Vous laissez-vous GUIDER par VOTRE INTUITION ?

Plus j’avance dans la vie et plus je m’aperçois que mon libre arbitre est limité, que mes choix sont limités.

Dès qu’un choix s’ouvre à moi, je cherche à activer mon intuition afin que la décision soit le plus possible guidée par mon essence intérieure. Ainsi, mon intuition me guide de plus en plus dans mes choix. C’est elle qui m’a poussé, par exemple, à écrire mon blog ou à entreprendre la rédaction de mon livre.

Et quand je m’éloigne de ce que je suis vraiment venu réaliser dans cette incarnation, l’Univers me rappelle sans cesse à l’ordre ! Les signes de ces avertissements varient d’une personne à l’autre ; dans mon cas, ils prennent la forme de résistances ou de projets entrepreneuriaux qui n’aboutissent pas.

Par exemple, j’ai travaillé avec un consultant sur un projet de fond d’investissement éthique. Il s’agissait de récolter des fonds auprès d’investisseurs qui prendraient ensuite des participations dans le lancement d’entreprises solidaires, sociales et citoyennes ayant un projet porteur pour l’humanité. Nous avions imaginé un suivi dématérialisé, avec la présence de mentors ; de grands noms de l’économie sociale et solidaire avaient été approchés. Mais le projet n’était pas fluide et se heurtait à de nombreux freins… Je finis par accepter l’idée que ce projet n’était pas pour moi (trop financier ?) et que l’Univers avait d’autres vues me concernant.

Et vous, vous laissez-vous guider par votre intuition ?

Je sous souhaite une bonne journée,
Ludovic

INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – Privilégier les fibres

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelques mois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grand bénéfice.

Privilégier les fibres

Les dernières études scientifiques nous apprennent que la principale cause des maladies métaboliques (obésité, maladies cardio-vasculaires, diabète type 2..) sont liées à l’excès de sucres raffinés et la carence en fibres de notre alimentation moderne.

Les fibres alimentaires que l’on trouve en abondance dans les légumes frais ou secs, les fruits et les céréales, sont le fuel de notre flore intestinale. Les études scientifiques ont montré que plus l’apport en fibres est important et plus la diversité et le nombre d’espèces de bactéries sont importants. Le microbiote en est d’autant plus stable et équilibré. Or, notre état de santé dépend de la symbiose que nous entretenons avec notre microbiote.

Autre bénéfice, les fibres ralentissent l’absorption des sucres, ainsi, les aliments riches à la fois en sucres et en fibres comme les fruits auront un index glycémique moyen ou bas. Un faible IG est à privilégier car il induit une libération lente de l’énergie permettant une utilisation longue et régulière par l’organisme, mais également moins de stockage des sucres en graisses et un effet de satiété diminuant la faim et donc la prise alimentaire.

Plus encore : la digestion des fibres par notre microbiote produit des acides gras à courte chaîne (AGCC) qui apportent de l’énergie à nos cellules et ont des effets protecteurs sur notre santé. Au niveau de l’intestin, ces molécules permettent, entre autres, de réguler les processus inflammatoires et sont capables d’inhiber la prolifération des cellules cancéreuses dans le côlon.

Autant de raisons pour privilégier l’apport des fibres !

Mon astuce: j’ai les fibres gourmandes…

J’enrichis en fibres mes plats avec des graines de chanvre bio non décortiquées ou des pistaches grillées. En cas de fringale, je grignote riche en fibres avec des baies de Goji bio ou des amandes bio non pelées . Facile même au bureau ou en déplacement !

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Atteindre ses BUTS nous apporte t-il le BONHEUR ?

Notre culture nous enseigne que le bonheur dépend de la réalisation de nos objectifs : nous serons heureux si nous possédons des biens matériels, nous serons heureux si notre vie familiale est harmonieuse, si notre métier est valorisant… Mais si nous attendons que les circonstances extérieures nous apportent ce dont nous avons besoin pour être heureux, nous risquons d’attendre longtemps. C’est la raison pour laquelle certaines personnes deviennent aigries : elles n’ont jamais suffisamment pour être heureuses.

Cette croyance négative très profondément ancrée consiste à penser : « je ne peux être heureux que si j’ai ce que je désire ». Aussi, lorsque les choses vont mal, je me sens forcément mal !

Je me suis constamment fixé des buts dans la vie : « quand j’aurai mon diplôme, je pourrai faire telle ou telle chose », « quand j’aurai la maison de mes rêves, je serai heureux », « quand j’aurai trouvé la femme de ma vie, je serai épanoui et comblé », « quand j’aurai introduit ma société en bourse, je serai heureux… ».

Dans la première partie de ma vie, j’ai eu pour objectif principal d’avoir une belle réussite matérielle pour obtenir le bonheur. C’est dans ce cadre que j’ai utilisé la loi de l’attraction , qui a parfaitement fonctionné pour moi : j’ai obtenu une grande réussite selon les critères de la société (de somptueuses résidences, de belles voitures de sport, de nombreux voyages dans des hôtels cinq étoiles à travers le monde…). Et lorsque j’ai atteint mes buts, j’en ai fixé d’autres. Je voulais constamment améliorer ma situation du moment…

Et vous, faites vous de la réalisation de vos objectifs, la condition de votre bonheur ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Méthode d’organisation – Clé #7 : Se RESSOURCER pour GARDER le cap !

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 6 : Se donner un CAP et les MOYENS d’y parvenir.

Voici aujourd’hui la clé n°7 !

Se RESSOURCER pour GARDER le cap !

Enfin, 7ème et dernière clé de la parfaite organisation du porteur de projet : se libérer des sollicitations extérieures.

Ne minimisez pas votre propre bien-être. Veillez à toujours vous accorder un moment de repos pendant lequel vous mettez pause et prenez conscience de votre corps et de ses besoins.

Au XXIème siècle, le surmenage est la principale cause du burn-out des actifs. Comme disent les anglais : « One nap a day keeps the break down away ! »

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

L’important n’est pas le BUT, c’est le CHEMIN

J’ai fini par prendre conscience que nous sommes en chemin. Nous sommes merveilleux, ici et maintenant. Tout est parfait, ici même. Nous ne serons ni mieux ni meilleurs plus tard. Nous aurons simplement avancé sur notre chemin.

Certains livres ou certains enseignants en développement personnel nous présentent un départ et une arrivée, et, entre les deux, une route. Au début de mon travail sur moi, j’avais envie d’arriver le plus rapidement possible à ma nouvelle vie, plus paisible et pleine de sens. Inconsciemment, j’émettais l’idée que ma situation présente n’était pas bonne et que le bon était au bout de la route ! Bien évidemment, je trouvais que l’amélioration n’était pas assez rapide et je me disais que les méthodes enseignées ne fonctionnaient pas…

Pourtant, comme l’énonce Pascal Spieler, « vous êtes une personne magnifique ici et maintenant. Il n’y a nulle part où aller, vous êtes déjà ce que vous voudriez être. Ne vous comparez pas, ne vous jugez pas, soyez simplement là, présents à vous-mêmes. »

Notre but ne se trouve pas tout au bout du chemin mais ici et maintenant dans ce nouveau pas que nous allons accomplir. Ne soyons pas trop exigeants avec nous-mêmes. Prenons soin de nous et décidons de nous offrir le meilleur avec bienveillance.

Et vous, êtes-vous focalisé uniquement sur le but ou sur le chemin pour atteindre le but ?

Bonne journée,
Ludovic

Les 4 étapes pour commencer à écrire – Partie 2/2

Bonjour, je m’appelle Sana (www.SanaSecretsOfShine.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Commencer à écrire : pour beaucoup, cela relève d’un sommet à escalader. Mais, écrire s’apprend et plusieurs attitudes sont favorables à l’écriture. Je vous propose 4 étapes pour y parvenir. Nous avons vus mercredi dernier, les 2 premières étapes : 1. Lire beaucoup et 2. Trouver un endroit propice. Voici aujourd’hui les étapes 3 et 4.

Étape 3 : La plume ou l’ordinateur

En commençant à écrire, soyez attentif à l’outil qui vous procure le plus de plaisir. Peut-être allez-vous aimer vous procurer un joli stylo-plume et écrire dans un cahier que vous aurez préalablement personnalisé. Peut-être allez-vous préférer la simplicité d’un feutre, et d’un cahier de brouillon. A moins que vous ne soyez un adepte de l’ordinateur, et que vous prenez plaisir à voir le curseur se déplacer !

Étape 4 : Faites des recherches

Enfin, je vous conseille, avant d’écrire, de faire des recherches autour des thèmes qui vous passionnent. Lisez sur plein de supports différents : magazines, blogs, journaux, publications des réseaux sociaux, pour enrichir votre point de vue sur la question. L’écriture n’en sera que meilleure.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.