CALMEZ VOTRE ESPRIT – Pleine conscience avec François Lemay

Avant, j’avais tendance à être boulimique de connaissance et à m’étourdir sans arriver à intégrer. Je suis allé chercher mes racines à Vipassana!

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

Utilisez-vous LE POUVOIR DE LA VISUALISATION pour lever les obstacles ?

Pour diminuer mon stress, je me visualise : calme, détendu, heureux, et en paix… Je ne pense pas à la façon de m’y prendre, mais je visualise et je ressens l’attitude que je souhaite obtenir.

Pendant que j’écris par exemple, je visualise régulièrement mon livre terminé et l’aide qu’il pourra apporter à certaines personnes. Et quand mon mental est trop agité, je fais le vide par une courte méditation pour tenter d’installer à nouveau ma vision positive.

Lorsque des obstacles se présentent sur notre chemin, la visualisation du résultat que nous souhaitons, nous permet de recevoir la solution au problème ou le moyen de relever le défi, à condition de rester calme et détendu.

Lorsque mes entreprises ont connu leurs premières difficultés, j’étais envahi par l’inquiétude et l’angoisse. J’étais incapable de percevoir la moindre solution. Progressivement, j’ai pris conscience de mes blocages et, quand une mauvaise nouvelle arrivait, je prenais quelques minutes pour recharger mon énergie dans la nature qui entourait nos bureaux. Dans ce contexte, je retrouvais un certain calme qui me permettait de me recentrer sur la visualisation de mon objectif et, comme par magie, des solutions commençaient à émerger du néant.

Et vous, utilisez vous le pouvoir de la visualisation pour lever les obstacles qui se présentent ?

Je vous souhaite une excellente journée,
Ludovic

Intolérances et allergies – Que dit la NATUROPATHIE ? (partie 6/6)

Plus d’un Français sur trois souffre d’allergie et près d’un sur deux d’intolérance alimentaire. Ce chiffre aurait doublé au cours des quinze dernières années. Quelles en sont les causes et comment pouvons-nous agir en dehors des traitements symptomatiques proposés par la médecine classique ?

Nous avons vu samedi dernier, la cinquième partie de cet article afin de revoir notre mode de vie pour limiter ces allergies.

Récapitulatif des points à éviter ou à privilégier en traitement et en prévention des intolérances et allergies :

À ÉVITER : les aliments raffinés, chimiques, riches en sucres. La surconsommation de produits laitiers.
Manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : les aliments complets ou semi­‐complets (riches en fibres), bio, les fruits et légumes locaux (à maturité), de saison et frais (consommés rapidement après récolte), chaque jour.

À ÉVITER : manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : bien mastiquer.

À ÉVITER : les graisses animales (viande rouge, viande de porc, charcuterie, fromages) et les gras trans (fritures, viennoiseries, huiles hydrogénées).
PRIVILÉGIER : les poissons gras (maquereaux, sardines, anchois, saumons bio…) 3 fois par semaine. Les huiles vierges bio riches en oméga-‐3 (colza, noix, lin, chanvre).

À ÉVITER : la prise régulière de médicaments.
PRIVILÉGIER : favoriser une médecine naturelle préventive (naturopathie, médecine nutritionnelle…).

À ÉVITER : Le tabac, le tabagisme passif, les atmosphères polluées.
PRIVILÉGIER : s’aérer régulièrement, pratiquer une activité physique.

À ÉVITER : les aliments générant une intolérance (lait, œufs de poule, froment, gluten).
PRIVILÉGIER : réparer les muqueuses intestinales et/ou respiratoires avec de la glutamine, des probiotiques.

À ÉVITER pour les bébés : un allaitement artificiel, une diversification alimentaire prématurée, des ambiances trop aseptisées, des survaccinations.
PRIVILÉGIER : un allaitement maternel idéalement jusqu’à 6 mois, une diversification alimentaire en protéines potentiellement allergisantes le plus tard possible (1 an, et 2-­‐3 ans si l’un des parents est allergique).

Traiter les causes et non les symptômes

La recrudescence des allergies sous différentes formes et des intolérances alimentaires touchant une population de plus en plus jeune est la signature d’une société mal nourrie, stressée et vivant dans un environnement de plus en plus pollué. La médecine conventionnelle propose une réponse symptomatique s’attachant à bloquer la réponse immunitaire et inflammatoire à travers des molécules aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires.

Une alternative est possible : pratiquer une médecine reposant sur la santé, telle que la naturopathie ou la médecine nutritionnelle et fonctionnelle, afin de proposer des solutions qui s’attaquent aux causes et non aux symptômes. Cette voie, moins lucrative pour l’industrie pharmaceutique, est assurément prometteuse pour agir sur ces pathologies chroniques mais passe obligatoirement par une réforme de l’alimentation.

Relire les 6 parties de cet article

1. Généralités sur les intolérances et les allergies
2. Les intolérances alimentaires
3. Allergies et système immunitaire
4. Causes des allergies
5. Un mode de vie à revoir
6. Récapitulatif

Alain HUOT

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

APPRENDRE À MIEUX NOUS AIMER

La confiance en soi repose pour une large part sur l’amour, sur l’estime que nous nous portons. En apprenant à mieux nous aimer, nous parviendrons à améliorer l’image que nous avons de nous-mêmes et, de ce fait, notre confiance en nous. Un coach m’a un jour demandé si j’étais fier de moi… Euh, oui, mais… En fait, après réflexion, je ne me sentais pas fier de moi malgré ce que j’avais accompli. C’est en développant un sentiment de fierté par rapport à moi que j’ai commencé à mieux m’aimer.

Nous pouvons également identifier nos zones de confiance : il s’agit des domaines ou des parties de notre personnalité que nous aimons. En ce qui me concerne par exemple, j’ai toujours aimé créer et développer des projets en animant une équipe dans un esprit start-up.

Et vous, êtes-vous réellement fier(e) de vous ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

VALORISEZ-VOUS VOS PROCHES ?

Lorsque j’étais enfant, les rencontres avec ma grand-mère – « Bonne-Maman » – étaient toujours d’une grande richesse. Je me sentais écouté et respecté. Cette femme avait la capacité de valoriser mes petits progrès. « Ludovic, tu as réussis de belles choses, tu as de belles qualités, je suis certaine que tu apporteras beaucoup aux autres. » Elle prenait du temps pour me raconter la vie de personnes ayant consacré leur existence aux autres : l’abbé Pierre, le père Gilbert, Mère Térésa… Je me sentais pleinement exister et j’avais envie, en la quittant, de réaliser de grandes choses.

En étant satisfaits, nous devenons en effet plus réceptifs aux autres, nous nous ouvrons à leur besoin et à leur ressenti. Nous nous permettons d’offrir notre potentiel de création à l’humanité, et nous ressentons alors au plus profond de nous, la joie d’apporter aux autres notre contribution.

Quand nous avons beaucoup reçu, nous nous sentons libres d’exprimer nos sentiments, en étant valorisés, confiants, nous nous épanouissons.

Et vous, valorisez-vous vos proches dès que vous le pouvez ?

Bonne journée,
Ludovic

Méthode d’organisation – Clé #4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions. Voici aujourd’hui la clé n°4.

Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

Votre cerveau ne sait pas retenir toutes les choses à faire avec rigueur. La règle d’or, c’est de ne pas confier l’organisation à son cerveau, mais à des méthodes et outils efficaces pour s’organiser, comme par exemple la méthode Getting Things Done. Avec elle, adieu les listes et les post-its.

Cette méthode peut se pratiquer soit avec le format papier avec le bac à tri, soit en format numérique, avec le fabuleux outil en ligne et gratuit, Trello.

Que ce soit avec le bac à tri ou avec Trello, ceux-ci doivent être organisés en 6 colonnes :

1. Premières Actions, qui sont les petites actions simples à réaliser rapidement.

2. En attente de l’extérieur : pour ce qui nécessite une réponse ou une action d’une autre personne que vous-mêmes, ce qui vous permet de l’avoir devant vous mais de vous en soulager du poids en terme de charge mentale.

3. Projet : pour tout ce qui dépasse les actions simples et qui nécessite une organisation, une date limite et des actions propres.

4. Infos : qui va regrouper toutes les informations dont vous avez besoin et que vous ne devez pas oublier.

5. Un jour peut-être : qui recense les idées que vous avez, que vous n’allez pas réaliser tout de suite mais que vous voulez garder.

6. Réalisés : glisser les actions dans cette catégorie une fois réalisées. Plus cette dernière catégorie sera remplie, plus vous serez fiers de vous !

Alors ? Qu’attendez-vous pour commencer à vous organiser ?

À suivre vendredi prochain – Clé n°5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

Acceptez-vous les autres TELS QU’ILS SONT ?

Pour aimer les autres, il convient de les accepter tels qu’ils sont, avec leurs blessures, leurs différences, leurs faiblesses. Mais pour pouvoir aimer véritablement, il faut d’abord s’aimer soi-même et ne plus être dépendant du besoin d’être aimé. Et pour s’aimer soi-même, il est nécessaire de s’accepter tel que l’on est, avec ses qualités et ses défauts.

j’ai compris que, manquant d’amour pour moi, je cherchais à me faire aimer par les autres, y compris par ma femme Valérie. Réconcilié avec moi-même, ayant trouvé l’amour à l’intérieur de moi, je pouvais commencer à véritablement aimer l’autre.

Et vous, acceptez-vous les autres tels qu’ils sont ?

Belle journée,
Ludovic