Que puis-je AMÉLIORER dans ma vie pour être PLUS HEUREUX ? (partie 2/3)

argent-et-spiritualite

Qu’avez-vous fait de différent ce matin? Rien ? Alors, rien ne changera à moins d’agir différemment dès demain matin.

Nous avons vu mardi dernier comment chaque matin, se créer une journée mémorable. Voici la seconde partie de cet article.

Selon vous, quelles sont vos cinq plus grandes forces ?

Dans votre journal, écrivez vos cinq forces prédominantes. Ne vous posez pas de questions. Agissez maintenant. Accordez-vous cette importance, en ce moment même. Il n’est pas nécessaire de ressentir quoi que ce soit, nous en reparlerons. Pour écrire vos forces, partez de l’intérieur de vous, de votre intuition. Écrivez-les maintenant dans votre journal.

Une fois que vous aurez posé ce geste de générosité à votre égard, écrivez cinq de vos plus grandes réussites.

Vous avez réussi au moins cinq projets dans votre vie qui vous rendent particulièrement fier de vous. Inscrivez dans votre journal ces cinq réussites les plus importantes à vos yeux. Prenez votre temps, ce n’est pas une course contre la montre, il n’y a pas d’urgence. Faites une introspection et ramenez à votre conscience toutes ces belles réalisations. Vous les avez peut-être prises pour acquis depuis trop longtemps; il vous fera un bien énorme de les ramener à votre mémoire. Allez, maintenant, notez-les.

Nous aborderons mardi prochain, la dernière partie de cet article : Demandez à votre entourage de nommer cinq de vos forces.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Robert Savoie, conférencier et auteur des livres :  Se choisir ; AGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimer ; À chacun ses défisDeviens-tu c’que t’as voulu? (tomes 1, 2 & 3).
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

Démarrer un blog – 4 peurs qui vous empêchent de vous lancer (partie 1/2)

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Vous lisez beaucoup d’articles sur internet, et de pages en pages, vous vous dites que vous aussi vous avez du contenu à partager, des choses à écrire. Mais, une voix dissonante vous en empêche. C’est la même qui vous empêche de tenter quoi que ce soit de nouveau : ne serait-ce que de changer de route pour rentrer chez vous.

Les semaines, les mois, les années passent et vous vous demandez à chaque fois pourquoi vous ne franchissez pas le cap. Je crois savoir, pour les avoir ressenties, qu’il s’agit là de l’œuvre de 4 peurs qui vous inhibent.

1. « Je n’ai pas la compétence technique »

Vous pouvez créer un blog sans aucune appétence, ni compétences techniques. Aucunes. Le marché du « blogging » est d’ailleurs plein de solutions gratuites pour débuter cette belle aventure. Lancez-vous, et vous verrez qu’en tâtonnant, en essayant, en découvrant les fonctionnalités, vous serez chaque jour, de plus en plus à l’aise avec les outils. Et si jamais, vous ne pensez pas y arriver seul(e), faites appel à un prestataire, ou inscrivez-vous sur des forums, ou des groupes Facebook relatifs au blogging. Vous pourrez échanger avec des gens qui ont des questionnements techniques similaires.

2. « Je ne suis pas légitime »

Nous souffrons tous à un moment de notre vie du syndrome de l’imposteur. Nous estimons ne pas être à la hauteur de ce que nous envisageons. Rassurez-vous, pour débuter un blog, vous n’aurez pas besoin d’être à la hauteur de quoi que ce soit mais juste d’être vous-même. Les lecteurs s’identifient à un parcours de vie, à des émotions, à une histoire personnelle. Réfléchissez à vos passions, à ce que vous adorez faire, à votre parcours de vie, et trouvez un sujet sur lequel vous avez beaucoup de choses à raconter. Vous n’avez pas besoin de tout savoir dans un domaine pour commencer. Et, au fil de vos écrits, vous atteindrez la « ligne éditoriale » qui vous ressemble.

Mercredi prochain, nous aborderons les 2 autres peurs :
– « Je n’aurai pas le temps de l’alimenter »
– « Je veux qu’il soit parfait »

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

CHANGEONS DE CHEMIN si nécessaire

Ne nous jugeons pas sévèrement si nous prenons conscience que nous n’avons pas fait le bon choix. Il n’est jamais trop tard pour choisir un chemin qui correspond à notre passion. De mon côté, il m’a fallu une dizaine d’année et l’expérience de mon dépôt de bilan pour comprendre que je n’étais plus à la bonne place ! J’ai fini par accepter cette réalité et par choisir un chemin beaucoup plus épanouissant pour moi. Et depuis que je fais des activités qui me passionnent (créer des projets porteurs de sens, pour aider les personnes à transformer leur vie), non seulement ma vie m’apporte de la joie et du bonheur, mais en plus, les opportunités se multiplient et l’argent rentre de lui-même.

Pour ne pas subir la peur d’un changement brutal d’activité, il est possible de commencer à vivre sa passion en continuant pendant un certain temps son activité habituelle. La transition se fait ainsi en douceur, sans prendre de risque trop conséquent.

Chacun d’entre nous peut réellement vivre la vie dont il rêve. L’important est d’identifier ce qu’on aime vraiment, de prendre la décision de vivre sa passion, d’y croire fermement et de commencer sa nouvelle activité.

Vous avez pris conscience que vous n’étiez pas à votre place et avez réorienté votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Le POUVOIR des MOTS POSITIFS

Nous avons intérêt à ne pas nous laisser entraîner par l’énergie négative de personnes qui, par leurs paroles, nous tirent vers le bas ou nous démoralisent. J’ai ainsi pris l’habitude de me séparer de toutes les personnes négatives de mon entreprise. Dans de tels cas, il est étonnant de noter quasi-immédiatement la différence de résultat engendré par le manager « positif » qui remplace le manager « pessimiste ».

Dans notre communication, il est important de nous exprimer par des phrases positives. Notre inconscient ne prend en effet pas en compte une phrase négative qui exprime une demande positive. Par exemple, au lieu de dire : « n’aies pas peur », il est préférable de dire : « aie confiance », ou au lieu de dire : « ne sois pas en retard », il est préférable de dire : « sois à l’heure ».

De la même façon, nous utilisons régulièrement dans nos conversations « oui, mais… « . Or, cette tournure de phrase annule automatiquement ce qui vient d’être formulé ! Elle amène dans notre inconscient une possibilité d’échec. Remplaçons donc ce « oui, mais » par « oui, et » !

Les mots, émis sous forme de pensées ou prononcés, sont d’une grande puissance énergétique. La parole peut exprimer l’amour, éduquer, guérir, mais elle peut aussi déclencher des guerres, ruiner des vies, semer la désolation.

Et vous, utilisez-vous des mots positifs dans votre communication ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

L’ENFER, c’est les AUTRES disait Sartre ! Apprenez donc le SILENCE

Quand on agit, on s’attire les jugements positifs ou négatifs donc mieux vaut ne pas trop y prêter attention.

Quand on mène de grands changements dans nos vies, on se demande toujours à un moment ou à un autre ce que les autres vont penser. Notre entourage, nos connaissances, la société a toujours quelque chose à redire de nos agissements. Qu’ils soient bons ou mauvais, les jugements persistent.

Le mieux, c’est de réussir à ne pas y prêter attention. Réussir à se distancer des paroles des gens vous aidera à avancer et à garder l’énergie et la foi nécessaires pour pérenniser votre action.

Un bon conseil à prendre serait d’éviter de parler de vos projets à trop de personnes de votre entourage tant qu’il ne porte pas encore ses fruits.

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

J’ai décidé D’EXERCER UN JOURNALISME plus proche de mes valeurs

Changer de métier pour se rapprocher de la vie

François Revouy est cameraman à la TV. D’après lui, son métier a glissé loin de ses valeurs. C’est pour lui l’occasion d’axer sa vie différemment. Il a donc créé Gumguts : une aide à la culture locale par la production de vidéos.


Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

Remerciez-vous LA VIE ?

Il y a quelques années, j’ai appris que l’un de nos salariés, qui s’occupait de l’entretien de l’une de nos résidences hôtelières, nous avait soigneusement dissimulé ses difficultés financières et dormait dans sa voiture depuis plusieurs mois. Après lui avoir proposé de l’héberger dans la résidence le temps qu’il trouve un toit, je suis entré dans une profonde gratitude : j’ai réalisé que tout peut nous être enlevé très facilement. J’ai alors mesuré la chance d’avoir un toit et une famille.

En repensant régulièrement à cet homme, je remercie infiniment l’Univers de m’avoir préservé de la perte totale de mes biens personnels et d’avoir maintenu l’unité familiale malgré les difficultés.

Et vous, êtes-vous rempli de gratitude pour la vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic