés à la maison, c’était le mieux qu’il pouvait nous offrir, faute d’avoir lui-même reçu de l’affection parentale. Sa mère est morte en lui donnant naissance, il pesait six kilos, elle n’a pas survécu à l’accouchement.

Le père de mon père a renié son fils à la suite de la mort de sa femme. Mon père a été placé dans des familles d’accueil. Il n’a pas connu l’amour d’une mère ni celui d’un père. Ses besoins affectifs n’ont pas été comblés. Mon père a vite cru que c’était sa faute si sa mère était morte. Il a été profondément blessé d’avoir été rejeté. Il est devenu très dominateur et destructeur envers lui-même. Il s’est créé des personnages puissants pour ne pas ressentir le rejet et l’abandon dont il a été victime dès sa naissance.

La peur d’être rejeté était tellement présente en lui, qu’il nous aimait sans le dire, sans nous le faire sentir parce que sa souffrance d’avoir manqué d’affection dès sa naissance était trop grande. Malgré ses personnages, il avait une sensibilité très présente et c’est ce point de repère qui m’a montré l’homme bon qu’il était.

Lorsque nous étions tous réunis en famille et que nous parlions de nos réussites sportives ou celles de notre travail, il avait les yeux pleins d’eau. Sa sensibilité était plus puissante que ses personnages. J’ai hérité de cette sensibilité et j’en suis très fier aujourd’hui, car c’est une de mes plus grandes forces. Je me laisse plonger dans ma puissance divine quand je touche à ma sensibilité.

J’ai été gâté pourri par ma mère. J’avais juste à prendre ma douche, à me brosser les dents, et ma mère ramassait tout derrière moi : mes vêtements au bout du lit, ma serviette que je laissais par terre dans la salle de bain. J’ai essayé d’agir ainsi avec ma conjointe et je dois vous avouer que ce point de repère a vite été mis de côté !!!

À mardi prochain pour la suite de cet article.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Robert Savoie, conférencier et auteur des livres :  Se choisir ; AGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimer ; À chacun ses défisDeviens-tu c’que t’as voulu? (tomes 1, 2 & 3).
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

Voir une QUALITÉ derrière chaque DÉFAUT

En retrouvant la part lumineuse associée au défaut que nous observons chez les autres, nous arrêtons progressivement de les juger.

Un exercice consiste à trouver la qualité qui se dissimule derrière tel défaut que je ne supporte pas chez autrui. Cela permet de voir chacun sous son meilleur jour.

Valérie et moi formons un couple depuis vingt-huit ans. Au début, pendant la phase de passion amoureuse, nous n’avions pas vu nos défauts respectifs. Par exemple, Valérie s’est rendu compte après quelques années de mon côté contrôlant. Il m’a fallu ensuite plusieurs années de travail pour que je dépasse ma peur de la perdre, qui engendrait ce désir de contrôle. Heureusement, la sagesse de Valérie lui a permis de voir mes autres aspects positifs.

Et vous, percevez-vous une qualité derrière chaque défaut ?

Bonne journée,
Ludovic