Comment PRENDRE pleinement sa place ?

né pour briller

Ce qui empêche d’être soi-même a souvent son origine dans notre éducation.

Pourtant, nous sommes tous nés pour briller, comme le dit si bien Marianne Williamson.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

Créez votre NOUVELLE RÉALITÉ

Un exercice en particulier peut aider à créer sa nouvelle réalité : l’espace de matérialisation des rêves. Il s’agit de se rendre chaque jour dans une sorte d’espace imaginaire, dans lequel nous pensons à ce que nous désirons, avec une grande clarté.

Par exemple, lorsque j’ai décidé de solder tous les prêts de notre foncière pour ne plus être dépendant du système bancaire, je m’imaginais léger, libre et heureux. Je visualisais régulièrement la foncière sans endettement bancaire et je ressentais une grande joie pendant cette visualisation.

J’éprouvais un état d’apaisement, de dilatation. La répétition de cette visualisation créative a fini par se matérialiser et effectivement, nous avons réussi à rembourser quinze millions d’euros de prêts bancaires en quatre ans, en cédant des actifs immobiliers.

Dépasser nos peurs permet de créer une nouvelle réalité dans laquelle tout redevient possible. Le principe de la manifestation nous permet de comprendre que nous co-créons notre existence et qu’il nous appartient de nous centrer sur la vie que nous voulons réellement vivre en la visualisant, en la ressentant.

Et vous, souhaitez-vous créer votre nouvelle réalité ?

Bonne journée,
Ludovic

Parvenez-vous à vous LIBÉRER DE LA CRITIQUE et de la comparaison ?

L’ego est cette entité qui se concentre sur nos problèmes, nos défauts et nos imperfections. C’est la petite voix dans notre tête qui n’arrête pas de critiquer et de comparer, de commenter chacune de nos actions.

En arrêtant de lui faire plaisir, nous arrêtons aussi de rechercher la supériorité ou la domination ; nous ne ressentons plus le besoin de nous plaindre et nous sentons en accord avec ce qu’il y a de plus grand en nous.

N’étant pas suffisamment valorisé, notre ego se met à développer des mécanismes de compensation : attaquer, critiquer, défendre, rejeter, juger. Il peut affirmer qu’il a raison alors qu’il a tort, il veut prouver qu’il a raison…

Au lieu de lâcher prise, l’ego cherche à avoir le dessus, à se justifier, à comparer (« je suis mieux que, moins bien que… »).

Et vous, parvenez-vous à vous libérer de la critique et de la comparaison ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

CROYEZ et vous RECEVREZ

Nous devons croire que nous avons déjà ce que nous avons demandé : cela nous appartient au moment où nous en faisons la demande, et le choix que nous avons fait sera exécuté sans faute.

James Ray nous rappelle la légende d’Aladdin. « Prenons Aladdin et sa lampe magique : Aladdin prend la lampe, la frotte, et il en émerge un génie. Le génie dit toujours la même chose : ‘Vos désirs sont des ordres’. Il est question de trois souhaits dans le conte, mais si l’on remonte à ses origines, on constate qu’il n’y avait absolument aucune limite à cet égard. »

Prenez cette métaphore, et appliquez-la à votre vie. Rappelez-vous que c’est Aladdin qui demande ce qu’il veut à l’univers dans son ensemble, représenté par le génie. Diverses traditions lui ont donné de nombreux noms : ange gardien, conscience supérieure… Nous pouvons lui apposer n’importe quelle étiquette, et choisir celle qui nous convient le mieux.

Le génie (la loi de l’attraction) obéit à chacun de nos ordres. À partir du moment où chacun est donné de manière précise, sans émettre de doute, les événements finissent par se produire dans notre vie.

Cela a fonctionné pour moi : la première partie de ma vie professionnelle a été consacrée à gagner de l’argent. En partant de zéro à trente ans, j’avais l’intention de devenir multimillionnaire avant l’âge de quarante ans et le « génie » m’a donné bien au-delà de mes attentes.

Et vous, êtes-vous prêts à croire pour recevoir ?

Bonne journée à tous,
Ludovic

Ne passons pas À CÔTÉ de notre vie

Certaines personnes font de la sécurité et de l’accumulation de biens matériels le but de leur vie. Combien de fois ai-je entendu chez des jeunes : « D’abord, je vais obtenir un travail qui me permette de vivre confortablement, après je vivrai de ma passion : la musique, le chant, la peinture, l’écriture… » ou chez des personnes plus âgées : « Je ne peux pas quitter mon travail confortable pour réaliser ma passion, on verra plus tard »… à la retraite ?

D’autres ont plein d’idées et de projets ; ils imaginent de nombreux scénarios mais n’en commencent jamais aucun ou reportent constamment à plus tard. D’autres encore réalisent une multitude de tâches urgentes dans la journée sans jamais prendre le temps d’identifier réellement ce qui les fait vibrer ou de préciser leur vocation, leur rêve.

Ne passons pas à côté de notre vie. Nos peurs ne doivent pas nous empêcher d’agir, de poser des actes à la hauteur de notre ambition. Pour nous y aider, engageons-nous sans tarder. Car en nous engageant totalement, nous mettons toute notre attention à la réalisation de notre projet, et tout se met en place avec une grande facilité.

Et vous, préférez-vous rester dans le bourgeon ou éclore dès maintenant ?

Je sous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Prendre un TEMPS POUR SOI est INDISPENSABLE !

Comme chacun d’entre nous le constate, le temps semble en effet s’accélérer dans le milieu professionnel : les réunions s’enchaînent, les mails s’échangent rapidement, et chaque minute de notre emploi du temps est occupée. Notre journée est ainsi remplie de petits problèmes à gérer.

En tant que dirigeant de mon groupe, j’étais sous pression constante, les rendez-vous se succédaient avec une grande rapidité (pas plus de trente minutes chacun !) et mon emploi du temps était plein plusieurs semaines à l’avance. Ce rythme ne laissait que très peu de place à l’improvisation et à la réflexion, pourtant nécessaires à la prise de décision juste.

J’étais toujours impatient et je demandais à mes interlocuteurs d’aller rapidement à l’essentiel. Cette hyperactivité, cette volonté de toujours aller de l’avant et toujours plus vite, se ressentait dans ma manière de parler et dans le rythme rapide de ma voix. Mon intellect et mon mental menaient la danse et le stress était omniprésent.

Mon hyperactivité m’avait en fait entraîné à meubler les vides. J’avais du mal à me retrouver avec moi-même, et j’utilisais les rares moments inoccupés de mon emploi du temps à lire : j’achetais des dizaines de livres par an, essentiellement des livres de développement personnel, ainsi que des revues, alors qu’en réalité, comme l’énonce si bien Alexandre Jollien dans Vivre sans pourquoi, « je peux lire dans chaque chose, chaque visage, chaque moment de l’existence, lire aux toilettes, lire sous la douche, lire en jouant avec les enfants, lire la vie… ».

Pour certains d’entre nous, le fait d’être débordés justifie de ne pas prendre le temps de nous poser sur ce qui nous semble essentiel et sur ce que nous voulons réaliser de notre vie : « je n’ai pas le temps, mais je vais m’y mettre bientôt… ». Pris par notre rythme de vie trépidant, nous manquons effectivement de temps pour nous retrouver avec nous-mêmes, pour réfléchir, pour découvrir nos passions, pour évoluer, pour travailler sur nous, pour faire bouger les choses…

Pour pallier la procrastination, il est nécessaire de prendre conscience de notre facilité à nous laisser déborder, d’avoir le courage de nous arrêter quelques instants pour remettre les choses importantes au cœur de notre vie.

Et vous, savez-vous prendre du temps pour vous ?

Bonne journée,
Ludovic

Souhaitons LE MEILLEUR pour l’autre

Nous avons des objectifs pour nous et pour nos proches. Le plus souvent, quand les choses ne se passent pas conformément à nos attentes, nous résistons.

Je pensais être libéré de la tyrannie du « je veux » concernant les études de mes enfants et pourtant…

Pour leur bien, je souhaite que mes jeunes adolescents réussissent leurs études, et je leur mets une forte pression : « As-tu fais tes devoirs ? », « Qu’est-ce qui te reste à faire ? », « Quand a lieu ton prochain contrôle ? », « Fais tes devoirs, sinon tu n’iras pas voir tes copains »…

Cela ne crée aucune dynamique positive. Au contraire, j’ai l’impression que mes enfants travaillent de moins en moins.

Je prends donc la décision de lâcher prise, d’arrêter de leur mettre la pression, et je souhaite simplement le meilleur pour eux (qui ne correspond pas nécessairement au meilleur pour moi…). Cela a pour effet immédiat d’améliorer l’ambiance familiale et de me rendre beaucoup plus léger

Et vous, parvenez-vous à souhaiter le meilleur pour l’autre ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

5 nouvelles façons d’investir dans l’immobilier

immobilier

Les choses ont changé : il y a un avant et un après la pandémie.

Le monde de l’investisseur immobilier doit s’adapter à cette évolution. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cette vidéo.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

Avez-vous trouvé VOTRE VÉRITABLE VOCATION ?

Mère Térésa ou Sœur Emmanuelle ont pleinement vécu leur vocation en aidant les plus démunis. De la même manière, chacun d’entre nous peut vivre sa vocation et apporter sa contribution à un monde meilleur en activant au mieux ses talents.

N’ayons pas peur de créer de nouveaux métiers ou services, de nouveaux modèles économiques plus durables, de nouvelles manières plus équitables de gagner de l’argent ; participons à la création d’entreprises plus humaines dont le profit n’est pas la seule motivation.

Et vous, avez-vous trouvé votre véritable vocation ?

Bonne journée,
Ludovic

Écoutez-vous vos INTUITIONS ?

Après mes difficultés professionnelles, je ressentais que je devais changer de vie. J’avais une grande expérience en immobilier et en hôtellerie ; la sécurité et la logique auraient voulu que je rebondisse dans cette voie. Pourtant, mon intuition me poussait totalement à participer à la création d’un monde meilleur en aidant les autres à trouver leur place.

Écrire des livres (voir www.ludovic-breant.com), créer un blog : cela me semblait totalement inaccessible, mais j’ai senti un appel et une grande force me poussant à réaliser ce défi, indépendamment de tout le reste.

Pour trouver sa mission de vie, il n’est pas utile de se comparer aux autres : chacun d’entre nous a sa singularité et, même si d’autres personnes développent déjà la même activité, peu importe, nous saurons y apporter notre différence. Notre mission de vie consiste à oser laisser émerger ce que notre cœur nous dit.

Amma, par exemple, parcourt le monde pour faire des câlins. Elle aurait pris plus de 33 millions de personnes dans ses bras afin d’alléger leurs souffrances. Bien que dans sa communauté les femmes ont l’interdiction de toucher les hommes, Amma les étreint : malgré de fortes oppositions, elle a simplement suivi l’appel de son cœur.

Et vous, écoutez-vous vos intuitions ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic