APPRIVOISEZ VOS PEURS

Est-ce que vous avez de la difficulté à gérer vos peurs au quotidien ? Une petite vite en pleine conscience avec François Lemay qui va faire du parapente en Savoie !

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

L’eau selon la naturopathie (partie 2) – La déshydratation et ses conséquences

raison-d-etre

Les médecines naturelles s’attachent tant à la quantité qu’à la qualité des apports hydriques, afin de prévenir la maladie et de potentialiser la santé.

Samedi dernier, nous avons vu en introduction de cet article, les divers rôles que joue l’eau sur notre organisme. Parlons maintenant de la déshydratation.

La déshydratation et ses conséquences

En Occident, c’est par méconnaissance et par pression des lobbies agroalimentaires qui poussent le consommateur à ingurgiter des eaux bicarbonatées, le plus souvent saturées en sucre, que grand nombre de nos contemporains souffrent des conséquences de la déshydratation.

La sensation de « bouche sèche » est le dernier des signes à survenir à la suite d’un manque d’eau. Lorsque ce signal apparaît, de nombreux autres signaux, voire de dommages, peuvent avoir déjà apparu. Par ailleurs, la tendance à la déshydratation augmente avec les années. Pour preuve, parmi les victimes de la canicule de 2003, nombre d’entre elles étaient âgées et déjà fragilisées par un manque d’apport en eau.

On ne parle peu, dans les traités médicaux, de l’histamine, un médiateur chimique du cerveau, qui joue un rôle des plus importants : c’est elle qui coordonne l’absorption de l’eau dans le corps et règle les problèmes de déshydratation.

L’hypersécrétion de ce médiateur est très souvent impliquée dans les douleurs chroniques, comme les douleurs rhumatismales. Ces douleurs seraient un moyen d’expression de l’intelligence de notre corps qui crie son besoin en eau.

Chez d’autres sujets, un taux d’histamine élevé pourra favoriser des terrains allergiques, asthmatiques ou migraineux.

Traiter ces maux avec des analgésiques ou des antihistaminiques, réponse classique en allopathie, alors que la cause est le manque d’eau, est une aberration qui ne fera que masquer la réelle cause de la souffrance. Pire, la prise régulière de ces molécules de synthèse provoque souvent des effets secondaires.

Samedi prochain, nous verrons la suite de cet article consacré à l’eau et la santé et détaillerons les effets secondaires de la déshydratation.

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – Clé #5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ? Voici aujourd’hui la clé n°5.

Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Dans un projet, chaque tâche, chaque action est importante. Même les moins plaisantes.

Détachez-vous de vos émotions et adoptez la rigueur qui s’impose en traitant toutes les tâches nécessaires à l’aboutissement de votre projet.

Priorisez par ordre d’importance et non par affinité avec la tâche à réaliser.

À suivre vendredi prochain – Clé n°6 : Se donner un CAP et les MOYENS d’y parvenir

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

3 clés pour atteindre ses objectifs SANS se battre

moindre-resistance

Savez-vous pourquoi la nature suit toujours le chemin de moindre résistance ?

C’est tout simplement un précepte de la vie !

Donc, si vous devez vous battre en permanence contre les événements, vous devez vous interroger sur vos buts pour savoir s’ils sont alignés avec vos valeurs et vos idéaux.


Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

Les 4 étapes pour commencer à écrire – Partie 2/2

Bonjour, je m’appelle Sana (www.SanaSecretsOfShine.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Commencer à écrire : pour beaucoup, cela relève d’un sommet à escalader. Mais, écrire s’apprend et plusieurs attitudes sont favorables à l’écriture. Je vous propose 4 étapes pour y parvenir. Nous avons vus mercredi dernier, les 2 premières étapes : 1. Lire beaucoup et 2. Trouver un endroit propice. Voici aujourd’hui les étapes 3 et 4.

Étape 3 : La plume ou l’ordinateur

En commençant à écrire, soyez attentif à l’outil qui vous procure le plus de plaisir. Peut-être allez-vous aimer vous procurer un joli stylo-plume et écrire dans un cahier que vous aurez préalablement personnalisé. Peut-être allez-vous préférer la simplicité d’un feutre, et d’un cahier de brouillon. A moins que vous ne soyez un adepte de l’ordinateur, et que vous prenez plaisir à voir le curseur se déplacer !

Étape 4 : Faites des recherches

Enfin, je vous conseille, avant d’écrire, de faire des recherches autour des thèmes qui vous passionnent. Lisez sur plein de supports différents : magazines, blogs, journaux, publications des réseaux sociaux, pour enrichir votre point de vue sur la question. L’écriture n’en sera que meilleure.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Être plus confiant

Holà ma belle gang !

Voici comment définir votre « POURQUOI », la raison pour laquelle vous voulez être plus confiant :

1. Commencez avec la question : En quoi est-ce si important… pour moi… d’être plus confiant ?

2. Et ensuite, peu importe la réponse… demandez-vous : Il y a plus que cela, n’est-ce pas ? Il y a plus que simplement (la réponse d’en quoi c’est si important d’être plus confiant)… Et c’est quoi, ce plus…   qui est si important… pour moi ? Qui fait que je veux être plus confiant…

 3. Alors, pendant que vous continuez de le ressentir vous envoyez le message à votre subconscient : C’est pour (la réponse de 2) que je veux être plus confiant !!!

 4. À chaque jour, prenez le temps de quelques secondes pour ressentir la raison pour laquelle vous voulez être plus confiant, et à nouveau envoyer le message à votre subconscient.
Faites-le souvent… Le cerveau a besoin de beaucoup de répétition ! Aimeriez-vous conditionner votre subconscient à accélérer le processus d’être plus confiant ? Alors faite l’étape 5 !

5. À chaque fois que vous ressentez de la confiance, prenez le temps de la « célébrer » en ressentant la raison pour laquelle vous voulez être plus confiant.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Conférencier et auteur de Se choisirAGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimerÀ chacun ses défis ainsi que de Deviens-tu c’que t’as voulu tomes 1, 2 et 3.
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.

J’ai décidé de QUITTER MA CARRIÈRE SÉCURISÉE pour contribuer à l’ÉVOLUTION DU MONDE

Respecter ses idéaux en inventant son métier

65% des métiers de demain sont à inventer*.

Mathieu Baudain l’a fait !

Il a décidé de suivre ses convictions pour vivre la vie à laquelle il aspirait vraiment : « créer un mouvement optimiste pour imaginer demain ».

Pour ça, il a fait fi des nombreuses réticences familiales et sociétales et a quitté sa profession confortable pour créer l’Institut des futurs souhaitables duquel il est devenu directeur.

Résultat : « C’est pas vraiment un boulot…tu marches sur les sentiers de ton idéal et tu vois toutes les personnes magnifiques que tu rencontres. C’est une forme de chef-d’œuvre ! »

* : selon le Département d’Etat américain du travail

Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

CALMEZ VOTRE ESPRIT – Pleine conscience avec François Lemay

Avant, j’avais tendance à être boulimique de connaissance et à m’étourdir sans arriver à intégrer. Je suis allé chercher mes racines à Vipassana!

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

L’eau selon la naturopathie (partie 1)

raison-d-etre

Les médecines naturelles s’attachent tant à la quantité qu’à la qualité des apports hydriques, afin de prévenir la maladie et de potentialiser la santé.

De façon étonnante, l’être humain, à l’instar de sa planète nourricière, la Terre, est constitué d’environ trois quarts d’eau. Et sa proportion atteint même 85 % dans les tissus cérébraux ! C’est dire si ce précieux liquide est indispensable à toute forme de vie : sans eau, point de vie.

L’importance quantitative de l’eau dans notre corps est proportionnelle aux nombreuses fonctions qu’elle remplit afin que notre biologie fonctionne parfaitement bien. Les bons apports hydriques ainsi que les fonctions de l’eau sont probablement sous-estimés par la médecine conventionnelle.

Les apports hydriques

Pour le naturopathe, il est très important de maintenir au mieux l’intégrité des liquides biologiques nourriciers tels que le sang et la lymphe mais aussi des liquides à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

L’eau ingérée sert à la fois à approvisionner la fonction cellulaire comme à en éliminer ses déchets. Aussi, une diminution de l’apport quotidien en eau affecte l’efficacité du travail des cellules, lieu où se tient notre santé.

D’autre part, il est inutile de vouloir nettoyer ou drainer un organisme si les bons apports hydriques, qui serviront à éliminer les déchets vers l’extérieur, ne sont pas assurés.

L’eau et ses rôles divers

Au niveau des membranes cellulaires, l’eau agit comme une mini-centrale hydroélectrique. La différence de pression entre le milieu extérieur et le milieu intérieur de la cellule génère un mouvement de l’eau (phénomène de l’osmose). Tout mouvement crée de l’énergie. Celle-ci sera utile pour les cellules elles- mêmes.

L’eau peut être utilisée comme adhésif pour l’architecture de la cellule. Elle est également impliquée dans le transport des éléments qui circulent dans le sang (globules, éléments dissous : sodium, calcium, oxygène…) mais aussi des substances fabriquées par les cellules cérébrales et voyageant le long des nerfs.

L’eau intervient aussi dans la régulation de la température du corps par l’intermédiaire de la transpiration.

Enfin, l’activité des protéines et des enzymes est optimale si les besoins en apports hydriques sont respectés. Les dernières découvertes scientifiques dévoilent qu’il existe, au-delà des systèmes de communication que sont les systèmes nerveux, hormonal et endocrinien, un réseau hydrique. En fait, grâce à ses caractéristiques, l’eau permettrait à toutes les cellules de communiquer instantanément entre elles. L’eau serait la « toile » de notre biologie.

L’eau est ainsi impliquée dans un grand nombre de phénomènes de régulation et de communication à l’intérieur de notre corps.

L’eau insalubre tue

Un grand nombre de pays qui ne connaissent pas les moyens technologiques dont dispose l’Occident, comme l’assainissement, sont confrontés au grave problème des eaux insalubres. En effet, l’eau non potable est la première cause de mortalité dans le monde.

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, l’association Solidarités, ONG basée à Clichy, près de Paris, a rendu public un rapport qui montre que les maladies liées à l’eau insalubre et au manque d’hygiène provoquent chaque année la mort de 8 millions de personnes. Elle souligne que « 1,2 milliard d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable et 2,6 milliards n’ont pas accès aux conditions élémentaires d’hygiène. »

L’eau insalubre véhicule de nombreuses épidémies comme le choléra, la typhoïde, l’hépatite. D’autres personnes meurent de la diarrhée, pourtant facilement traitée chez nous, qui tue à elle seule 1,8 million d’enfants par an, soit 5 000 chaque jour !

Samedi prochain, nous verrons la suite de cet article consacré à l’eau et la santé. Nous parlerons de la déshydratation et ses conséquences.

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – Clé #4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions. Voici aujourd’hui la clé n°4.

Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

Votre cerveau ne sait pas retenir toutes les choses à faire avec rigueur. La règle d’or, c’est de ne pas confier l’organisation à son cerveau, mais à des méthodes et outils efficaces pour s’organiser, comme par exemple la méthode Getting Things Done. Avec elle, adieu les listes et les post-its.

Cette méthode peut se pratiquer soit avec le format papier avec le bac à tri, soit en format numérique, avec le fabuleux outil en ligne et gratuit, Trello.

Que ce soit avec le bac à tri ou avec Trello, ceux-ci doivent être organisés en 6 colonnes :

1. Premières Actions, qui sont les petites actions simples à réaliser rapidement.

2. En attente de l’extérieur : pour ce qui nécessite une réponse ou une action d’une autre personne que vous-mêmes, ce qui vous permet de l’avoir devant vous mais de vous en soulager du poids en terme de charge mentale.

3. Projet : pour tout ce qui dépasse les actions simples et qui nécessite une organisation, une date limite et des actions propres.

4. Infos : qui va regrouper toutes les informations dont vous avez besoin et que vous ne devez pas oublier.

5. Un jour peut-être : qui recense les idées que vous avez, que vous n’allez pas réaliser tout de suite mais que vous voulez garder.

6. Réalisés : glisser les actions dans cette catégorie une fois réalisées. Plus cette dernière catégorie sera remplie, plus vous serez fiers de vous !

Alors ? Qu’attendez-vous pour commencer à vous organiser ?

À suivre vendredi prochain – Clé n°5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.