INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – Écoutez vos tripes

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelques mois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grand bénéfice.

Le système nerveux entérique (deuxième cerveau) et le microbiote réagissent à ce que nous mangeons, ce que nous buvons, aux organismes infectieux, aux polluants, aux émotions, à nos interactions avec l’environnement, nos relations avec les autres personnes ainsi que beaucoup d’autres stimuli. Ces milliards d’informations journalières sont encodées sous forme biochimique et envoyées au cerveaux à travers le nerf vague et dans le sang.

Plus de 40% des milliers de métabolites qui circulent dans le sang proviennent de notre flore intestinale. Nous n’avons conscience que d’une infime partie de ces informations, sous la forme d’impressions viscérales. Pourtant notre ventre parle, que ce soit en réaction à des émotions ou bien sous l’effet de déséquilibres (dysbioses) qui sont en train de s’opérer. En devenant plus conscient de nos sensations viscérales et de l’état de notre appareil digestif, nous pouvons réguler plus facilement nos émotions et initier des changements structurels dans plusieurs zones cérébrales permettant d’encoder de nouveaux « scénarios » dans le dialogue cerveau-intestin-microbiote.

Écouter ses sensations viscérales c’est suivre ses intuitions… et c’est à la portée de tous. Il suffit de commencer ! La clé est de centrer son attention focalisée sur notre ventre, dans l’instant présent, sans aucune autre attente que d’écouter et percevoir les sensations qui opèrent. La respiration abdominale et la méditation en pleine conscience sont des techniques qui aident à entrer en contact avec ses sensations viscérales.

Êtes -vous du genre à écouter plutôt votre « mental » ou plutôt votre corps ?

Mon astuce : je pose mes mains sur mon ventre de part et d’autre du nombril, assis confortablement, je ferme les yeux et respire profondément et lentement. Je porte mon attention sur l’oscillation du ventre dû à ma respiration puis progressivement, je laisse remonter les sensations, sans chercher à les interpréter. Quelques minutes suffisent pour percevoir si la digestion de mon repas précédent est fluide ou difficile , si des émotions me créent un poids ou inconfort… ces indications sont précieuses pour agir en conséquence et quand tout est calme et en paix, c’est une sacrée motivation pour continuer à bichonner son microbiote.

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Méthode d’organisation – 3 PIÈGES à éviter (#1)

« On passe à l’acte » vous propose 3 PIÈGES à éviter dans l’organisation de votre projet.

Piège #1 : Ne PAS s’éparpiller

La première chose à laquelle vous devez faire attention, c’est de ne pas vous éparpiller.

Le cerveau ne peut pas se concentrer très longtemps. Pour optimiser vos capacités, centralisez votre organisation en un seul endroit.

Ne vous éparpillez pas à travers des post-its, des feuilles volantes, des notes, des mails ou des agendas. Centralisez vos information : ayez vos listes d’actions et d’informations toujours avec vous, regroupées au même endroit.

À suivre vendredi prochain – Piège #2 : Pourquoi il ne faut JAMAIS faire CONFIANCE à son CERVEAU

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

Êtes-vous LIBÉRÉ du JUGEMENT ?

Ce n’est pas en nous comparant aux autres que nous construirons notre estime de soi, mais simplement en reconnaissant ce que nous sommes, avec nos qualités et nos faiblesses, indépendamment de l’opinion des autres.

Dans mon cas, ce travail s’est effectué par de petits exercices qui m’ont permis de changer progressivement mon regard, sur moi et sur les autres.

Le non-jugement ne signifie pas non-discernement. Un sage a d’ailleurs eu cette formule : « Je pardonne tout, mais je garde la liste ».

Plutôt que de me considérer supérieur ou inférieur à l’autre, plutôt que de regarder ces manquements, j’ai commencé à regarder le meilleur en chacun. J’ai pris l’habitude d’observer chaque jugement que je manifestais et de le transformer en non-jugement.

Et vous, êtes-vous libéré du jugement ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Parvenez-vous à MÉDITER avec des BRUITS autour de vous ?

pouvoir pacifiant des sons de la nature – la mer, la forêt, la montagne… – a un effet très bénéfique sur moi.

En méditation, nous n’avons pas besoin de silence ou de calme absolu : nous pouvons pratiquer la méditation avec des bruits autour de nous. Lorsque des sons apparaissent, il suffit de les accueillir sans fixer notre attention dessus ni émettre de jugement – par exemple sur le motard qui fait pétarader sa moto – ou d’interprétation sur le côté agréable ou désagréable des bruits que nous entendons.

En méditation de groupe, il m’est arrivé régulièrement d’être dérangé par des bruits extérieurs : une sortie d’école, un portable qui sonne, un klaxon de voiture ou l’éternuement d’un participant… Ce sont de bonnes occasions d’exercice !

Conservons les yeux fermés, accueillons tous les bruits sans jugement… Nous pouvons également nous entraîner à « écouter » le silence et à le savourer, même s’il est très bref.

Et vous, parvenez-vous à méditer avec des bruits autour de vous ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

5 clés pour reprendre la MATRISE de son ARGENT

Ludovic-Breant

Personne ne peut prédire ce que cette crise provoquera…

Ayez donc la sagesse d’anticiper en prenant certaines dispositions concernant la gestion de votre argent..

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques sous cette vidéo youtube.

Je reste zen malgré les circonstances et je vous explique dans mon guide pratique comment vous pouvez vous aussi le faire.

Voici le guide « Réussir Zen » que vous pouvez << télécharger >>.

Je vous souhaite le meilleur,
Ludovic Bréant

RÈGLE D’OR #7 pour un article inspirant – Aimez-vous votre article ?

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Je vous propose 7 règles d’or pour écrire un article inspirant et percutant. Nous avons vu mercredi dernier, la Règle d’or n°6 : Laissez le temps faire son œuvre. Voici aujourd’hui la règle d’or n°7.

Aimez-vous votre article ?

Peut-être que vous êtes en train de sourire. Mais je dois vous dire combien cette dernière étape est cruciale. C’est l’étape de l’intuition, du ressenti. Une fois que vous estimez que votre article est livrable, arrêtez-vous un instant et demandez-vous si vous l’appréciez.

Il m’est arrivé de ne pas aimer intégralement un article juste avant de le mettre en ligne, j’ai préféré réécrire le paragraphe incriminé plutôt que de le publier animée de ce sentiment de gêne.

Car, si vous n’aimez pas ce que vous avez écrit, il y a fort à parier que votre lecteur ressentira le même sentiment.

Vous devez vous sentir bien en relisant votre article. Il ne s’agit pas de rechercher la perfection, mais d’apprécier son contenu.

Ainsi, les 7 règles d’un article inspirant sont :

1. Phosphorer autour du sujet
2. Définir une problématique et dégager un plan
3. Sonder au plus profond de soi pour illustrer son propos
4. L’étape de rédaction
5. Le diable se loge dans les détails
6. Laissez le temps faire son œuvre
7. Aimez-vous votre article ?

Et je me dois d’insister sur une règle prioritaire : celle du plaisir à l’ouvrage !

« Pour écrire, il faut avoir le cœur serein, la conscience calme, il faut être de son avis et habiter la région tranquille du désintéressement et des hautes pensées. – Un livre doit avoir une âme morale, qui fasse naître une forme belle. On ne jouit de toutes ses facultés qu’avec un sentiment pur. Les grandes pensées viennent du cœur, écrivait Vauvenargues. – Sois grand pour parler des grandes choses, patriote pour parler de la patrie. – Chasse de ton sein l’amour-propre, la rancune, les impressions passagères et personnelles ; élève-toi à l’impartialité, à l’objectivité, à la sérénité, avant de prendre la plume ; autrement ta plume ne racontera que les bassesses et les vulgarités de ton cœur ».

Citation d’Henri-Frédéric Amiel : Journal intime, le 5 février 1849.

J’espère que ces 7 règles d’or vous aiderons à réaliser des articles inspirants et percutants ! Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Je vous souhaite de belles réalisations,
Sana.