CHANGEONS DE CHEMIN si nécessaire

Ne nous jugeons pas sévèrement si nous prenons conscience que nous n’avons pas fait le bon choix. Il n’est jamais trop tard pour choisir un chemin qui correspond à notre passion. De mon côté, il m’a fallu une dizaine d’année et l’expérience de mon dépôt de bilan pour comprendre que je n’étais plus à la bonne place ! J’ai fini par accepter cette réalité et par choisir un chemin beaucoup plus épanouissant pour moi. Et depuis que je fais des activités qui me passionnent (créer des projets porteurs de sens, pour aider les personnes à transformer leur vie), non seulement ma vie m’apporte de la joie et du bonheur, mais en plus, les opportunités se multiplient et l’argent rentre de lui-même.

Pour ne pas subir la peur d’un changement brutal d’activité, il est possible de commencer à vivre sa passion en continuant pendant un certain temps son activité habituelle. La transition se fait ainsi en douceur, sans prendre de risque trop conséquent.

Chacun d’entre nous peut réellement vivre la vie dont il rêve. L’important est d’identifier ce qu’on aime vraiment, de prendre la décision de vivre sa passion, d’y croire fermement et de commencer sa nouvelle activité.

Vous avez pris conscience que vous n’étiez pas à votre place et avez réorienté votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Vous arrive t-il de JOUER UN PERSONNAGE ?

masque

Tout au long de notre vie, nous jouons des personnages, différents selon les périodes. Ces figures sont simplement des manifestations de notre ego.

Pour ma part, j’ai joué pendant mes quinze premières années le personnage de l’enfant parfait, gentil, travailleur, certainement pour prouver à mon père que j’étais capable… En tant qu’adolescent, j’ai joué le personnage de rebelle… J’ai ensuite joué pendant vingt-cinq ans le personnage du chef d’entreprise à succès, que rien ne pouvait atteindre. J’avais un besoin insatiable de conquête : créer, ou acheter de nouvelles entreprises. Je portais, au sens propre comme au sens figuré, le costume de l’emploi. J’avais besoin de lâcher, comme ma femme Valérie le soulignait si bien avec son « décoince-toi ».

Il m’arrive encore maintenant de jouer un personnage. J’observe alors les personnalités que j’endosse et j’en ris de bon cœur. J’observe également les personnalités et les jeux de rôle des autres… Je suis toujours étonné, notamment, de voir le jeu de rôle joué dans les tribunaux entre les avocats, les juges, le parquet…

Et vous, vous arrive t-il de jouer un personnage ?

Bonne journée,
Ludovic

Agissons pour le BIEN D’AUTRUI

La période de changement qui s’annonce est extraordinaire, pleine d’opportunités pour toutes les personnes qui vont s’ouvrir à ce nouveau monde.

Inspirons-nous des gens les plus heureux en ce monde, ceux qui agissent pour le bien d’autrui.

Pour ma part, je connais pour l’avoir ressenti le désespoir et la souffrance que traversent les personnes qui vivent une épreuve lourde. C’est ce qui me pousse à vouloir, en toute humilité, aider et inspirer des personnes traversant ces difficultés. Et lorsque ma vie me permet d’améliorer celle d’une autre personne, je me sens plus accompli.

Et vous, êtes-vous prêt au quotidien à transmettre inspiration, espoir et encouragement aux autres ? Sachez que cela peut représenter un apport beaucoup plus important qu’une somme d’argent…

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Le POUVOIR de la VISUALISATION

Pour se familiariser avec la loi d’attraction, je suis partisan d’avancer pas à pas, en imaginant simplement le déroulement positif de notre journée.

1. Réussir un rendez-vous
En visualisant un rendez-vous qui se passe bien, nous projetons dans l’Univers des ondes qui feront en sorte que ce moment soit réussi.
À l’inverse, si on est inquiet, si on émet des vibrations de peur avant le rendez-vous, il se passera difficilement…

2. Mieux gérer son temps
Si nous manquons constamment de temps pour faire les choses, si nous courons systématiquement après les minutes et que nous nous plaignons de ne pas avoir assez de temps (ce qui ressemble étrangement à la manière dont j’ai fonctionné pendant plus de vingt ans…), la loi de l’attraction nous fera encore davantage courir… La solution consiste à prendre conscience de notre fonctionnement, à nous arrêter quelques instants, à nous calmer et à modifier nos pensées en déclarant par exemple : « Je prends le temps de vivre sans stress. ».

En pensant à l’avance à la façon dont on veut que les choses se déroulent chaque jour, nous créons notre vie intentionnellement. Attendons-nous à recevoir les choses que nous voulons et évitons d’anticiper ce que nous ne désirons pas.

Et vous, parvenez-vous à imaginer le déroulement positif de votre journée ?

Je vous souhaite un bon déroulement de journée !
Ludovic

RENONCER POUR RECEVOIR : la technique du « frailing »

Le physicien russe Vadim Zeland montre que le « frailing » est une technique efficace des relations humaines. Elle consiste à remplacer l’intention de recevoir par celle de donner. Ce principe permet d’obtenir des résultats impressionnants dans les relations personnelles et également dans l’entreprise.

Lorsque Vadim Zeland a décidé de publier son livre, il l’a envoyé à vingt éditeurs sans obtenir aucune réponse. La plupart des écrivains auraient commencé à paniquer en se disant : « personne ne veut de mon livre, il ne sera pas publié… ». Or, Vadim Zeland avait rédigé son œuvre avec l’intention d’écrire un best-seller mondial. Sa situation financière d’alors était pourtant très difficile, mais il a pratiqué quotidiennement la visualisation et les affirmations positives. « J’ai toujours gardé à l’esprit l’objectif final, comme s’il était déjà accompli », se souvient-t-il.

Le physicien russe est passé à l’action en créant un blog et en commençant à publier le début du manuscrit, puis il a proposé aux lecteurs d’acheter le livre, dans l’esprit de transurfing : il ne demandait pas à ses acheteurs de payer immédiatement, mais au moment où ils seraient à l’aise financièrement. Vadim Zeland explique : « J’ai utilisé le premier principe du frailing : abandonnez l’intention d’obtenir, remplacez-la par celle de donner, et vous obtenez ce à quoi vous avez renoncé. Ce principe fonctionne parfaitement : les gens m’ont envoyé de l’argent. Je n’ai pas compté, mais j’en ai reçu suffisamment pour mettre fin à mon emploi précédent et me dédier à l’écriture. Les éditeurs ont compris le battage médiatique et j’ai commencé alors à être envahi de propositions de leur part. Vous connaissez la suite… ». En effet, Vadim Zeland a vendu plusieurs millions d’exemplaires dans le monde entier !

Et vous, abandonnez-vous l’intention d’obtenir en la remplaçant par celle de donner ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Sachons AIDER les AUTRES

L’énergie est créatrice : plus nous utilisons d’énergie, plus nous créons rapidement et de manière importante.

Les personnes qui traitent mal les autres ne trouvent jamais de véritable bonheur. A l’inverse, en traitant les gens avec gentillesse, l’Univers nous renvoie cette bonté. Nous pouvons par exemple commencer par ne pas faire aux autres ce qu’on l’on ne veut pas qu’on nous fasse.

Le bonheur ressenti en aidant un autre être humain est intense et peut commencer par de petites choses. Ma grand-mère me rappelait régulièrement que « peu importe ce que nous avons, il y a toujours quelqu’un qui en a moins ». Efforçons-nous de toujours faire un petit geste pour les autres.

Et vous, aidez-vous les autres à atteindre leur but ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Comment utiliser LE POUVOIR DE LA GRATITUDE ?

Le livre Le Secret de Rhonda Byrne, écoulé à plus de quatre millions d’exemplaires, nous révèle que, lorsqu’on éprouve de la gratitude pour ce qu’on a – même les petites choses -, on reçoit en retour ces mêmes choses en plus grande quantité.

Si on éprouve de la gratitude pour l’argent qu’on possède, même si on en a peu, on recevra davantage d’argent. Si on éprouve de la gratitude pour une relation, même imparfaite, cette relation s’améliorera.

La gratitude commence par le fait de dire « merci », en ressentant ce mot dans tout son être. Il y a trois façons d’utiliser ce pouvoir dans notre vie. On peut éprouver de la gratitude :

1. Pour tout ce que nous avons reçu pendant notre vie (passé)
2. Pour tout ce que nous recevons dans la vie (présent)
3. Pour tout ce que nous voulons dans la vie, comme si nous l’avions déjà reçu (avenir). Nous activons ainsi la loi de l’attraction et recevrons notre demande.

On ne peut pas se sentir triste ou avoir des sentiments négatifs quand on est reconnaissant. En effet, il est toujours possible de sortir d’une situation de contrariété en cherchant une petite chose envers laquelle éprouver de la gratitude.

La gratitude est un remède miracle. Car éprouver de la reconnaissance, c’est ne plus être centré sur soi-même : c’est se tourner vers les autres et vers les bienfaits dont on jouit. Ainsi, la gratitude peut mettre fin à notre mal-être.

Et vous, utilisez-vous le pouvoir de la gratitude ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

Pensez-vous être SUPÉRIEUR aux autres ?

Nous aimons déceler ou parler des défauts des autres ; notre ego s’en délecte parce que cela le rend supérieur à l’autre. Notre « petit moi » cherche à se distinguer, à gagner. Il cherche par tous les moyens à être le meilleur, le plus habile, le plus rapide, le plus riche, le plus aimable, le plus humble…

Lorsque nous jugeons la serveuse trop lente, notre collègue de travail désagréable ou encore notre supérieur hiérarchique incompétent, notre ego se nourrit du fait d’avoir plus. Et quand nous nous sentons trahis ou trompés, le mental ego devient incontrôlable.

Lorsque mon groupe a connu des difficultés, certains cadres ont quitté le navire avant qu’il ne soit trop tard. À chaque départ, mon ouragan mental balayait toute tentative d’apaisement : « Le s***, me faire ça à moi, après tout ce que je lui ai appris, après tout ce qu’il m’avait promis de faire pour la société… Le lâche ! De toute manière, il va voir que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, il va vite être déçu… ».

Aujourd’hui, j’ai pris conscience que c’est à ce moment précis qu’un stop doit se faire, que mon attention devait se porter sur ma respiration mais, à l’époque, l’émotion était trop forte : « Comment a-t-il pu me faire cela ? Comment ai-je pu être si naïf ? J’aurais dû m’écouter et anticiper sa trahison… Et comment vais-je faire maintenant ?… ».

Nous ne sommes pas supérieurs ou inférieurs à l’autre. Nous sommes différents. En acceptant les différences et les réactions de l’autre, même si elles ne nous conviennent pas, nous nous libérons un peu plus de notre ego.

Pensez-vous que vous êtes supérieur aux autres ?

Bonne journée,
Ludovic

Comment obtenir un état d’esprit POSITIF ?

Nous focalisons souvent notre attention sur nos faiblesses et sur nos manques. Pour les autres ou pour moi-même, j’avais l’habitude de regarder ce que je pouvais améliorer plutôt que de considérer les qualités des personnes. Dans le même esprit, je faisais chaque soir l’inventaire de ce qui s’était mal déroulé dans la journée, plutôt que de m’attarder sur toutes les bonnes nouvelles qui m’étaient parvenues. Progressivement, j’ai changé ma croyance : je me suis centré uniquement sur les bons côtés de chaque jour.

Quand une expérience est désagréable, nous pouvons l’utiliser pour changer notre croyance. En changeant notre système de pensée, les événements similaires que nous vivrons à l’avenir seront alors vécus comme des expériences agréables. Par exemple, il y a encore quelques mois, le fait de prendre du temps pour écrire était pour moi une expérience désagréable, synonyme de perte de temps. J’ai changé cette croyance en considérant qu’au contraire, écrire des articles pour mon blog ou pour mon livre me procurait un sentiment de pleine réalisation et de joie. L’action de me mettre à écrire m’est désormais plaisante.

Et vous, un changement de croyance a-t-elle modifié votre expérience ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic