J’ai DÉCIDÉ DE VOYAGER pour découvrir les métiers que j’aime

Tout quitter pour changer de vie

Trois jours pour se décider, neuf mois pour préparer un voyage de quatre ans autour du monde. Grâce à ce voyage, Elodie, anciennement ingénieur en agronomie, a trouvé sa voie en devenant écrivaine de vie !

Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

Profiter PLEINEMENT de ce que nous avons

discernement

Dans nos sociétés matérialistes, la précipitation pour acquérir davantage nous empêche par ailleurs de goûter la valeur plus profonde de ce que nous possédons déjà… Pour ma part, j’ai longtemps fait le jeu du système en étant occupé par une frénésie d’acquisition de biens matériels.

Pourtant, d’autres sociétés nous montrent qu’il est possible de vivre autrement. Les peuplades reculées d’Amazonie, par exemple, jouissent d’une prospérité naturelle, qui n’est pas issue d’une compétition économique. Ces personnes vivent en accord avec les lois immuables de la nature ; elles n’ont pas d’argent, pas de propriété, pas d’accumulation de biens et pourtant, elles n’éprouvent aucun manque. Elles vivent simplement le moment présent et profitent pleinement de ce qui est à leur disposition.

Et vous, profitez-vous pleinement de ce que vous avez déjà ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Méthode d’organisation – Clé #4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 3 : DÉCOUPER les GRANDS PROJETS en petites actions. Voici aujourd’hui la clé n°4.

Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ?

Votre cerveau ne sait pas retenir toutes les choses à faire avec rigueur. La règle d’or, c’est de ne pas confier l’organisation à son cerveau, mais à des méthodes et outils efficaces pour s’organiser, comme par exemple la méthode Getting Things Done. Avec elle, adieu les listes et les post-its.

Cette méthode peut se pratiquer soit avec le format papier avec le bac à tri, soit en format numérique, avec le fabuleux outil en ligne et gratuit, Trello.

Que ce soit avec le bac à tri ou avec Trello, ceux-ci doivent être organisés en 6 colonnes :

1. Premières Actions, qui sont les petites actions simples à réaliser rapidement.

2. En attente de l’extérieur : pour ce qui nécessite une réponse ou une action d’une autre personne que vous-mêmes, ce qui vous permet de l’avoir devant vous mais de vous en soulager du poids en terme de charge mentale.

3. Projet : pour tout ce qui dépasse les actions simples et qui nécessite une organisation, une date limite et des actions propres.

4. Infos : qui va regrouper toutes les informations dont vous avez besoin et que vous ne devez pas oublier.

5. Un jour peut-être : qui recense les idées que vous avez, que vous n’allez pas réaliser tout de suite mais que vous voulez garder.

6. Réalisés : glisser les actions dans cette catégorie une fois réalisées. Plus cette dernière catégorie sera remplie, plus vous serez fiers de vous !

Alors ? Qu’attendez-vous pour commencer à vous organiser ?

À suivre vendredi prochain – Clé n°5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

TROUVER LA PLÉNITUDE

La plénitude se vit dans l’attention, dans la présence à la vie. Les réussites, les exploits, procurent un plaisir momentané.

Lorsque j’ai vendu ma première société après l’avoir introduite en bourse, ma joie a été totale. Je considérais cette vente, source d’aisance matérielle, comme un aboutissement. J’ai flotté sur un nuage de bonheur pendant deux mois, mais cet état de grâce a été de courte durée. J’ai vite pris conscience que toutes mes attentes n’étaient pas satisfaites : mon mental avait besoin de nouveaux stimuli ! J’ai donc commencé à imaginer des stratégies pour développer mon patrimoine et j’ai commencé à concevoir de nouvelles entreprises qui pourraient combler mes manques. Je trouvais suspect que tout se déroule facilement, il fallait que je trouve de la difficulté. En fait, c’est l’inverse…

J’ai longtemps pensé que la plénitude résidait dans l’aisance matérielle : je me suis trompé.

La plénitude n’a rien à voir avec le succès, avec l’hyperactivité, avec le besoin de se réaliser. La plénitude, c’est se sentir bien en permanence, profiter de chaque instant.

Et vous, êtes-vous présent à la vie, profitez-vous pleinement de chaque instant ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

MÉDITATION RE7 – La douche de l’esprit avec François Lemay

Est-ce qu’il t’arrive de penser que tu n’es pas à la hauteur ? De te critiquer, te juger, t’auto saboter ? Il est temps maintenant de prendre de la hauteur, avec beaucoup d’amour et de bienveillance envers toi. Tout est déjà là.

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

PENSEZ POSITIF !

Pour obtenir le meilleur au quotidien, la première étape est de s’entrainer à « penser positif ». En devenant optimistes, nous choisissons un mode de pensée tourné vers du constructif, nous voyons les choses sous leur meilleur jour et nous devenons plus confiants en l’avenir. Aujourd’hui, nous savons que l’optimisme et la pensée positive ont une influence sur notre bien-être physique et psychologique. En ressentant le positif, nous osons aussi aller au-delà de nos limites.

C’est dans les périodes de grande difficulté qu’il faut aller chercher au plus profond de nous-mêmes ce positivisme qui nous permettra de reprendre le contrôle de notre vie et d’exprimer malgré tout le meilleur de nous-mêmes.

Au début de ma vie professionnelle, j’avais l’habitude d’endosser un rôle de victime et de me persuader que c’était comme cela et que je ne pouvais rien y faire. J’avais tendance à penser que le positif n’allait pas durer. Après un profond travail sur moi, j’ai progressivement pensé, parlé et ressenti du positif. L’étape suivante a été pour moi de considérer toute mauvaise nouvelle comme un événement positif. Quand un événement arrive, nous avons effectivement le choix de le considérer comme positif ou comme négatif. Par exemple, pendant que j’écris ces lignes, des collaborateurs m’avertissent qu’un de nos établissements hôteliers a reçu une lettre de l’Inspection du travail, nous reprochant de dépasser l’amplitude horaire entre le service de restauration du soir et celui du midi. En effet, le personnel (dont le chef de cuisine) doit respecter un arrêt minimum de onze heures entre les deux services. Or, régulièrement, il arrête vers minuit et reprend à dix heures le lendemain matin, ce qui est légalement interdit (le fameux Code du travail…). Nos conseils sont inquiets. Et si j’avais une condamnation.. ?, et si… ? Je décide de ne pas entrer dans mes peurs et d’en tirer un enseignement positif pour l’entreprise, en réorganisant l’équipe de direction.

Et vous, adoptez-vous un état d’esprit positif ?

Je vous souhaite une excellente journée,
Ludovic

Popup Builder Wordpress