LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Lors de mon dernier séjour dans notre établissement, l’Hôtel et Spa du Château, hôtel 4 étoiles, le personnel était comme à son habitude plein d’attentions pour moi : « Tout va bien, Monsieur Bréant ? Que désirez-vous boire ? Que désirez-vous manger ?… ». Malgré mes efforts de détachement et l’observation de mon ego qui apprécie profondément ces signes de reconnaissance, j’ai noté que je n’étais pas totalement naturel et que je jouais un rôle. Valérie (ma femme) et moi avons totalement rénové cet établissement, que je continue à aimer. Pourtant, j’ai pris conscience du fait qu’il était très en lien avec ma réussite passée…

Je dois avouer que mon petit moi appréciait ma position sociale ; il jouissait de l’effet qui apparaissait sur la personne en face et savourait les attitudes qu’on adoptait à son égard. Mais j’ai désormais conscience que l’orgueil n’entraîne que souffrance (je n’ai jamais suffisamment) et m’empêche d’être véritablement au service d’autrui.

Et vous, êtes-vous attaché aux signes de reconnaissance ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Comment ne pas refaire les MÊMES ERREURS

liberte-financiere

Par sa présence à l’instant présent, l’enfant a une grande capacité d’apprentissage. S’il tombe d’une balançoire, il ne refera pas la même erreur une deuxième fois. Il fera les choses différemment ou préférera une autre activité que la balançoire. De la même manière, lorsque nous rencontrons une épreuve, il nous faut tenir compte de nos erreurs pour ne pas reproduire le même schéma.

La première question à se poser est : suis-je à la bonne place ? Est-ce que je fais réellement ce que j’ai envie de faire au fond de moi ? Pour moi, la réponse a été négative et cela a constitué le point de départ de ma nouvelle vie.

Et vous, faites-vous deux fois les mêmes erreurs ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

RÈGLE D’OR #4 pour un article inspirant – L’étape de la rédaction

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Je vous propose 7 règles d’or pour écrire un article inspirant et percutant. Nous avons vu mercredi dernier, la Règle d’or n°3 : Sonder au plus profond de soi pour illustrer son propos. Voici aujourd’hui la règle d’or n°4.

L’étape de la rédaction

A présent, l’heure est venue de rédiger.

Soyez attentif à ce que j’appelle « vos créneaux, de créativité ».

Certains ont la plume facile le matin, d’autres le soir. Il n’y a pas de règle préétablie en la matière, du moment que vous prenez du plaisir à l’ouvrage.

Ne vous forcez pas, laissez votre plume vous guider, sans l’interrompre.

Écrivez sans vous arrêter, vous corrigerez les tournures plus tard. Car, parfois en s’interrompant, nous rompons le flux.

Quant à votre style, veillez à ce qu’il soit fluide, et ni soutenu, ni trop familier : le juste milieu est de mise.

À suivre mercredi prochain : Règle d’or n°5 – Le diable se loge dans les détails

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Dépasser notre DÉPENDANCE À L’ARGENT

Dépasser notre dépendance et notre attachement à l’argent est une occasion de croissance personnelle.

Après un long travail sur moi, j’ai décidé de lâcher prise et de renoncer à ma soif d’acquisition et d’accumulation. Cela m’a permis de mieux apprécier ce que nous possédions, de profiter de chaque moment et de découvrir une nouvelle vie, plus vraie, plus riche et, finalement, beaucoup plus belle.

Suivant certainement le même cheminement intérieur, une nouvelle génération d’entrepreneurs inspirés, dévoués et brillants, se met à l’œuvre dans le but de créer un monde plus juste, plus équitable et plus humain. Des entreprises sociales et solidaires voient le jour partout sur la planète. L’économie collaborative modifie en profondeur la « vieille » économie.

Nicolas Métro, par exemple, a mené une carrière réussie en occupant des postes de direction générale dans le « business » classique. A la recherche d’un sens à ses actions, il a développé une vision plus globale de son activité professionnelle et de ses impacts sur le monde. Il a ainsi créé Kinomé, entreprise à vocation sociale visant à inverser la tendance de déforestation dans le monde tout en réduisant la pauvreté.

De plus en plus, les ressources s’orientent vers des idéaux plus nobles. L’argent doit en effet être utilisé au bénéfice de la vie, de notre planète et des générations futures.

Et vous, partagez-vous les valeurs de cette nouvelle génération d’entrepreneurs ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Comment SAUVER les autres ?

On voit dans une petite vite en pleine conscience comment sauver les autres! Est-ce que vous êtes de ceux et celles qui ont tendance à chercher à empêcher leurs enfants de souffrir, à vouloir prendre toute la souffrance des autres ou de vos amis? Vous n’aimez pas voir les gens souffrir.

J’ai une grande nouvelle pour vous : « Vous ne pouvez pas empêcher les gens de souffrir ».

Lien vers la vidéo >>

Chaque âme vient s’incarner ici avec leurs challenges, leurs blessures, leur existence et souffrances. Pareil pour vous !

Vous portez vos blessures : trahison, rejet, abandon, humiliation, injustice. Désir d’être aimé, d’être reconnu, d’avoir de l’attention, un manque de paix d’esprit. Bref, tous les gens qui vous entourent vivent les mêmes défis.

C’est impossible de réussir à sauver quelqu’un. En plus, c’est encore pire ! Quand on cherche à sauver quelqu’un, on l’empêche de se déployer. Tout ce qu’on a à faire entre autre dans le cas de nos enfants, c’est de créer un environnement d’amour, de bienveillance, de compassion. Comme un grand jardin ! Un grand jardin où il va pouvoir se permettre de fleurir. Mais si on est toujours en train de les empêcher de faire des erreurs, de ne pas vouloir les voir souffrir parce que lorsqu’on les voit souffrir, ça nous fait souffrir, que ça veut dire qu’on ne s’occupe pas de notre propre jardin, qu’on ne gère pas nos propres blessures.

C’est difficile ce que je vais vous dire, mais on doit apprendre à se détacher de nos enfants. On doit apprendre à se détacher de nos parents, de nos amis. On doit les aimer, on doit les reconnaitre pour ce qu’ils sont en train de vivre mais on doit arrêter de chercher à les sauver. C’est impossible de sauver les autres.

Commencez par vous sauver, retrouvez la paix dans votre esprit, augmentez votre amour, votre confiance en vous, votre confiance en plus grand. Comprenez que dans ce grand plan, tout est toujours parfait et comprenez que chaque personne qui font leurs expériences autour d’eux, ils vivent exactement ce qu’ils doivent vivre en ce moment.

Donc, plein d’amour, de bienveillance et de compassion. L’amour est toujours la réponse. Vous ne pourrez jamais sauver les autres.

Je vous aime, je vous adore ! On se revoit très bientôt !

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cheminez vers un COUPLE DURABLE !

Dans l’acceptation de l’autre, avec ses qualités et ses défauts, le couple peut être considéré comme un « chemin initiatique », destiné à nous faire progresser. Le couple est encore plus solide quand il permet à chacun de se dépasser, de s’élever à un niveau supérieur de conscience ; il permet de mieux se connaitre, de dépasser son ego : c’est un chemin de progrès.

Au final, on doit être plus heureux à deux que seul. L’autre nous aide à trouver le meilleur de soi. À deux, la vie devient plus joyeuse, plus lumineuse, on se soutient mutuellement et tout devient possible.

Chaque couple a son histoire, sa naissance, son évolution, et malheureusement, deux fois sur trois, une fin. Mais ces décisions de rupture ne sont-elles pas prises trop rapidement, sans avoir tout fait pour tenter de retrouver les affinités et les sentiments du début ?

Et pour vous, le couple permet-il de mieux vous connaître et de vous dépasser ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

Popup Builder Wordpress