Remerciez-vous LA VIE ?

Il y a quelques années, j’ai appris que l’un de nos salariés, qui s’occupait de l’entretien de l’une de nos résidences hôtelières, nous avait soigneusement dissimulé ses difficultés financières et dormait dans sa voiture depuis plusieurs mois. Après lui avoir proposé de l’héberger dans la résidence le temps qu’il trouve un toit, je suis entré dans une profonde gratitude : j’ai réalisé que tout peut nous être enlevé très facilement. J’ai alors mesuré la chance d’avoir un toit et une famille.

En repensant régulièrement à cet homme, je remercie infiniment l’Univers de m’avoir préservé de la perte totale de mes biens personnels et d’avoir maintenu l’unité familiale malgré les difficultés.

Et vous, êtes-vous rempli de gratitude pour la vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – 3 catégories d’aliments à éviter à jamais

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelques mois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grand bénéfice.

3 catégories d’aliments à éviter à jamais

Les produits contenant des conservateurs chimiques

Les conservateurs chimiques ont pour but d’empêcher les bactéries, levures et champignons de se développer sur les aliments. Le problème est qu’ils agissent de même lorsque vous les mangez… mais contre vos propres microbes.

Ce sont de redoutables ennemis de votre flore intestinale même à petite dose. Protégez votre symbiose intestinale et traquez les sulfites, métabisulfites de sodium et autre sorbate de potassium… la liste est longue, préférez les aliments frais, non transformés ou conservés par des méthodes naturelles donc sans conservateurs.

Les édulcorants

Les édulcorants utilisés dans les produits « light » ou « zéro » pour obtenir un goût sucré sans apporter de calories dérèglent gravement la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote. En trompant le cerveau et nos bactéries avec une sensation sucrée alors qu’il n’y pas d’apport énergétique, les édulcorants perturberaient gravement notre système hormonal de régulation de la glycémie.

Les études scientifiques montrent une intolérance au glucose et une résistance à l’insuline qui conduisent vers l’obésité et le diabète ainsi qu’un risque accru de maladies cardio-vasculaires. De plus la consommation d’édulcorants favorise une flore intestinale plus efficace pour extraire l’énergie de nos aliments conduisant là encore vers la prise de poids et l’obésité. Il est totalement contre-productif de consommer des édulcorants pour rester ou devenir mince !

Les additifs (en particulier les émulsifiants alimentaires)

Les émulsifiants, additifs très largement utilisé dans les produits alimentaires industriels, altèrent la muqueuse intestinale. Or cette barrière naturelle est très importante pour garantir une perméabilité sélective de notre paroi intestinale. Quand elle devient trop poreuse, le nombre de micro-organismes traversant la paroi intestinale et entrant dans le milieu intérieur du corps humain devient trop important. Ainsi une réaction immunitaire de notre organisme se déclenche pour contrer cette invasion.

Le microbiote intestinal joue un rôle primordial pour reconstituer la muqueuse protectrice intestinale qui se renouvelle tous les 4 à 5 jours. Les émulsifiants alimentaires, qui s’apparentent à la famille des détergents, perturbent la relation entre le microbiote et la muqueuse intestinale initiant un processus d’inflamation chronique de l’intestin conduisant à de sévères troubles de santé à plus ou moins long terme : obésité, diabète, syndrome de l’intestin irritable, rectocolite hémorragique, maladies cardiovasculaires et hépatiques.

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Le POUVOIR des MOTS POSITIFS

Nous avons intérêt à ne pas nous laisser entraîner par l’énergie négative de personnes qui, par leurs paroles, nous tirent vers le bas ou nous démoralisent. J’ai ainsi pris l’habitude de me séparer de toutes les personnes négatives de mon entreprise. Dans de tels cas, il est étonnant de noter quasi-immédiatement la différence de résultat engendré par le manager « positif » qui remplace le manager « pessimiste ».

Dans notre communication, il est important de nous exprimer par des phrases positives. Notre inconscient ne prend en effet pas en compte une phrase négative qui exprime une demande positive. Par exemple, au lieu de dire : « n’aies pas peur », il est préférable de dire : « aie confiance », ou au lieu de dire : « ne sois pas en retard », il est préférable de dire : « sois à l’heure ».

De la même façon, nous utilisons régulièrement dans nos conversations « oui, mais… « . Or, cette tournure de phrase annule automatiquement ce qui vient d’être formulé ! Elle amène dans notre inconscient une possibilité d’échec. Remplaçons donc ce « oui, mais » par « oui, et » !

Les mots, émis sous forme de pensées ou prononcés, sont d’une grande puissance énergétique. La parole peut exprimer l’amour, éduquer, guérir, mais elle peut aussi déclencher des guerres, ruiner des vies, semer la désolation.

Et vous, utilisez-vous des mots positifs dans votre communication ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

CHANGEONS DE CHEMIN si nécessaire

Ne nous jugeons pas sévèrement si nous prenons conscience que nous n’avons pas fait le bon choix. Il n’est jamais trop tard pour choisir un chemin qui correspond à notre passion. De mon côté, il m’a fallu une dizaine d’année et l’expérience de mon dépôt de bilan pour comprendre que je n’étais plus à la bonne place ! J’ai fini par accepter cette réalité et par choisir un chemin beaucoup plus épanouissant pour moi. Et depuis que je fais des activités qui me passionnent (créer des projets porteurs de sens, pour aider les personnes à transformer leur vie), non seulement ma vie m’apporte de la joie et du bonheur, mais en plus, les opportunités se multiplient et l’argent rentre de lui-même.

Pour ne pas subir la peur d’un changement brutal d’activité, il est possible de commencer à vivre sa passion en continuant pendant un certain temps son activité habituelle. La transition se fait ainsi en douceur, sans prendre de risque trop conséquent.

Chacun d’entre nous peut réellement vivre la vie dont il rêve. L’important est d’identifier ce qu’on aime vraiment, de prendre la décision de vivre sa passion, d’y croire fermement et de commencer sa nouvelle activité.

Vous avez pris conscience que vous n’étiez pas à votre place et avez réorienté votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

RÈGLE D’OR #3 pour un article inspirant – Sonder au plus profond de soi pour illustrer son propos

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Je vous propose 7 règles d’or pour écrire un article inspirant et percutant. Nous avons vu mercredi dernier, la Règle d’or n°2 : Définir une problématique et dégager un plan. Voici aujourd’hui la règle d’or n° 3.

Sonder au plus profond de soi pour illustrer son propos

A présent, vous avez un plan et avant de passer à la rédaction, je vous conseille de prendre du temps pour questionner votre sujet en fonction de vos propres valeurs.

Qu’est-ce que la méditation pour vous ? Quelle est votre histoire personnelle vis-à-vis d’elle ? Aimez-vous vraiment méditer ? Trouvez-vous cette activité lassante, inintéressante ? Si oui, pourquoi ?

Je sais pour ma part que j’ai toujours été une enfant calme, observatrice, curieuse, qui adorait passer du temps à regarder le ciel, les animaux, les arbres.

A l’âge adulte la méditation s’est présentée à moi naturellement, et j’apprécie de passer du temps avec moi-même pour mieux être avec les autres.

J’ai d’ailleurs souvent besoin de ces parenthèses dans mon quotidien. Petite, je voyais ma mère assise en tailleur, en fermant les yeux, et je l’imitais mes yeux à demi fermés comme pour ne pas rater quelque chose.

Ainsi, cette étape de questionnement interne est essentielle car elle va vous permettre d’écrire en fonction de ce qu’il vous semble le plus juste, et non en fonction de l’avis des autres.

Si vous avez toujours été hyperactif et que vous abhorrez l’idée de ne rien faire durant quelques minutes, vous avez entièrement le droit, et vous pouvez l’exprimer dans votre rédaction.

Vos lecteurs ne vous en seront que reconnaissants d’avoir eu la probité, l’honnêteté de l’énoncer.

À suivre mercredi prochain : Règle d’or n° 4 – L’étape de rédaction

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Vous arrive t-il de JOUER UN PERSONNAGE ?

masque

Tout au long de notre vie, nous jouons des personnages, différents selon les périodes. Ces figures sont simplement des manifestations de notre ego.

Pour ma part, j’ai joué pendant mes quinze premières années le personnage de l’enfant parfait, gentil, travailleur, certainement pour prouver à mon père que j’étais capable… En tant qu’adolescent, j’ai joué le personnage de rebelle… J’ai ensuite joué pendant vingt-cinq ans le personnage du chef d’entreprise à succès, que rien ne pouvait atteindre. J’avais un besoin insatiable de conquête : créer, ou acheter de nouvelles entreprises. Je portais, au sens propre comme au sens figuré, le costume de l’emploi. J’avais besoin de lâcher, comme ma femme Valérie le soulignait si bien avec son « décoince-toi ».

Il m’arrive encore maintenant de jouer un personnage. J’observe alors les personnalités que j’endosse et j’en ris de bon cœur. J’observe également les personnalités et les jeux de rôle des autres… Je suis toujours étonné, notamment, de voir le jeu de rôle joué dans les tribunaux entre les avocats, les juges, le parquet…

Et vous, vous arrive t-il de jouer un personnage ?

Bonne journée,
Ludovic