Immobilier (18/21) – Créez de la valeur en divisant

Immobilier Ludovic Bréant

Dans le conseil N°17 nous avons parlé de changer la destination des biens.​​

En transformant par exemple un logement commercial ou des bureaux en habitations, on a vu qu’on pouvait créer de la valeur.

Bien-sûr il y a des autorisations à demander à la mairie pour cette transformation, mais ça se fait assez facilement en faisant appel à un architecte.

Voici une autre manière de créer de la valeur : en divisant les propriétés, la rentabilité du bien augmente et vous limitez également le risque d’impayés par la mutualisation des lots…

Ayez cette gymnastique d’esprit, c’est le défi du jour !

Diviser des locaux commerciaux est un excellent moyen d’optimiser son investissement.

En matière de division, là encore les possibilités sont infinies :

  • acheter un grand terrain et le diviser en parcelle de 500 à 1 000 m² après avoir obtenu un permis de lotir,
  • acheter un immeuble de plusieurs appartements pour les revendre à l’unité

​​​​​​​Ce sont là de véritables stratégies gagnantes.

Car, la division permet non seulement d’augmenter les revenus locatifs mais aussi de limiter les conséquences de loyers impayés.

Conseil#18 tiré du livre « 30 conseils pour réaliser de bonnes affaires immobilières » aux éditions Maxima

>>> Voir le conseil N°17 « Changez la destination de vos biens »

Ludovic Bréant
www.ludovic-breant.fr

POURQUOI est-ce important de LÂCHER PRISE ?

En 2015, je décide de suivre un séminaire de développement personnel axé sur la réalisation de projets entrepreneuriaux.

J’ai beaucoup de mal à organiser mon déplacement : des problèmes de réservation d’avion, d’hôtel… En arrivant enfin à destination, mon dos commence à me faire souffrir.

À la fin du stage, j’exprime mon projet : créer un centre pour entrepreneurs éthiques souhaitant participer à l’émergence d’un monde meilleur, dans lequel coexisteraient une école à la création d’entreprise, un incubateur et un centre de co-working.

Le retour de ce séminaire est particulièrement difficile : je rate mon avion, mon train a trois heures de retard et mon mal de dos devient de plus en plus aigu, au point que je ne parviens pas à quitter ma place dans le train immobilisé, alors qu’il y fait une chaleur accablante.

Devant ces mauvais signes, je prends la décision d’arrêter de résister : je lâche prise.

Je décide d’arrêter ce projet qui, manifestement, n’est pas pour moi. Suite à ce lâcher-prise, j’ai ressenti une grande libération et une grande paix. J’ai décidé d’accepter que le moment n’était pas encore venu de démarrer une nouvelle activité, qui devra m’apporter joie et sérénité et non contrariété et tension.

En lâchant prise, nous permettons à un sentiment de calme, de paix intérieure et de joie de s’installer. Nous atteignons nos buts de vie de manière fluide, avec un minimum de dépense d’énergie.

Et vous, dans quelles situations avez-vous ressenti les bienfaits du lâcher-prise ?

Bonne journée,
Ludovic

ACCEPTER SA DOULEUR

Au cours de notre existence, nous connaissons la maladie, la tristesse, la peur, les blessures… Cela est inéluctable et nous n’avons que très peu de contrôle sur ces douleurs. En revanche, nous pouvons choisir notre manière d’y réagir. Nous pouvons y résister, les refuser ou les accepter. La souffrance est créée par le refus de la douleur.

Au début, lorsque je souffrais d’un lumbago, je refusais la douleur, je luttais contre elle, je me mettais en colère : « Je ne supporte plus cette douleur ». Je me décourageais : « J’en ai assez ! ». Et plus je luttais, plus la douleur augmentait ! Terrible erreur !

Quand j’ai commencé à accepter la douleur, à cesser d’y résister et même à reconnaitre que sa présence visait à me faire comprendre quelque chose qui m’échappait, ma souffrance a diminué. Mon lumbago, par exemple, me signifiait que je n’étais pas sur le bon chemin ou que je devais verbaliser une préoccupation que je n’osais pas exprimer…

Et vous, savez-vous accepter la douleur, les échecs et les épreuves ?

Bonne journée,
Ludovic

Comment réussir votre vie amoureuse (partie 2/3)

Holà ma belle gang ! Ici Bobby INTER-National !

S’engager dans une relation, c’est définitivement choisir l’aventure parce que nul ne connait d’avance les méandres du chemin à parcourir. Comme toute aventure celle de la relation de couple implique un travail sur soi et exige un dépassement continuel, car le lien affectif qui unit deux amoureux est la meilleure école d’apprentissage de l’amour authentique et de la réussite de leur union. Mes secrets concernant la réussite d’une relation amoureuse reposent donc sur cette forme d’amour global.

Mardi dernier nous avons vu la première partie de cet article. Voici la suite.

Comment prendre soin de ma relation amoureuse ?

1. accordez-vous du temps a votre relation amoureuse.
Au moins une fois par semaine. Pratiquez une activité de couple.

2. Élaborez des projets communs et réalisez-les.
Choisissez ensemble une activité dans le respect de vos rythmes et de vos différences.
Dressez la liste des tâches à accomplir pour la réaliser.
Répartissez ces tâches entre vous, passez à l’action et rendez-vous jusqu’au bout.

3. personnalisez votre vie sexuelle.
Ne chercher jamais a performé sexuellement.
La vie sexuelle est une aventure.
Personnalisez-la et créez-la à partir de qui vous êtes et du couple unique que vous formez avec votre partenaire amoureux.

4. parlez-vous de cœur à cœur.
Ne refouler pas vos malaises
Parlez-vous tous les deux de cœur a cœur sans accusation et sans reproche.
Exprimer clairement vos besoins.
Reconnaissez vos erreurs et excusez-vous quand vous avez blessé l’autre.
Surtout, ne vous contentez pas d’une relation tiède.

5. engagez-vous.
Pour connaitre et comprendre votre conjoint et pour rendre votre couple plus fort et plus uni.

6. acceptez d’être aidé
Si vous êtes coincé dans une relation amoureuse qui vous fait souffrir, combattez l’orgueil, dépassez vos peurs, détruisez vos préjugés et acceptez de consulter un professionnel de la vie relationnelle.

Mardi prochain, nous verrons la suite et fin de cet article : Comment exprimer clairement vos besoins dans la relation ?

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Robert Savoie, conférencier et auteur des livres :  Se choisir ; AGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimer ; À chacun ses défisDeviens-tu c’que t’as voulu? (tomes 1, 2 & 3).
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – Changer l’ordre des aliments… commencez par les fruits !

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelques mois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grand bénéfice.

Changer l’ordre des aliments… commencez par les fruits !

Ce conseil peut paraître anodin, pourtant il va changer radicalement et durablement votre alimentation, en corrigeant la première erreur fatale à votre énergie !

En mangeant les fruits en début de repas, leurs sucres seront rapidement absorbés et vont alimenter en énergie notre corps en quelques minutes seulement. La sensation de faim va alors s’estomper plus rapidement et par conséquent limiter notre prise alimentaire.

Autre bénéfice énergétique : à jeun, les fibres des fruits vont atteindre plus rapidement l’intestin grêle et le colon en étant peu dégradées durant leur parcours . Elles pourront alors stimuler une très grande diversité de micro-organismes au sein de notre microbiote qui produiront des AGCC (acides gras à courte chaine) constituant une source importante d’énergie pour notre corps.

De plus, certains AGCC comme le propionate et le butyrate vont atteindre et cibler certains récepteurs de notre cerveau impliqués dans le contrôle de l’équilibre énergétique du corps. Il se recrée ainsi, une communication positive au sein de l’axe cerveau-intestin-microbiote favorisant notre équilibre énergétique.

Dans le cas inverse, si les aliments gras et ceux riches en protéines qui demandent un temps très long de digestion (4h à 6h) sont consommés en premier, ils vont alors créer un « énorme embouteillage » qui va non seulement retarder la libération d’énergie pour notre corps, mais également retarder la sensation de satiété et enfin dégrader les nutriments d’intérêt contenus dans les fruits (fibres, anti-oxydants etc…).

Mon astuce : je choisis l’ordre de mes aliments en visualisant des véhicules sur une route: pour éviter les « bouchons » il est préférable de faire partir les voitures en premier, ensuite les camions et les tracteurs en dernier… Au quotidien : j’aime commencer mes repas par des fruits ou légumes sucrés tels que du melon, de la pastèque, des tomates, de la mangue, du pamplemousse, des bâtonnets de carottes, des fraises, des cubes de betterave rouge…

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Le POUVOIR de la VISUALISATION

Le physicien russe Vadim Zeland, auteur de Transurfing, parle de « cliché » : nous sommes parfois préoccupés par certains de nos défauts qui génèrent en nous un sentiment d’infériorité (parce qu’il nous semble que les autres nous trouvent aussi ce défaut). Dès que nous sommes en contact avec l’Autre, nous plaçons le « cliché » de ce complexe d’infériorité dans notre « projecteur », et notre vision des choses s’en trouve considérablement déformée. Le cliché négatif s’incarne alors dans la réalité et nos pires attentes se réalisent.

En transformant le cliché négatif en cliché positif, nous pourrons au contraire concrétiser de belles choses. Selon Vadim Zeland, « si vous créez volontairement un cliché positif, il sera capable de transformer la couche de votre monde de manière extraordinaire. »

Nous pouvons aussi placer notre attention sur la personne idéale que nous souhaiterions être. Pour cela, nous pouvons lister les qualités que nous aimerions mettre en avant et qui sont alignées avec qui nous sommes.

Et si vous développiez vous aussi un « cliché » autour de vos qualités pour les rendre de plus en plus présente dans votre vie ?

Bonne journée,
Ludovic