3 Stratégies pour aborder sereinement une crise

ludovic-breant

Les nombreuses crises que j’ai traversées m’ont permis d’en tirer certains enseignements.

J’espère que vous pourrez mettre à profit ces quleques conseils que je vous livre dans cette vidéo.

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic Bréant

L’énergie de la loi d’ATTRACTION

Une intention positive remplie de l’énergie d’amour peut faire des miracles pour soi et pour le monde en général.

La loi de l’attraction peut aussi nous aider à participer à l’émergence d’un monde meilleur avec plus de joie, d’harmonie…

Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

Vous jugez-vous SÉVÈREMENT ?

L’important n’est pas ce qui nous arrive, mais la manière dont nous y réagissons.

Il m’arrivait de commettre des maladresses, comme renverser un verre d’eau d’un geste un peu nerveux. Systématiquement, je me jugeais sévèrement pour cela, et il me fallait ensuite plusieurs minutes pour me reprendre. Aujourd’hui, même s’il m’arrive encore d’être maladroit, je suis moins sévère envers moi-même, j’observe ma maladresse, je l’accepte, j’en souris et je passe à autre chose.

C’est nous-mêmes qui devons changer en priorité, et non les autres. En vivant sans jugement, les mêmes événements arrivent, mais ils sont vécus différemment. Lorsque l’on se juge soi-même, on prête le flanc au jugement des autres. J’ai ainsi pris conscience que c’est en me jugeant sévèrement que je me rendais très sensible au même jugement émanant des autres, que la moindre de leurs critiques me touchait profondément. En comprenant cela, j’ai réalisé qu’en arrêtant de me juger, les jugements des autres ne m’atteindront plus.

Et vous, vous arrive t’il de vous juger sévèrement ?

Belle journée,
Ludovic

S’OUVRIR AUX AUTRES et prendre du recul

Il existe de nombreuses manières de se reconnecter à notre source, à la dimension qui nous dépasse. Nous pouvons communier avec la nature, méditer, pratiquer un sport ou une activité artistique, rire… En pratiquant l’une de ces activités, nous nous élevons pour entrer en communion avec la vie. J’émets une idée : il n’existe pas d’être mauvais mais seulement des personnes coupées de leur source. En développant cette réflexion, il serait donc inutile de punir un criminel, mais il serait plus adapté de lui offrir de l’amour pour l’aider à se reconnecter à son être originel, qui est bon par nature. Mais notre société n’est peut-être pas encore prête à cela… Pourtant, pour les écritures bouddhiques, « ton pire ennemi est ton meilleur ami ». Selon les évangiles, « aime ton ennemi comme toi-même ».

S’ouvrir aux autres permet d’envisager la vie sous un angle nouveau, par exemple en rencontrant une fois par semaine des personnes qui n’ont rien à voir avec notre profession ou nos centres d’intérêt. Sortir de sa zone de confort, voyager, partir à la rencontre de nouvelles cultures, sortir, écouter une conférence : toutes ces activités permettent de s’ouvrir.

Pour ma part, j’ai pu appréhender la vie de manière différente grâce à la rencontre des populations africaines : au Sénégal, au Burkina Faso, à Madagascar, au Cap Vert. Dans les campagnes de ces pays, la vie est en effet rythmée par les saisons et s’écoule paisiblement sans inquiétude pour l’avenir.

À Ouagadougou en particulier, notre entreprise a développé un concept de construction d’habitations en matériaux locaux. Nous avons construit cinq maisons témoin. Etonnamment, malgré le désordre apparent et la décontraction de mes interlocuteurs burkinabais, les maisons se sont construites à peu près dans le temps imparti. Malgré la difficulté quotidienne, le calme et l’aspect détendu de mes interlocuteurs m’ont fait prendre conscience de l’importance de ralentir mon rythme de travail et de profiter de la vie…

Et vous, prenez-vous du recul dans votre vie agitée ? Rencontrez-vous de nouvelles personnes ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic Bréant