Que FAIRE quand on se sent mal ?

ludovic-breant

La vie n’est pas un long fleuve tranquille…

Mais en se donnant un cap et en agissant un pas après l’autre, l’espoir renait et la vie reprend ses droits. Avec, pour chacun, ses défis à relever…

Voir la suite dans cette vidéo.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

Faites-vous des SUPPOSITIONS ?

Je me suis rendu compte que les intentions que nous prêtons aux autres ne se fondent pas sur ce qu’ils ont réellement fait ou dit, mais sur ce que nous supposons qu’ils ont voulu faire ou dire.

Par exemple, si nous voyons des collègues de travail chuchoter entre eux, nous avons tendance à nous dire : « ils sont en train de critiquer… » ; ou si un autre collègue ne répond pas à notre appel : « il est fâché contre moi ». Mais fonctionner ainsi, ce n’est pas être dans la réalité, c’est simplement faire des suppositions négatives.

Dans ce genre de situation, l’idéal est de questionner l’autre, pour avoir une réponse directe de sa part et ainsi éviter de supposer et d’imaginer. Si ce n’est pas possible, il est préférable de prêter systématiquement une intention positive à autrui. Par exemple, pour les personnes qui font des messes basses entre eux : « ils sont en train de me préparer une belle surprise » !

Et vous, vous arrive-t-il de faire des suppositions ?

Bonne journée,
Ludovic

TRANSMETTRE avec le cœur

Grâce à son grand équilibre émotionnel, Mozart a par exemple apporté beaucoup de plaisir, de joie, de sérénité sur terre, en exprimant toute sa sensibilité. C’est ce que Saint-Exupéry exprime dans Le Petit Prince, quand il fait dire au Petit Prince que les « grands » risquent de quitter la terre en n’ayant rien compris, si la raison et le cœur ne sont pas réunis.

En sortant de mon « rôle » de père qui dispense de nombreux conseils, j’aurais encore davantage permis à mes enfants de développer leur sensibilité, leur créativité, d’être plus vrais et de s’ouvrir à leur grand potentiel.

Les enseignants devraient être formés à stimuler le désir, à découvrir, en rendant le processus d’apprentissage intéressant et vivant.

Et vous, transmettez-vous avec le cœur ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

La PLEINE CONSCIENCE aide à se LIBÉRER de son ego

La pleine conscience permet de profiter totalement des choses simples de la vie : écrire un livre, réparer un meuble en bois endommagé, soigner des malades… Toutes nos activités sont concernées à condition de nous y consacrer totalement. Avec de l’entrainement, on peut même parvenir en quelques instants à obtenir une certaine paix intérieure.

Même si je suis conscient que j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour me libérer de mon ego, j’abandonne peu à peu le combat consistant à prouver que j’ai raison. Je ne recherche plus le bonheur dans plus de possession et la majorité des problèmes d’hier sont devenus sans importance aujourd’hui.

Quand une personne me fait une critique (« ton travail est nul ») ou un compliment (« Vous êtes une personne brillante »), les mots ne m’atteignent plus comme ils me touchaient précédemment. Le petit moi n’est plus là pour lui prêter attention.

Et vous, utilisez-vous la pleine conscience pour vous libérer de votre ego ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Exprimez-vous votre RESSENTI ET VOS ÉMOTIONS ?

En exprimant sans ressentiment ses émotions, ses difficultés ou ses joies, la vie devient tout à coup beaucoup plus facile.

Je m’étais construit une image de personnage insensible, distant, froid. Je déployais une grande énergie pour conserver mon masque, et je jouais constamment un rôle. En exprimant mes ressentis au moment où l’action se passe, comme le ferait un enfant, je suis redevenu moi-même et j’ai pu laisser tomber mes masques.

J’avais aussi appris à ne pas révéler mes pensées, par crainte de blesser les autres ou de ce qu’ils allaient penser de moi si je me dévoilais. De ce point de vue, mon blog a été un excellent exercice pour moi. Il m’a permis d’exprimer vraiment qui je suis en toute transparence, humilité et vulnérabilité. Au départ, l’exercice a été difficile, mais révéler sans fard mes faiblesses, mes défauts aussi bien que mes qualités, est devenu une expérience libératrice.

Aujourd’hui, j’exprime clairement mon ressenti, voire mon mécontentement. Ce faisant, j’envoie à mon interlocuteur le message que, moi aussi, j’ai droit au respect et que je ne suis pas là pour encaisser sa mauvaise humeur… En répondant simplement et en pardonnant rapidement comme un enfant l’aurait fait, mon esprit s’est libéré de ces encombrements et je peux dorénavant passer à autre chose.

Et vous, exprimez-vous facilement votre ressenti et vos émotions ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Que TRANSMETTRE à nos ENFANTS ?

joie-de-l-enfant

C’est au moment de l’enfance que notre potentiel se déploie, selon notre environnement. Si nous avons été totalement aimés et respectés, si notre entourage a été souple, positif, valorisant envers nous-mêmes, nous avons pu nous construire en pleine sécurité et dans l’amour, tout en développant notre sensibilité, notre ressenti, notre intuition.

Comme c’est le cas pour nombre d’entre nous, ma sensibilité et mon besoin d’amour n’ont pas été reconnus par mon père pendant mon enfance. Mon potentiel s’est donc construit dans la résistance et la force plutôt que dans l’harmonie et la douceur. En réaction à mon éducation, j’ai développé des performances dans le but d’obtenir la reconnaissance pour exister. J’étais totalement dépendant du regard extérieur.

En tant que père, j’avoue avoir régulièrement développé des exigences similaires envers mes enfants. J’étais encore dans mon schéma de peur et de vieilles croyances. A mon tour, je disais : « dépêche-toi ! », « travaille davantage ! », « va tondre la pelouse… ! ». J’avais tendance à faire des reproches à mes enfants ou à être impatient envers eux. Quand j’étais pressé, tendu, énervé, j’avais du mal à ne pas retomber dans mes schémas de contrôle. J’avais tendance à vouloir faire de mes enfants de bons exécutants.

Pour permettre à leur plein potentiel d’émerger, il aurait été préférable que je sois davantage plein d’amour, à l’écoute de mes enfants, sans attente particulière et en leur laissant la possibilité de s’exprimer.

Et vous, que transmettez-vous à vos enfants ?

Bonne journée,
Ludovic

Vivez-vous CONSCIEMMENT ?

Notre mode de vie contemporain nous pousse à la dispersion. Nous sommes en permanence interrompus par un flot continu d’appels, d’e-mails, de sms, et nous avons pris l’habitude de sauter d’un sujet à un autre, d’une activité à une autre. J’avais par exemple pris l’habitude de répondre le plus rapidement possible aux nombreuses sollicitations dont j’étais l’objet.

Nous avons souvent la tentation de faire plusieurs choses en même temps. J’étais un champion de cet exercice : je mangeais en travaillant, je téléphonais en marchant ou en conduisant, je me rasais en pensant à la journée qui m’attendait. Et pendant de nombreuses années, j’ai vécu tel un robot, préoccupé, tendu, stressé…

Et vous, vivez-vous consciemment ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

La loi du karma

sortie-de-crise

On peut avoir tendance à se satisfaire de nos réussites et au contraire d’aller chercher des coupables quand les choses vont moins bien.

La loi de cause de à effet nous incite à prendre nos responsabilités pour tout ce qui nous arrive car nous sommes les créateurs de notre vie.

Voir la suite dans cette vidéo.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

LES BIENFAITS DE L’ALIMENTATION VÉGÉTALE

Selon les végétariens, l’homme ne serait pas fait pour manger de la viande, son tube digestif est trop long, sa bouche trop petite et sa denture faite pour mastiquer et non pour déchirer. Pourtant, nous consommons 80% de produits animaux et 20% de végétaux.

Le Professeur Henri Joyeux estime que nous serons en bien meilleure santé en inversant ce rapport. De plus, il serait préférable de choisir des produits issus de l’agriculture biologique, biodynamique ou de la permaculture. Le Professeur ajoute qu’en plus des quatre à six fruits ou légumes frais de saison conseillés au quotidien, les fruits secs (amandes, noix, noisettes…) apportent un bien meilleur calcium que les produits laitiers.

Le docteur Christian Tal Schaller, auteur de Végétal vivant varié, enseigne la règle d’or de l’alimentation saine : « la règle des trois V » (végétal, vivant, varié), qui permet de trouver son équilibre alimentaire personnel. Les aliments vivants sont les fruits, légumes, graines, oléagineux et autres aliments consommés tels que la nature nous les offre, sans cuisson ni manipulation industrielle. Pour ma part, j’applique en partie la « règle des trois V » depuis plusieurs années avec un grand bonheur et une vitalité retrouvée.

Avez-vous essayé la nourriture végétale ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Le POUVOIR de la VISUALISATION

Le physicien russe Vadim Zeland, auteur de Transurfing, parle de « cliché » : nous sommes parfois préoccupés par certains de nos défauts qui génèrent en nous un sentiment d’infériorité (parce qu’il nous semble que les autres nous trouvent aussi ce défaut). Dès que nous sommes en contact avec l’Autre, nous plaçons le « cliché » de ce complexe d’infériorité dans notre « projecteur », et notre vision des choses s’en trouve considérablement déformée. Le cliché négatif s’incarne alors dans la réalité et nos pires attentes se réalisent.

En transformant le cliché négatif en cliché positif, nous pourrons au contraire concrétiser de belles choses. Selon Vadim Zeland, « si vous créez volontairement un cliché positif, il sera capable de transformer la couche de votre monde de manière extraordinaire. »

Nous pouvons aussi placer notre attention sur la personne idéale que nous souhaiterions être. Pour cela, nous pouvons lister les qualités que nous aimerions mettre en avant et qui sont alignées avec qui nous sommes.

Et si vous développiez vous aussi un « cliché » autour de vos qualités pour les rendre de plus en plus présente dans votre vie ?

Bonne journée,
Ludovic