CALMEZ VOTRE ESPRIT – Pleine conscience avec François Lemay

Avant, j’avais tendance à être boulimique de connaissance et à m’étourdir sans arriver à intégrer. Je suis allé chercher mes racines à Vipassana!

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

Intolérances et allergies – Que dit la NATUROPATHIE ? (partie 6/6)

Plus d’un Français sur trois souffre d’allergie et près d’un sur deux d’intolérance alimentaire. Ce chiffre aurait doublé au cours des quinze dernières années. Quelles en sont les causes et comment pouvons-nous agir en dehors des traitements symptomatiques proposés par la médecine classique ?

Nous avons vu samedi dernier, la cinquième partie de cet article afin de revoir notre mode de vie pour limiter ces allergies.

Récapitulatif des points à éviter ou à privilégier en traitement et en prévention des intolérances et allergies :

À ÉVITER : les aliments raffinés, chimiques, riches en sucres. La surconsommation de produits laitiers.
Manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : les aliments complets ou semi­‐complets (riches en fibres), bio, les fruits et légumes locaux (à maturité), de saison et frais (consommés rapidement après récolte), chaque jour.

À ÉVITER : manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : bien mastiquer.

À ÉVITER : les graisses animales (viande rouge, viande de porc, charcuterie, fromages) et les gras trans (fritures, viennoiseries, huiles hydrogénées).
PRIVILÉGIER : les poissons gras (maquereaux, sardines, anchois, saumons bio…) 3 fois par semaine. Les huiles vierges bio riches en oméga-‐3 (colza, noix, lin, chanvre).

À ÉVITER : la prise régulière de médicaments.
PRIVILÉGIER : favoriser une médecine naturelle préventive (naturopathie, médecine nutritionnelle…).

À ÉVITER : Le tabac, le tabagisme passif, les atmosphères polluées.
PRIVILÉGIER : s’aérer régulièrement, pratiquer une activité physique.

À ÉVITER : les aliments générant une intolérance (lait, œufs de poule, froment, gluten).
PRIVILÉGIER : réparer les muqueuses intestinales et/ou respiratoires avec de la glutamine, des probiotiques.

À ÉVITER pour les bébés : un allaitement artificiel, une diversification alimentaire prématurée, des ambiances trop aseptisées, des survaccinations.
PRIVILÉGIER : un allaitement maternel idéalement jusqu’à 6 mois, une diversification alimentaire en protéines potentiellement allergisantes le plus tard possible (1 an, et 2-­‐3 ans si l’un des parents est allergique).

Traiter les causes et non les symptômes

La recrudescence des allergies sous différentes formes et des intolérances alimentaires touchant une population de plus en plus jeune est la signature d’une société mal nourrie, stressée et vivant dans un environnement de plus en plus pollué. La médecine conventionnelle propose une réponse symptomatique s’attachant à bloquer la réponse immunitaire et inflammatoire à travers des molécules aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires.

Une alternative est possible : pratiquer une médecine reposant sur la santé, telle que la naturopathie ou la médecine nutritionnelle et fonctionnelle, afin de proposer des solutions qui s’attaquent aux causes et non aux symptômes. Cette voie, moins lucrative pour l’industrie pharmaceutique, est assurément prometteuse pour agir sur ces pathologies chroniques mais passe obligatoirement par une réforme de l’alimentation.

Relire les 6 parties de cet article

1. Généralités sur les intolérances et les allergies
2. Les intolérances alimentaires
3. Allergies et système immunitaire
4. Causes des allergies
5. Un mode de vie à revoir
6. Récapitulatif

Alain HUOT

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – Clé #4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions. Voici aujourd’hui la clé n°4.

Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

Votre cerveau ne sait pas retenir toutes les choses à faire avec rigueur. La règle d’or, c’est de ne pas confier l’organisation à son cerveau, mais à des méthodes et outils efficaces pour s’organiser, comme par exemple la méthode Getting Things Done. Avec elle, adieu les listes et les post-its.

Cette méthode peut se pratiquer soit avec le format papier avec le bac à tri, soit en format numérique, avec le fabuleux outil en ligne et gratuit, Trello.

Que ce soit avec le bac à tri ou avec Trello, ceux-ci doivent être organisés en 6 colonnes :

1. Premières Actions, qui sont les petites actions simples à réaliser rapidement.

2. En attente de l’extérieur : pour ce qui nécessite une réponse ou une action d’une autre personne que vous-mêmes, ce qui vous permet de l’avoir devant vous mais de vous en soulager du poids en terme de charge mentale.

3. Projet : pour tout ce qui dépasse les actions simples et qui nécessite une organisation, une date limite et des actions propres.

4. Infos : qui va regrouper toutes les informations dont vous avez besoin et que vous ne devez pas oublier.

5. Un jour peut-être : qui recense les idées que vous avez, que vous n’allez pas réaliser tout de suite mais que vous voulez garder.

6. Réalisés : glisser les actions dans cette catégorie une fois réalisées. Plus cette dernière catégorie sera remplie, plus vous serez fiers de vous !

Alors ? Qu’attendez-vous pour commencer à vous organiser ?

À suivre vendredi prochain – Clé n°5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

Peut-on se passer des agences immobilières ?

🔆ZEN IMMOBILIER ⎪ Les agences immobilières🔆 🤔

Est-il préférable de se passer des agences immobilières ?

C’est vrai que cela est agréable d’économiser 3 à 10% de la transaction en traitant directement, mais pourtant sur les 1000 biens achetés, j’en ai acheté très peu directement auprès d’un vendeur.

Car j’ai réalisé mes meilleurs opérations par l’intermédiaire d’agences immobilières.

👥Ca vous interpelle ?

L’agent immobilier va vous permettre :

✅ Une meilleure négociation
✅ Des actions ciblées Comment atteindre votre liberté et votre sécurité
✅ Un portefeuille de biens en avant première financière grâce à l’immobilier ?

Cliquer sur ce lien pour vous inscrire dès maintenant gratuitement à notre WEBCONFERENCE qui aura lieu Mardi 5 Novembre 2019 à 20H30.

Je vous partagerai tous mes conseils et astuces pour réussir avec l’immobilier

✅ Les 4 conseils pour démarrer sereinement et réussir en immobilier
✅ Les 3 erreurs à ne surtout pas commettre
✅ La stratégie pour signer votre compromis de vente en 90 jours

Pour avoir tous les détails de cette conférence en ligne, cliquez maintenant sur le lien.

J’ai hâte de partager mon expérience avec vous !

Je vous souhaite le meilleur
Ludovic

RÈGLE D’OR #7 pour un article inspirant – Aimez-vous votre article ?

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Je vous propose 7 règles d’or pour écrire un article inspirant et percutant. Nous avons vu mercredi dernier, la Règle d’or n°6 : Laissez le temps faire son œuvre. Voici aujourd’hui la règle d’or n°7.

Aimez-vous votre article ?

Peut-être que vous êtes en train de sourire. Mais je dois vous dire combien cette dernière étape est cruciale. C’est l’étape de l’intuition, du ressenti. Une fois que vous estimez que votre article est livrable, arrêtez-vous un instant et demandez-vous si vous l’appréciez.

Il m’est arrivé de ne pas aimer intégralement un article juste avant de le mettre en ligne, j’ai préféré réécrire le paragraphe incriminé plutôt que de le publier animée de ce sentiment de gêne.

Car, si vous n’aimez pas ce que vous avez écrit, il y a fort à parier que votre lecteur ressentira le même sentiment.

Vous devez vous sentir bien en relisant votre article. Il ne s’agit pas de rechercher la perfection, mais d’apprécier son contenu.

Ainsi, les 7 règles d’un article inspirant sont :

1. Phosphorer autour du sujet
2. Définir une problématique et dégager un plan
3. Sonder au plus profond de soi pour illustrer son propos
4. L’étape de rédaction
5. Le diable se loge dans les détails
6. Laissez le temps faire son œuvre
7. Aimez-vous votre article ?

Et je me dois d’insister sur une règle prioritaire : celle du plaisir à l’ouvrage !

« Pour écrire, il faut avoir le cœur serein, la conscience calme, il faut être de son avis et habiter la région tranquille du désintéressement et des hautes pensées. – Un livre doit avoir une âme morale, qui fasse naître une forme belle. On ne jouit de toutes ses facultés qu’avec un sentiment pur. Les grandes pensées viennent du cœur, écrivait Vauvenargues. – Sois grand pour parler des grandes choses, patriote pour parler de la patrie. – Chasse de ton sein l’amour-propre, la rancune, les impressions passagères et personnelles ; élève-toi à l’impartialité, à l’objectivité, à la sérénité, avant de prendre la plume ; autrement ta plume ne racontera que les bassesses et les vulgarités de ton cœur ».

Citation d’Henri-Frédéric Amiel : Journal intime, le 5 février 1849.

J’espère que ces 7 règles d’or vous aiderons à réaliser des articles inspirants et percutants ! Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Je vous souhaite de belles réalisations,
Sana.

La relation à soi, d’abord (partie 3/3)

Nous sommes des êtres de relation, c’est clair. Nous avons besoin d’être en relation pour notre santé et notre équilibre affectives. Nous naissons en relation, nous nous développons par la relation, nous apprenons en relation, nous nous construisons et nous nous détruisons à travers les relations. La relation est le lieu de nos plus grands plaisirs et de nos plus grandes souffrances.

Nous avons vu mardi dernier, l’importance de s’occuper de ses propres blessures. Voici aujourd’hui la dernière partie de cet article.

Comment me réconcilier avec la partie souffrante en moi ?

Comment faire alors pour me réconcilier avec la partie souffrante en moi puisque j’ai justement tout mis en place pour la fuir et ne pas la ressentir? Comment descendre dans ces profondeurs de mon être qui me font si peur? C’est ce chemin-là que je ne connais pas.

J’observe comment, pour plusieurs personnes, le premier pas vers soi est souvent d’oser exprimer ce qu’elles vivent à l’intérieur. Sortir du silence, ouvrir la porte, oser dire, dépasser le jugement et la honte de soi, et surtout être entendu et accueilli, procure un sentiment de libération. La thérapie, ma retraite/atelier PHÉNIX crée un contexte qui favorise cette ouverture de soi.

Mais je sais aussi profondément que ce qui est aidant pour explorer la partie souffrante de soi et récupérer un pouvoir personnel à partir de sa vulnérabilité, c’est de comprendre de manière rationnelle ce que je vis. J’ai besoin de ma force rationnelle dans cette exploration. J’ai besoin de comprendre pour apaiser mon mental. J’ai besoin d’utiliser la porte du rationnel pour me sécuriser et explorer mon monde irrationnel. J’ai besoin de mettre des mots sur ce que je vis pour me l’approprier.

Comprendre, expliquer, apaise, sécurise et ouvre à l’acceptation de soi. La prise de conscience et l’acceptation servent de nacrer pour transformer l’irritant en trésor. Ma vulnérabilité devient ma force. Mettre des mots sur la souffrance humaine, c’est prendre cette vulnérabilité et la regarder sous différents angles. Je nomme, j’identifie, je décortique pour comprendre rationnellement, pour me l’approprier, pour me guérir et pour apprendre à m’aimer.

Chez l’être humain, tout est inter relié, tout se tient, il n’y a pas de séparation, nous sommes un tout composé de différentes facettes. Je décortique et je sépare pour mieux comprendre avec mon rationnel, mais j’apprends à m’accepter comme un tout.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Conférencier et auteur de Se choisirAGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimerÀ chacun ses défis ainsi que de Deviens-tu c’que t’as voulu tomes 1, 2 et 3.
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

J’ai décidé de QUITTER MA CARRIÈRE DE SCÉNARISTE toute tracée, pour vivre plus proche de mes valeurs

Quitter la vie de star parisienne pour une vie de sens

Florence Dottin Alma a changé de vie : Je perdais mon âme au fur et à mesure. Je me suis regardé et me suis dit « t’es plus là ! ». Elle décide alors de quitter une carrière prometteuse pour une vie riche de sens.

Elle part s’installer en campagne pour renouer avec l’essentiel.


Lien vers la vidéo >>

Résultat : une compagnie de théâtre, 24 spectacles, une websérie sur le développement durable et surtout Florence a une sacrée pêche on vous l’assure !

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

Passez à l’action MAINTENANT

Est-ce que vous êtes prêt maintenant à passer à l’action, parce que si ce n’est pas maintenant, ça ne sera probablement jamais. C’est ce qu’on va voir aujourd’hui dans une petite vite en pleine conscience !

Je suis de retour dans une petite vite en pleine conscience !

Aujourd’hui, j’ai envie de parler du fameux moment présent et surtout du passage à l’action dans le moment présent. Je suis présentement en République Dominicaine depuis les 8 derniers jours, un voyage extraordinaire avec les enfants.

Lien vers la vidéo >>

Derrière moi, il y a une salle de spectacle, l’auditorium où il y avait les show le soir et ça me faisait penser un peu à la première fois que j’ai fait, à ma façon à moi, ma première conférence au Vieux clocher de Magog. Est-ce que j’étais prêt ? Mais tellement pas ! Si je n’avais pas fait cette conférence-là, je ne serais jamais en train de faire des vidéos, d’avoir des milliers de personnes qui me suivent comme ça. J’ai eu de l’audace ! Je suis passé à l’action, et même si je n’étais pas totalement prêt. Ça fait plusieurs mois, pratiquement un an que je n’ai pas fait de petite vite en pleine conscience, des vidéos de 90 secondes comme je suis en train de vous faire là. je me suis dit :

« Ça ne donne rien d’attendre d’être prêt pour pouvoir faire ces Petites vites-là mais boum ! Passer à l’action même si on n’est pas prêt et de faire tourner la machine. »

Donc, c’est ce que vous allez voir très rapidement dans les prochaines semaines je vais en faire beaucoup, beaucoup. Le challenge que j’ai envie de vous donner c’est : qu’avez-vous besoin de faire pour passer à l’action maintenant en direct de votre idéal. Ne pas attendre d’être prêt ! Juste go with the flow. Vous sautez en direction de votre idéal de vie. Que ce soit de réserver une salle, de faire une conférence, de faire une vidéo, de dire à quelqu’un que vous l’aimez, de changer de travail, de vous reprendre en main dans votre alimentation. Tout est déjà là, il ne manque rien. il faut passer à l’action maintenant! Ayez l’audace la gang de suivre vos convictions parce que vous méritez ce qu’il y a de meilleur dans la vie, point final.

C’était François Lemay qui vous dit je vous aime, je vous adore et on se revoit très bientôt.

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

Intolérances et allergies – Que dit la NATUROPATHIE ? (partie 5/6)

Plus d’un Français sur trois souffre d’allergie et près d’un sur deux d’intolérance alimentaire. Ce chiffre aurait doublé au cours des quinze dernières années. Quelles en sont les causes et comment pouvons-nous agir en dehors des traitements symptomatiques proposés par la médecine classique ?

Nous avons vu samedi dernier, la quatrième partie de cet article au sujet des causes des allergies. Abordons aujourd’hui comment revoir notre mode de vie pour limiter ces allergies.

Un mode de vie à revoir

Le mode de vie semble être le principal facteur de cette croissance inquiétante car nos gènes n’ont pas évolué, ou très peu, sur les 10 000 dernières années.

Le régime à l’occidentale est le premier en cause. De plus, la surconsommation de charcuteries, viandes rouges et fromages, riches en acides gras saturés, au détriment de bons gras insaturés (poissons, huiles végétales non raffinées et non chauffées) joue un rôle délétère sur l’inflammation. Au contraire, les bonnes graisses permettent de moduler la réponse inflammatoire et agissent de façon favorable sur la qualité des membranes cellulaires.

L’environnement du nouveau-né est également à évaluer. Le passage par les voies basses lors de l’accouchement permet un premier ensemencement de la flore intestinale du nouveau-né. Il est donc important que la maman possède elle-même un bon écosystème intestinal. L’allaitement maternel, quant à lui, permettra de transférer des immunoglobulines au bébé et de créer un ensemencement secondaire de la flore intestinale. Aussi, une naissance par césarienne ou un allaitement artificiel dès la naissance nécessiteront des apports de probiotiques pour enfants afin de combler ces déficiences de la flore. Il serait judicieux que la future maman, surtout si elle est allergique, consomme également, pendant la grossesse, des probiotiques et limite sa propre consommation de produits allergisants tels que les produits laitiers.

Les blocages d’infections par des milieux trop aseptisés ou les survaccinations ne permettraient pas au système immunitaire de bien s’équilibrer.

Quelques solutions

En plus d’une alimentation saine riche en végétaux, la naturopathie préconise des compléments micronutritionnels pour soutenir la fonction intestinale. Ils doivent être conseillés de façon personnalisée par un professionnel de la santé compétent. Par exemple, la L-glutamine contribue à la réparation de la muqueuse intestinale et les probiotiques neutralisent certains agents pathogènes et dégradent les antigènes alimentaires. Selon leur composition, les probiotiques diminueraient les symptômes chez des sujets
intolérants au lactose.

L’apport en compléments nutritionnels comme l’huile de poisson (oméga-3) et l’huile d’onagre (oméga-6) permet de moduler la réponse inflammatoire impliquée dans les manifestations allergiques. L’huile d’onagre joue également un rôle de stimulation des lymphocytes T.

La gestion de son stress grâce à la pratique régulière d’une activité physique, de la relaxation, de la sophrologie ou de la méditation est une clé d’optimisation d’une bonne digestion.

Samedi prochain, nous terminerons et ferons la synthèse de cette série d’articles consacrée aux intolérances et allergies.

Alain HUOT

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – Clé #3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 2 : Un AGENDA NUMÉRIQUE pour RÉUSSIR votre projet. Voici aujourd’hui la clé n°3.

DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions

Un conseil fondamental pour toute bonne organisation : ne pas complexifier les informations et les actions.

Vous devez apprendre à simplifier en allant du plus petit vers le plus grand par priorité.

Posez-vous la question : quelle est la plus petite chose à faire pour mettre les rouages de votre projet en marche ?

Simplifier vous permettra de positiver mais aussi de ne pas vous sentir submergé par une charge de travail insurmontable et d’avancer petit à petit vers votre grand objectif.

À suivre vendredi prochain – Clé n°4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.