APPRIVOISEZ VOS PEURS

Est-ce que vous avez de la difficulté à gérer vos peurs au quotidien ? Une petite vite en pleine conscience avec François Lemay qui va faire du parapente en Savoie !

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

EST-ON SUR LE BON CHEMIN ?

A partir du moment où nous sommes sur notre chemin, où nous vivons en conformité avec notre mission de vie, tout devient plus cohérent : nos pensées, nos paroles, nos actions deviennent alignées. Mais à chaque fois que nous prenons une mauvaise direction, nous recevons un signe de la vie.

Récemment, j’ai travaillé plusieurs mois sur un projet d’incubateur à Biarritz. Cette idée consistait à accueillir et à accompagner des entreprises innovantes dans le domaine social et sociétal, des entreprises qui devaient participer à la création d’un monde meilleur, plus juste, plus humain, plus équitable. Je devais m’associer avec un porteur de projet. Ensemble, nous devions acheter un immeuble de bureaux de 700m² et l’agrandir de 1000m² supplémentaires. Sauf que… rien ne s’est déroulé comme prévu !

Le bâtiment a été acheté mais le maire n’a pas souhaité me recevoir ; le nom du projet n’a pas émergé ; je ne suis pas parvenu à créer une équipe harmonieuse ; finalement, le permis de construire a été refusé ! Sur le moment, ma déception fut grande mais, très rapidement, j’ai accepté la situation : j’ai compris que l’Univers avait d’autres projets pour moi parce que ma place est ailleurs… et je garde confiance en la vie.

J’ai ainsi accepté l’idée que ce n’est pas ce que je souhaite qui va arriver, mais ce qui s’avère être le meilleur pour moi à ce moment précis. Aussi, quel que soit le résultat de mon action, j’ai confiance dans la vie et l’Univers me donne la réponse la plus appropriée.

Et vous, êtes-vous sur le bon chemin ?

Bonne journée,
Ludovic

LES BIENFAITS DE L’ALIMENTATION VÉGÉTALE

Selon les végétariens, l’homme ne serait pas fait pour manger de la viande, son tube digestif est trop long, sa bouche trop petite et sa denture faite pour mastiquer et non pour déchirer. Pourtant, nous consommons 80% de produits animaux et 20% de végétaux.

Le Professeur Henri Joyeux estime que nous serons en bien meilleure santé en inversant ce rapport. De plus, il serait préférable de choisir des produits issus de l’agriculture biologique, biodynamique ou de la permaculture. Le Professeur ajoute qu’en plus des quatre à six fruits ou légumes frais de saison conseillés au quotidien, les fruits secs (amandes, noix, noisettes…) apportent un bien meilleur calcium que les produits laitiers.

Le docteur Christian Tal Schaller, auteur de Végétal vivant varié, enseigne la règle d’or de l’alimentation saine : « la règle des trois V » (végétal, vivant, varié), qui permet de trouver son équilibre alimentaire personnel. Les aliments vivants sont les fruits, légumes, graines, oléagineux et autres aliments consommés tels que la nature nous les offre, sans cuisson ni manipulation industrielle. Pour ma part, j’applique en partie la « règle des trois V » depuis plusieurs années avec un grand bonheur et une vitalité retrouvée.

Avez-vous essayé la nourriture végétale ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

L’eau selon la naturopathie (partie 2) – La déshydratation et ses conséquences

raison-d-etre

Les médecines naturelles s’attachent tant à la quantité qu’à la qualité des apports hydriques, afin de prévenir la maladie et de potentialiser la santé.

Samedi dernier, nous avons vu en introduction de cet article, les divers rôles que joue l’eau sur notre organisme. Parlons maintenant de la déshydratation.

La déshydratation et ses conséquences

En Occident, c’est par méconnaissance et par pression des lobbies agroalimentaires qui poussent le consommateur à ingurgiter des eaux bicarbonatées, le plus souvent saturées en sucre, que grand nombre de nos contemporains souffrent des conséquences de la déshydratation.

La sensation de « bouche sèche » est le dernier des signes à survenir à la suite d’un manque d’eau. Lorsque ce signal apparaît, de nombreux autres signaux, voire de dommages, peuvent avoir déjà apparu. Par ailleurs, la tendance à la déshydratation augmente avec les années. Pour preuve, parmi les victimes de la canicule de 2003, nombre d’entre elles étaient âgées et déjà fragilisées par un manque d’apport en eau.

On ne parle peu, dans les traités médicaux, de l’histamine, un médiateur chimique du cerveau, qui joue un rôle des plus importants : c’est elle qui coordonne l’absorption de l’eau dans le corps et règle les problèmes de déshydratation.

L’hypersécrétion de ce médiateur est très souvent impliquée dans les douleurs chroniques, comme les douleurs rhumatismales. Ces douleurs seraient un moyen d’expression de l’intelligence de notre corps qui crie son besoin en eau.

Chez d’autres sujets, un taux d’histamine élevé pourra favoriser des terrains allergiques, asthmatiques ou migraineux.

Traiter ces maux avec des analgésiques ou des antihistaminiques, réponse classique en allopathie, alors que la cause est le manque d’eau, est une aberration qui ne fera que masquer la réelle cause de la souffrance. Pire, la prise régulière de ces molécules de synthèse provoque souvent des effets secondaires.

Samedi prochain, nous verrons la suite de cet article consacré à l’eau et la santé et détaillerons les effets secondaires de la déshydratation.

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

ATTENTION à la SURINFORMATION

Pendant vingt-cinq ans, j’ai été surinformé : à peine arrivé dans ma voiture, je branchais France Info ; le soir, j’écoutais les informations à la télévision et je lisais un ou deux journaux chaque jour. En prenant du recul, j’ai compris que je n’avais absolument rien retiré de ces informations : les scandales politiques succèdent aux scandales politiques, les crises économiques et financières se suivent et se ressemblent depuis trente ans, les attentats se succèdent, la famine continue à faire rage dans certains pays, l’argent public est gaspillé par ceux qui nous gouvernent…

J’ai donc décidé depuis quelques années de ralentir le temps que je consacre aux informations à quelques minutes par jour. Les journaux d’information en ligne, notamment, permettent d’avoir une vue générale des nouvelles de la journée, de se tenir au courant de ce qui se passe dans le monde, sans se laisser absorber par la négativité des informations. D’autant plus que les progrès technologiques nous permettent de recevoir les faits dramatiques du monde entier (guerre, inondation, événement climatique…) comme s’ils s’étaient produits juste à côté de chez nous.

Pour moi, le plus important n’est pas de développer ma culture générale en étant surinformé, mais de savoir ce que je peux faire à mon niveau pour me réaliser et pour participer à la création d’un monde meilleur.

Et vous, parvenez-vous à diminuer le temps que vous passez à vous informer ?

Je vous souhaite une excellente journée,
Ludovic

Méthode d’ORGANISATION – 7 clés pour AGIR

Être entrepreneur, c’est d’abord un état d’esprit mais c’est aussi avoir le sens de l’organisation, savoir prioriser et savoir se poser les bonnes questions au bon moment. Avoir ces trois qualités permet réellement de faire la différence, savoir se poser LA bonne question peut changer une vie. C’est la raison pour laquelle il est primordial de mettre l’accent sur votre organisation. Cela vous permettra de gagner du temps en réflexion pour lancer, développer et faire fructifier votre projet dans les meilleures conditions.

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Voici aujourd’hui la clé n°1.

Clé #1 – L’IMPORTANCE d’établir des PRIORITÉS

La toute première chose à faire pour s’organiser, c’est de connaître ses priorités.

Pour cela, il va falloir se réserver le temps de la réflexion qui va vous permettre de déterminer toutes les choses dont vous avez besoin.

Prenez un cahier et un stylo et écrivez ; par où faut-il commencer ?
Quelle est la première chose que vous devez entreprendre pour lancer ce projet ?
Quelles sont toutes les choses à faire pour le construire ?

À partir de maintenant, vous pouvez écrire dans ce cahier vos idées, vos avancées, vos difficultés, vous y verrez plus clair et déterminerez plus facilement le chemin que vous devez emprunter.

À suivre vendredi prochain – Clé n°2 : Un AGENDA NUMÉRIQUE pour RÉUSSIR votre projet

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.