Pourquoi CHOISIR de vivre sa vie au mieux ?

Chacun d’entre nous avons des défis à relever pour vivre au mieux sa vie.

Allez chercher du positif derrière chaque épreuve, c’est le meilleur moyen pour vous libérer de vos contraintes passagères.

Je vous souhaite le meilleur !
Ludovic

CALMEZ VOTRE ESPRIT – Pleine conscience avec François Lemay

Avant, j’avais tendance à être boulimique de connaissance et à m’étourdir sans arriver à intégrer. Je suis allé chercher mes racines à Vipassana!

Lien vers la vidéo >>

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

S’accorder le TEMPS d’être HEUREUX

J’ai cru pendant longtemps que, pour réussir sa vie, il fallait fournir beaucoup d’efforts. J’avais la conviction que, pour accéder au bonheur, je devais travailler de manière acharnée et faire preuve d’une grande volonté pour que mon environnement et le monde s’y plient. Je pensais devoir constamment lutter pour atteindre mes objectifs, pour obtenir et posséder… Tout cela pour atteindre un but qui m’apporterait finalement le bonheur.

Avec un tel état d’esprit, ma vie de chef d’entreprise était tellement remplie qu’elle ne laissait pas de place à l’imprévu, ni au plaisir de profiter du moment présent. A tel point que lorsque j’étais en déplacement et qu’un rendez-vous était annulé, je culpabilisais de profiter de ce moment de liberté : je ne m’accordais même pas le droit de boire simplement un café sur une terrasse ou de me promener au bord de la mer.

Après une longue réflexion personnelle, j’ai pris la décision de travailler à partir de chez moi. Aujourd’hui, nos deux bureaux se trouvent être respectivement éloignés de 400 kilomètres et de 100 kilomètres de mon domicile, ce qui m’empêche volontairement de me rendre quotidiennement au bureau.

Ce luxe de pouvoir travailler sans pression, sans obligation, m’a amené un bien-être qui n’a pas de prix. Cela m’a donné la liberté d’aller courir le matin au bord de la mer, de me promener au pied des montagnes sous le soleil du Pays-Basque, ou encore d’emmener mes enfants surfer le mercredi après-midi.

Récemment, j’ai fait une expérience qui m’aurait été impensable quelques années auparavant : je me suis assis au bord d’une rivière, et je me suis senti aussi calme que le cours d’eau.

Progressivement, j’ai pris conscience de la simplicité et de la tranquillité de toute chose. Et j’ai identifié cet état interne comme étant le bonheur !

Et vous, prenez-vous le temps d’être heureux ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

Le BONHEUR est en soi

J’ai amassé beaucoup d’argent mais pas le bonheur véritable. Il a fallu que je perde une partie de ma fortune pour comprendre que le bonheur était en moi et nulle part ailleurs ! Quand j’ai commencé à me sentir plus en paix, plus serein, mon environnement extérieur s’est nettement amélioré : le matériel était là quand j’en avais besoin, sans plus, mais bien suffisamment pour le bien-être de toute la famille.

En réalité, le bonheur n’est pas un but : il est un moyen. Pascal Spiler explique que « ce n’est pas en réalisant vos souhaits que vous serez heureux, c’est même exactement l’inverse : c’est quand vous serez heureux que vos souhaits se réaliseront ». J’ai ainsi fini par comprendre que mon chemin n’a pas de but, mais qu’il est le but. Notre vie actuelle est aussi importante que la direction que nous souhaitons donner à notre projet de vie. Nous ne sommes pas venus sur terre pour atteindre un objectif précis, mais pour matérialiser une intention, pour apporter l’amour, la joie, la paix, le soulagement, l’enthousiasme…

Le bonheur est avant tout un état interne qui n’a rien à voir avec les circonstances extérieures. Il se décide, s’apprend, s’entretient. Nous possédons en nous tout ce dont nous avons besoin pour être heureux, et nous pouvons donc l’être même si les circonstances extérieures nous sont défavorables. Par ailleurs, quand nous sommes heureux, quand nous nous sentons bien, le monde autour de nous devient étonnamment plus favorable. La vie nous apporte ce dont nous avons besoin.

Et vous, cherchez-vous le bonheur en vous ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – BOUGEZ (même peu) mais bougez !

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelquesmois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grandbénéfice.

BOUGEZ (même peu) mais bougez !

Le corps humain est fait pour être en mouvement. Face à une baisse d’énergie, l’erreur classique est de ne pas assez bouger !

L’exercice physique régulier est un pilier de notre équilibre de santé. Il permet d’optimiser la circulation d’énergie, la tonicité musculaire, la stimulation du système immunitaire, l’oxygénation et la régénération cellulaire.

L’activité physique induit également la production d’hormones et de neurotransmetteurs qui augmentent notre vigilance (dopamine), créent une sensation de plaisir et de douce d’euphorie (endorphine, dopamine), diminuent la sensation de fatigue (adrénaline) et déstockent les graisses (noradrénaline) pour rendre l’énergie disponible au niveau cellulaire.

Tous ces facteurs tendent à diminuer les stress, la tension artérielle et à augmenter les niveaux d’oxygénation de notre organisme, ce qui crée des conditions idéales pour l’équilibre de notre microbiote.

Une activité physique régulière est également associée avec une augmentation de la production de butyrate par notre flore intestinale qui est un AGCC (acide gras à courte chaine) impliqué dans la résolutions de l’inflammation et dans les mécanismes de régulation énergétique.

Les dernières études sur des sportifs de haut niveau montrent l’abondance d’une bactérie, Methanobrevibacter smithii, dont la présence au sein du microbiote rend ce dernier plus efficace en termes de métabolisme énergétique et pourrait aussi réduire le temps de récupération.

Mon astuce : je pratique le sport le matin avant le petit déjeuner.

Sous l’effet de la noradrénaline, l’énergie accumulée sous forme de graisse dans mon corps est déstockée et devient disponible pour mon organisme: c’est comme si je prenais une partie de mon petit déjeuner en faisant mon sport. Résultat, ma collation du matin est allégée et je commence ma journée en pleine énergie !

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – Clé #5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ? Voici aujourd’hui la clé n°5.

Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Dans un projet, chaque tâche, chaque action est importante. Même les moins plaisantes.

Détachez-vous de vos émotions et adoptez la rigueur qui s’impose en traitant toutes les tâches nécessaires à l’aboutissement de votre projet.

Priorisez par ordre d’importance et non par affinité avec la tâche à réaliser.

À suivre vendredi prochain – Clé n°6 : Se donner un CAP et les MOYENS d’y parvenir

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.