J’ai décidé de CHANGER DE VIE pour mettre du sens dans mon activité et RETROUVER MA LIBERTÉ

S’émanciper d’un système pour trouver le bonheur

« Quand tu te rends compte que ce que tu fais est néfaste pour le monde et pour les autres, tu te dis là, stop ! »

Après cette prise de conscience, Alexandre a décidé de tout quitter pour créer sa propre activité, dans laquelle il retrouve sens personnel et utilité pour les autres.

L’idée : s’aligner avec ses valeurs et contribuer au mieux-être sociétal.

« Je me suis dis, n’attends pas des autres ce que tu peux faire toi-même: fais-le ! »


Lien vers la vidéo >>

Résultats :

– Alors qu’il travaillait auparavant essentiellement pour des films publicitaires, il est devenu réalisateur de documentaires. C’est pour lui un moyen de transmettre cette connaissance du monde qu’il a acquise par les voyages et la lecture, et qui lui a permis une ouverture d’esprit différente. Pour lui, c’est important d’offrir cette connaissance pour que les autres soient plus à mêmes de faire des choix conscients et qu’ils ne soient plus soumis à la seule information qu’on leur donne.

– Il constate que lorsqu’on se met sur le bon chemin, « ça va beaucoup plus vite, c’est plus fluide, tout marche mieux ».

– Il se sent heureux, cohérent, vivant et … libre !

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

Comment réagir à l’insatisfaction actuelle ?

joie-de-l-enfant

Notre façon d’interpréter les situations que nous traversons va souvent dicter notre conduite et aura un impact sur notre état d’être

Nous avons le choix de nous détourner des mauvaises nouvelles et de choisir ce qu’on veut à la place.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

IDENTIFIER ses limitations

Posons-nous cette question : si j’avais une baguette magique, si je n’avais aucune limitation de temps, de connaissances, d’argent… quelle serait ma réalité ? Plus concrètement, si demain je touchais un milliard d’euros, qu’est-ce que je ferais différemment ?

C’est peut-être le bon moment pour vous demander ce que vous feriez si vous receviez, là, maintenant, un milliard d’euros… Même si votre travail vous plait et vous épanouit, continueriez-vous à le faire exactement de la même façon ?

Pour ma part, l’argent n’a jamais été une contrainte. Même avant d’en avoir, j’ai toujours été convaincu qu’il était un outil et que l’ « intendance » suivrait mes projets. En revanche, je me sentais limité par mes compétences : je ne me sentais pas capable d’écrire un livre ou de réaliser une vidéo, j’avais de réelles peurs par rapport à cela…

En m’imaginant sans mes limitations, j’ai réalisé que je me sentais bien en aidant les autres et que la richesse de mes expériences (d’entrepreneur ayant connu de grandes difficultés mais également de grandes réussites, de personne ayant beaucoup travaillé sur elle et recherchant le bonheur) pouvaient contribuer à aider d’autres personnes.

J’ai donc réorienté mon temps et mes ressources. Pour communiquer mon message, j’ai décidé de dépasser ma peur du regard de l’autre et j’ai entrepris de partager mon expérience, d’abord par l’écrit, puis par la vidéo…

Et vous, avez-vous identifié vos limitations ? Que feriez si demain vous touchiez un milliard d’euros ?

Bonne journée !
Ludovic

Comment ÉCOUTER MON INTUITION m’aurait évité 3 ans de bataille judiciaire

En 2009, je décide de placer le siège social de mon groupe dans une ville du Sud-Ouest, ce qui paraissait logique et cohérent, nos bureaux administratifs s’y trouvant. Pourtant, une petite voix me répétait « Paris… ».

J’aurais évité bien des difficultés en l’écoutant… À Paris, j’étais un parfait inconnu, le tribunal aurait donc été totalement impartial. Dans cette ville de province, au contraire, plusieurs juges du tribunal de commerce avaient travaillé pour mon entreprise, et la jalousie a précédé la haine à l’égard d’un entrepreneur quelque peu dérangeant… Cela s’est ressenti au moment des procédures collectives. Mais malgré un fort ressenti pour implanter le siège de notre entreprise à Paris, mon esprit conscient m’a dissuadé d’en tenir compte.

Nous disposons tous d’un côté de notre esprit logique (qui nous rassure et nous conduit vers un chemin prévisible, sans surprise) et d’un autre côté, de notre intuition (qui nous interpelle et nous montre une autre vision des choses). Et nous avons tous de l’intuition, à propos des personnes ou des situations que nous rencontrons. Pour en tenir compte, nous devons simplement apprendre à l’écouter.

Et vous, écoutez-vous vos intuitions ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Entretenez-vous la flamme de l’amour AU QUOTIDIEN ?

Plusieurs petits détails peuvent entretenir l’amour au quotidien :
– Savoir se faire des compliments : dire comme un repas est bon, ou comme le jardin est bien entretenu…
– Remarquer le progrès de chacun : « j’apprécie ta patience », « j’admire tes talents de décoratrice »…
– Changer les habitudes, varier les actes, chercher à étonner et à surprendre l’autre, éviter de rentrer dans la routine quotidienne.

Mais pour que le couple fonctionne bien, il n’y a surtout rien à faire : il suffit simplement d’être nous-mêmes, d’être qui nous sommes véritablement sans y mettre d’artifice et sans jouer de rôle particulier.

Et vous, entretenez-vous la flamme de l’amour au quotidien ?

Bonne Saint-Valentin !
Ludovic

2 OUTILS pour atteindre l’abondance

tableau-de-vision

Pour réaliser vos intentions, vous pouvez agir à la fois sur le plan matériel mais aussi sur le plan subtil.

Le résultat est incroyable et dépasse souvent nos espérances….


Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

J’ai décidé de QUITTER LA FONCTION PUBLIQUE pour me lancer dans un projet numérique libre qui aide la coopération

Contribuer au mieux vivre ensemble

Louis Julien de la Bouere avait envie de contribuer au mieux vivre ensemble et à la coopération sur les territoires. Pour cela, il a créé Tiriad, une structure qui relie les personnes par le biais du numérique.


Lien vers la vidéo >>

Résultat : il a le sentiment de parvenir à créer du lien sur son territoire et au delà, il est heureux de son changement de vie.

« Peut-être que si je mets mon petit grain de sel et que cela fonctionne, demain je ne verrai plus des territoires où des partis extrémistes s’installent. »

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous..