Écriture (5/5) – CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.SanaSecretsOfShine.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 4 : Réfléchir à la forme. Voici aujourd’hui le point 5.

S’il est évident que l’on écrit pour se faire lire, il faut parfois taire la petite voix qui ne jure que par le jugement du futur lecteur. Car, à trop penser au lecteur, on freine l’envolée de notre plume.

5. Cessez de penser au lecteur

Mon style est-il correct ? Cette scène pourrait-elle être choquante pour le lecteur ? N’ai-je pas mis trop de détails ? Est-ce que le lecteur va s’identifier à mon personnage principal ?

Être obnubilé par ce que va penser le lecteur va vous inhiber, et ralentir votre progression. Prenez le parti, durant quelques pages, d’écrire sans filtres. Libérez votre plume ! Qu’écririez-vous si vous étiez sûr de ne pas être lu ?

« Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. » (Georges Perec)

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Le POUVOIR de la VISUALISATION

Lorsqu’une occasion correspondant à nos buts se présente, passons à l’action, ne tergiversons pas ! Si nous nous sentons poussés par notre instinct ou habités par une intuition, ne résistons pas ! La loi de l’attraction nous accompagne chaque jour.

Optimiser le déroulement d’une journée :

Pour se familiariser avec la loi de l’attraction, je suis partisan d’avancer pas à pas, en imaginant simplement le déroulement positif de notre journée.

  • Réussir un rendez-vous : en visualisant un rendez-vous qui se passe bien, nous projetons dans l’univers des ondes qui feront en sorte que ce moment soit réussi. À l’inverse, si on est inquiet, si on émet des vibrations de peur avant le rendez-vous, il se passera difficilement…
  • Mieux gérer son temps : si nous manquons constamment de temps pour faire les choses, si nous courons systématiquement après les minutes et que nous nous plaignons de ne pas avoir assez de temps, la loi de l’attraction nous fera encore davantage courir… La solution consiste à prendre conscience de notre fonctionnement, à nous arrêter quelques instants, à nous calmer et à modifier nos pensées en déclarant par exemple : « Je prends le temps de vivre sans stress. »

En pensant à l’avance à la façon dont on veut que les choses se déroulent chaque jour, nous créons notre vie intentionnellement. Attendons-nous à recevoir les choses que nous voulons et évitons d’anticiper ce que nous ne désirons pas.

Et vous, savez-vous visualiser votre journée de façon positive ?

Je vous souhaite une bonne journée, positive !
Ludovic

Réentendre les mêmes choses ! (partie 1/3)

Durant mes retraites/ateliers PHÉNIX et lorsque je donne des conférences, je répète souvent que l’acceptation de soi, de son corps, de son passé est le chemin que l’on doit emprunter pour cheminer vers l’amour de soi. Ce n’est pas une route facile à suivre. Il y a des embuches, des cailloux, des débris qu’il faut enlever, c’est parfois très périlleux et, à certains endroits, le sentier est escarpe. Vraiment, ce n’est pas toujours évident.

Régulièrement, les gens viennent me rencontrer et me mentionnent qu’ils ont fait des thérapies une bonne partie de leur vie, ont participé à différents ateliers de cheminement, on essaye du plus profond de leur âme de s’accepter tels qu’ils sont et qu’ils n’y sont pas encore arrivés. Je me permets ici de le répéter encore avec tout mon amour : l’acceptation signifie de se donner le droit de vivre la peine, la colère, le dégout de soi, la tristesse, le mal de vivre, la souffrance, la joie, le bonheur, etc.

Il est souhaitable, mais pourtant rare, que les gens se permettent de rester dans ce qu’ils vivent au moment présent pour accueillir la peur, la souffrance et commencer alors le processus de libération et d’acceptation. J’en parle beaucoup dans mes retraites et je le répète encore ici. Pourquoi ?

Nous en parlons mardi prochain, dans la seconde partie de cet article !

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Conférencier et auteur de Se choisirAGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimerÀ chacun ses défis ainsi que de Deviens-tu c’que t’as voulu tomes 1, 2 et 3.
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

Agissons pour le BIEN D’AUTRUI

La période de changement qui s’annonce est extraordinaire, pleine d’opportunités pour toutes les personnes qui vont s’ouvrir à ce nouveau monde.

Inspirons-nous des gens les plus heureux en ce monde, ceux qui agissent pour le bien d’autrui.

Pour ma part, je connais pour l’avoir ressenti le désespoir et la souffrance que traversent les personnes qui vivent une épreuve lourde. C’est ce qui me pousse à vouloir, en toute humilité, aider et inspirer des personnes traversant ces difficultés. Et lorsque ma vie me permet d’améliorer celle d’une autre personne, je me sens plus accompli.

Et vous, êtes-vous prêt au quotidien à transmettre inspiration, espoir et encouragement aux autres ? Sachez que cela peut représenter un apport beaucoup plus important qu’une somme d’argent…

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

J’ai décidé D’INVENTER MA VIE et de montrer que c’est possible

Devenir entrepreneur de sa vie

Guy R. Cloutier a souhaité montrer que si l’individu se comprend bien et qu’il peut savoir qui il est, il pourra savoir ce qu’il veut devenir.

En tant que professeur, il a souhaité être facilitateur et accélérateur des talents de ses élèves pour qu’ils deviennent entrepreneurs de leurs vies. Il a également mis en place nombre de conférences internationales sur le sujet.

Pour lui, le futur a du pouvoir : nous pouvons changer le monde de demain. Pour cela, il invite chacun à partager et s’inspirer de la richesse de l’autre.

Aujourd’hui, il a le sentiment d’avoir une vie riche et épanouissante et il est profondément heureux d’avoir pu devenir l’entrepreneur de sa vie et de voyager à travers le monde.

« Tous les jours où je rencontre des gens, je transforme ma vie. Cette puissance de l’individu, elle est vraie. »

Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

La vie fonctionne comme un GPS

Pour se guider par un GPS, vous devez d’abord l’allumer, lui indiquer une direction.

Ensuite accepter de suivre pas à pas cette petite voix qui vous indique votre chemin.

Pour la vie, c’est la même chose.

Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

Vivre le MOMENT PRÉSENT

Cesser de se battre et de résister amène aussi à être pleinement présent à tout ce qui est : à nous-mêmes, à nos paroles, à nos pensées, à notre environnement.

En tant qu’entrepreneur, j’ai longtemps fonctionné en me fixant des objectifs (ambitieux). Chaque début d’année, je dressais ma liste : le cours de bourse, le chiffre d’affaires, le résultat à tel niveau avant la fin de l’année à venir. Ou encore : acquérir tant de biens immobiliers, créer tant de nouveaux concepts…

J’étais dans le besoin obsessionnel d’atteindre ces objectifs, de réussir, et je ne voyais plus le beau coucher de soleil, la beauté de la nature qui m’était révélée. J’étais si pressé d’arriver au futur que le présent était devenu une étape obligée ; le stress me rongeait de l’intérieur. A peine commencé un rendez-vous, j’étais déjà pressé de passer au suivant… J’avais pris également l’habitude, dès qu’un objectif était atteint, de partir sur un nouveau projet sans prendre le temps de savourer l’instant, celui de la réussite…

Dans notre vie quotidienne, nous avons pourtant de nombreuses possibilités d’accorder notre totale attention à des tâches routinières pour qu’elles soient pleinement vécues. Par exemple, sous la douche, nous pouvons prendre conscience du jet d’eau sur notre peau ; en montant dans notre voiture, nous pouvons observer notre respiration ou le contact de nos mains sur le volant…

En étant pleinement présent, nous prenons aussi plaisir à l’action en cours, même si celle-ci ne nous passionne pas particulièrement.

La difficulté est de ne pas laisser nos pensées se diriger vers le passé ou le futur.

Et vous, parvenez-vous à vivre le moment présent ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic