INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – Manger moins pour plus d’énergie

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelquesmois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grandbénéfice.

Manger moins pour plus d’énergie !

Pour la plupart des personnes, accroître son niveau d’énergie implique une alimentation riche en calories. Mais qui n’a jamais fait l’expérience d’avoir faim peu de temps après avoir mangé dans un fast-food ? Qui n’a déjà ressenti l’envie de dormir après un déjeuner et alors qu’il est l’heure de reprendre son travail ? Contrairement aux idées reçues le nombre de calories ingérées ne détermine pas notre niveau d’énergie, c’est une question de microbiote !

Manger moins pour plus d’énergie ! Voilà une idée qui peut paraître, de prime abord contre-intuitive… et pourtant: manger « léger » est un excellent moyen de se sentir très rapidement en énergie ! Pourquoi ?

Parce qu’un afflux soudain de nourriture en forte quantité, va mobiliser la plus grande partie des ressources énergétiques de notre organisme pour la digestion. Nos bactéries vont devoir être plus nombreuses mais leur reproduction demande beaucoup d’énergie. L’énergie extraite des aliments sera donc d’abord utilisée par notre microbiote pour se multiplier et seulement ensuite l’excédent sera disponible pour notre organisme.

De plus pour éviter que l’énergie ne soit dépensée ailleurs, les bactéries envoient des neurotransmetteurs à notre cerveau pour activer notre somnolence… Pour une journée active, ne faites pas l’erreur de manger trop riche: alléger les repas est une clé essentielle !

Mon astuce : 5 seconde de pleine conscience pour éviter le coup de barre d’après déjeuner.

Lorsque j’ai très faim, pour ne pas commander toute la carte du restaurant ou vider mon frigo, je bois une gorgée d’eau lentement, en mettant tout mon focus sur la sensation agréable de l’eau qui fait son chemin depuis mon palais jusqu’à mon ventre… ce court moment de pleine conscience calme le mental et diminue la sensation de faim… juste le temps de commander un repas léger et une après midi en pleine énergie !

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

POURQUOI demander de l’AIDE à l’EXTÉRIEUR ?

Dans mes difficultés, j’ai reçu l’aide de plusieurs thérapeutes qui ont largement contribué à faire émerger l’homme que je suis aujourd’hui. Ils m’ont notamment fait prendre conscience de la carapace que je m’étais forgé depuis mon enfance et qui s’était renforcée avec les épreuves.

En me protégeant des attaques extérieures, cette armure m’empêchait aussi de m’ouvrir à ma grande sensibilité et d’exprimer pleinement mon potentiel.

J’ai rencontré des philosophes, des sophrologues, des psycho-énergéticiens, des psychologues, des chamans, des sages, des maîtres spirituels. J’ai participé à des stages de développement personnel : psychologie d’évolution, travail sur l’enfant intérieur, sophrologie, stage psycho-énergétique, EFT, méditation, intuition, chamanisme…

Les échanges sincères et profonds avec les groupes ont toujours été d’une grande richesse. Ils m’ont permis de mieux me connaître et de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons. Je suis très reconnaissant envers toutes ces personnes qui m’ont aidé à me libérer, à retrouver à la fois la joie et une raison de vivre.

Et vous, en cas de difficultés, acceptez-vous de l’aide provenant de l’extérieur ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

Écriture (4/5) – RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 3 : RELIRE pour rester motivé ! Voici aujourd’hui le point 4.

Vous vous êtes donné un objectif, vous vous êtes fixé un calendrier, vous avez relu ce que vous avez déjà écrit mais vous avez du mal à poursuivre votre élan. Il est temps de réfléchir à la forme que prendra votre récit une fois terminé.

4. Réfléchissez à la forme

A force de noircir le papier, vous êtes démotivé. Et si vous preniez un peu de temps pour réfléchir à la forme : à la couverture de votre livre, au titre. Il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les bœufs mais de retrouver un second souffle.

Choisissez une photo, testez des polices de caractère, dessinez, flânez dans les rayons des librairies pour voir et toucher des écrits aboutis. Cela vous redonnera envie de poursuivre.

Dites-vous qu’il y a des millions de personnes, qui au même moment que vous, sont en proie aux démons de la démotivation. Dites-vous aussi qu’au moment même où vous vous posez des questions, des centaines, des milliers d’écrivains sont en train de publier leurs écrits, ou de dédicacer leurs livres.

N’oubliez pas que l’écriture est aventure de longue haleine, et qu’il faut en savourer chaque pas.

« Les choses les plus belles sont celles que souffle la folie et qu’écrit la raison. Il faut demeurer entre les deux, tout près de la folie quand on rêve, tout près de la raison quand on écrit. » (André Gide)

Mercredi prochain, nous aborderons le point 5 : CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Exprimez-vous votre RESSENTI ET VOS ÉMOTIONS ?

En exprimant sans ressentiment ses émotions, ses difficultés ou ses joies, la vie devient tout à coup beaucoup plus facile.

Je m’étais construit une image de personnage insensible, distant, froid. Je déployais une grande énergie pour conserver mon masque, et je jouais constamment un rôle. En exprimant mes ressentis au moment où l’action se passe, comme le ferait un enfant, je suis redevenu moi-même et j’ai pu laisser tomber mes masques.

J’avais aussi appris à ne pas révéler mes pensées, par crainte de blesser les autres ou de ce qu’ils allaient penser de moi si je me dévoilais. De ce point de vue, mon blog a été un excellent exercice pour moi. Il m’a permis d’exprimer vraiment qui je suis en toute transparence, humilité et vulnérabilité. Au départ, l’exercice a été difficile, mais révéler sans fard mes faiblesses, mes défauts aussi bien que mes qualités, est devenu une expérience libératrice.

Aujourd’hui, j’exprime clairement mon ressenti, voire mon mécontentement. Ce faisant, j’envoie à mon interlocuteur le message que, moi aussi, j’ai droit au respect et que je ne suis pas là pour encaisser sa mauvaise humeur… En répondant simplement et en pardonnant rapidement comme un enfant l’aurait fait, mon esprit s’est libéré de ces encombrements et je peux dorénavant passer à autre chose.

Et vous, exprimez-vous facilement votre ressenti et vos émotions ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Et si les ÉPREUVES étaient un CADEAU ?

Stephen Hawking est paraplégique, il a subi une trachéotomie ; cela ne l’a pas empêché d’être l’auteur de nombreux best-sellers.

Philippe Croizon, électrocuté par une décharge de vingt mille volts, a été amputé des quatre membres ; cela ne l’a pas empêché de traverser la Manche à la nage et de préparer un projet pour parcourir le Dakar.

Nos imperfections ou nos accidents seraient-ils finalement des bénédictions ?

Et vous, quels cadeaux vous ont finalement apporté vos épreuves ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

VIVRE DE SA PASSION c’est possible, on vous explique

Vivre de sa passion n’est pas tout le temps immédiat : vous pouvez de façon transitoire COMBINER une ACTIVITÉ LUCRATIVE avec une ACTIVITÉ EXISTENTIELLE.

Qui n’a jamais rêvé de vivre de sa passion ? N’a-t-on pas tous répondu, étant petits, à la question, qu’est-ce que tu voudrais devenir quand tu seras grand ? Artiste, chanteur, astronaute, explorateur, aventurier… !

Tous, nous avons voulu imaginer une activité qui occuperait notre temps et pour laquelle nous nous dédierions avec plaisir. Mais voilà le principe de réalité qui nous heurte de plein fouet aussitôt devenus de jeunes adultes.

Aujourd’hui, chez On Passe à l’Acte, nous voulons vous dire deux choses que vous savez peut-être ou que vous ne savez pas mais qu’il ne fera pas de mal de rappeler :

1. Vivre de sa passion, c’est possible
mais comme tout business, ce n’est pas immédiat ! Alors, ayant cette information en tête maintenant, ne vous découragez pas, partagez votre temps en combinant une activité lucrative et une activité existentielle. Ce n’est pas grave que ça ne se lance pas tout de suite, inutile de céder à la frustration, soyez patient et comme vous le savez : tout vient à point à qui sait attendre.

2. Ne perdez pas espoir et lancez-vous
Peu importe votre projet, à force de persévérance, il portera ses fruits et vous y arriverez. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à l’attente chers entrepreneurs, elle est à l’action.

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

Popup Builder Wordpress