Comment réussir votre vie amoureuse (partie 1/3)

Holà ma belle gang ! Ici Bobby INTER-National !

S’engager dans une relation, c’est définitivement choisir l’aventure parce que nul ne connait d’avance les méandres du chemin à parcourir. Comme toute aventure celle de la relation de couple implique un travail sur soi et exige un dépassement continuel, car le lien affectif qui unit deux amoureux est la meilleure école d’apprentissage de l’amour authentique et de la réussite de leur union. Mes secrets concernant la réussite d’une relation amoureuse reposent donc sur cette forme d’amour global.

À qui ces secrets peuvent-ils être utiles ?

– à ceux qui croient à l’amour et a ceux qui n’y croient plus.
– à ceux qui s’engagent dans une nouvelle relation amoureuse et qui veulent la réussir.
– à ceux qui souhaitent approfondir leur lien.
– à ceux qui doutent de leurs sentiments.
– à ceux qui traversent une crise en ce moment et qui veulent en sortir grandis et non détruits.
– à ceux qui désirent donner une dernière chance à leur relation.
– à ceux qui espèrent que leur vie de couple serve de lieu d’épanouissement personnel et d’amour véritable.
– à ceux qui veulent retrouver l’estime et le respect d’eux-mêmes.

L’amour authentique de l’être aimé dans la liberté d’être soi sert de fondement à toute relation amoureuse réussie.

Mardi prochain, je vous dévoilerai 6 points essentiels pour prendre soin de votre relation amoureuse.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Conférencier et auteur de Se choisirAGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimerÀ chacun ses défis ainsi que de Deviens-tu c’que t’as voulu tomes 1, 2 et 3.
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

CROYEZ et vous RECEVREZ

Nous devons croire que nous avons déjà ce que nous avons demandé : cela nous appartient au moment où nous en faisons la demande, et le choix que nous avons fait sera exécuté sans faute.

James Ray nous rappelle la légende d’Aladdin. « Prenons Aladdin et sa lampe magique : Aladdin prend la lampe, la frotte, et il en émerge un génie. Le génie dit toujours la même chose : ‘Vos désirs sont des ordres’. Il est question de trois souhaits dans le conte, mais si l’on remonte à ses origines, on constate qu’il n’y avait absolument aucune limite à cet égard. »

Prenez cette métaphore, et appliquez-la à votre vie. Rappelez-vous que c’est Aladdin qui demande ce qu’il veut à l’univers dans son ensemble, représenté par le génie. Diverses traditions lui ont donné de nombreux noms : ange gardien, conscience supérieure… Nous pouvons lui apposer n’importe quelle étiquette, et choisir celle qui nous convient le mieux.

Le génie (la loi de l’attraction) obéit à chacun de nos ordres. À partir du moment où chacun est donné de manière précise, sans émettre de doute, les événements finissent par se produire dans notre vie.

Cela a fonctionné pour moi : la première partie de ma vie professionnelle a été consacrée à gagner de l’argent. En partant de zéro à trente ans, j’avais l’intention de devenir multimillionnaire avant l’âge de quarante ans et le « génie » m’a donné bien au-delà de mes attentes.

Et vous, êtes-vous prêts à croire pour recevoir ?

Bonne journée à tous,
Ludovic

J’ai décidé de SUIVRE MA VOCATION en médecine naturelle alors que j’avais une autre carrière toute tracée

Changer de vie pour suivre ses aspirations profondes

Michel Dogna était pilote d’avion et rien ne le destinait à la médecine et au journalisme. Mais en prenant en main la santé de sa fille il réalise que sa véritable vocation est de soigner les autres :  » je me sens bien quand je soigne ». Il décide alors de changer de vie, de se former en naturopathie et il passe le diplôme d’Heilpratiker, devenant le précurseur de la médecine holistique en France !

« On ne peut pas refuser un destin (…) les gens qui sont mal dans leur peau, souvent, c’est parce qu’ils ne sont pas là où ils doivent être ».

Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

COMMENT arrêter de se disperser ?

senenite

En revenant à quelques principes élémentaires et en se les rappelant souvent, il est possible de retrouver une certaine sérénité.

Voici les principes qui me permettent de me recentrer.


Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

Utilisez-vous LE POUVOIR DE LA VISUALISATION pour lever les obstacles ?

Pour diminuer mon stress, je me visualise : calme, détendu, heureux, et en paix… Je ne pense pas à la façon de m’y prendre, mais je visualise et je ressens l’attitude que je souhaite obtenir.

Pendant que j’écris par exemple, je visualise régulièrement mon livre terminé et l’aide qu’il pourra apporter à certaines personnes. Et quand mon mental est trop agité, je fais le vide par une courte méditation pour tenter d’installer à nouveau ma vision positive.

Lorsque des obstacles se présentent sur notre chemin, la visualisation du résultat que nous souhaitons, nous permet de recevoir la solution au problème ou le moyen de relever le défi, à condition de rester calme et détendu.

Lorsque mes entreprises ont connu leurs premières difficultés, j’étais envahi par l’inquiétude et l’angoisse. J’étais incapable de percevoir la moindre solution. Progressivement, j’ai pris conscience de mes blocages et, quand une mauvaise nouvelle arrivait, je prenais quelques minutes pour recharger mon énergie dans la nature qui entourait nos bureaux. Dans ce contexte, je retrouvais un certain calme qui me permettait de me recentrer sur la visualisation de mon objectif et, comme par magie, des solutions commençaient à émerger du néant.

Et vous, utilisez vous le pouvoir de la visualisation pour lever les obstacles qui se présentent ?

Je vous souhaite une excellente journée,
Ludovic

Intolérances et allergies – Que dit la NATUROPATHIE ? (partie 3/6)

nature

Plus d’un Français sur trois souffre d’allergie et près d’un sur deux d’intolérance alimentaire. Ce chiffre aurait doublé au cours des quinze dernières années. Quelles en sont les causes et comment pouvons-nous agir en dehors des traitements symptomatiques proposés par la médecine classique ?

Nous avons vu samedi dernier, la seconde partie de cet article au sujet des intolérances alimentaires. Nous continuons aujourd’hui avec les allergies.

Les allergies

Les allergies alimentaires peuvent être une aggravation de l’intolérance. Alors, certaines molécules traversent une frontière normalement étanche : la paroi de l’intestin.

Médicalement, elles se distinguent des intolérances par le fait qu’elles font réagir notre système immunitaire, qui fabrique des anticorps spécifiques (IgE) pour lutter contre les intrus. Ici, les réactions sont immédiates alors que, dans le cas des intolérances, elles sont, le plus souvent, différées.

Les conséquences peuvent être également beaucoup plus graves, voire fatales avec des complications comme les œdèmes ou les chocs anaphylactiques. Les symptômes sont plus nombreux. Ils peuvent être respiratoires (nez qui coule, éternuements, toux), cutanés (gonflement des lèvres, de la langue, urticaire, démangeaisons cutanées, eczéma) ou intestinaux (diarrhées, coliques, crampes).

Allergies et système immunitaire

A l’instar d’une armée, le système immunitaire sert à défendre l’intégrité du territoire qu’est notre corps. Les barrières physiques sont les premières lignes de défense. Les principales sont la peau, les flores intestinale et vaginale, qui protègent les muqueuses, ou encore le mucus, qui tapisse l’arbre bronchique.

Mais ces premières barrières peuvent être franchies de façon accidentelle. C’est ce qui se passe lorsque l’intestin devient poreux à cause d’une mauvaise alimentation ou d’intolérances non prises en compte. Ce passage « d’étrangers » va activer le système immunitaire.

Pour vérifier une réaction allergique, on peut faire doser les lymphocytes (cellules du système immunitaire) IgE, qui fabriquent les anticorps (ou immunoglobulines).

Dans le cas d’une intolérance persistante, le système immunitaire finit par réagir et sécréter une autre forme d’anticorps appelés IgG, d’où les similitudes avec les manifestations allergiques, les risques de complications en moins.

Les antigènes, responsables des réactions allergiques, également appelés allergènes, peuvent être des protéines d’aliments, mais aussi d’autres substances comme le pollen, la poussière, voire certains médicaments qui ne sont pas reconnus par notre système de défense.

Certaines cellules du système immunitaire, au contact avec l’allergène, libèrent des granules tels que l’histamine, responsable des manifestations que sont les rougeurs, les démangeaisons ou les irritations des yeux par exemple.

Les cas extrêmes de réactions allergiques peuvent entraîner des formes graves d’asthme ou encore des œdèmes. L’expression la plus sévère est connue sous le nom de choc anaphylactique avec, au dernier grade, un œdème pulmonaire qui peut être fatal.

Les pathologies allergiques sont le reflet d’un mauvais équilibre dans les mécanismes de régulation du système immunitaire. Ce système, qui permet normalement d’identifier les particules étrangères à l’organisme, est très finement géré et régulé.

Différentes causes peuvent interférer avec ces mécanismes de contrôle. Par exemple, une insuffisance de contacts avec les agents infectieux ou une mauvaise flore intestinale oriente chez le nourrisson son système immunitaire vers la voie de l’allergie. De plus, l’activation de notre système de défense entraîne de façon physiologique une réaction inflammatoire (via l’histamine par exemple). Cette inflammation permet d’ouvrir les voies de circulation à nos « gendarmes » pour rendre leur travail plus efficace. La conséquence de cette dilatation des tissus et vaisseaux sanguins est une rougeur, une chaleur et une douleur. Dans des conditions normales, l’inflammation cesse une fois la tâche des « soldats » achevée. Elle ne pose problème que si elle n’est pas finement régulée.

Il faut souligner que notre système immunitaire a été programmé il y a des milliers d’années dans un contexte alimentaire où les fruits et légumes étaient largement plus présents dans notre ration alimentaire. Or ceux-ci possèdent l’antidote à l’incendie qu’est l’inflammation grâce à leurs antioxydants, qui neutralisent les radicaux libres générés dans le processus inflammatoire.
Or nous savons aujourd’hui que c’est l’inflammation chronique qui
entretient le terrain allergique.

Samedi prochain, nous continuerons cet article et aborderons les Causes des allergies.

Alain HUOT

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

Pourquoi bien CHOISIR SES MOTS ?

En prenant l’habitude d’observer notre vocabulaire, nous nous rendons compte que certains mots dépriment, découragent, dévalorisent (« problème », « manque », « souffrance », « impossible »…) tandis que d’autres encouragent, valorisent, enthousiasment (« amour », « joie », « réussite », « confiance », « succès »…).

Les mots émettent en effet une fréquence vibratoire qui résonne en nous et génère des émotions correspondantes. Celles-ci sont ensuite projetées vers l’extérieur et se matérialisent par des événements, des rencontres… Un bon nombre de situations que nous vivons dans la journée sont le prolongement de notre état intérieur.

Dans un premier temps, nous pouvons être attentifs à nos pensées et à nos mots. Pour ma part, j’ai pris la décision de mettre ma parole au service de ce qui est positif, constructif, lumineux, et de ne pas médire. Quand nous médisons, nous faisons en effet du tort aux autres mais également à nous-mêmes, car nous allons craindre ce qui va se dire dans notre dos. Je refuse donc de prendre part aux critiques systématiques portées sur les autres et, quand je suis pris dans une situation négative, je préfère rester silencieux…

Et vous, choisissez-vous les mots que vous utilisez ?

Bonne journée,
Ludovic