La loi de l’HOMÉOSTASIE – Pleine conscience avec François Lemay

Est-ce qu’on crée un environnement où notre corps peut venir se déposer et retrouver à l’intérieur de lui tout ce qui est déjà là ?

Lien vers la vidéo >>

Pour une petite vite en pleine conscience, je vous partage ce que peux faire la nature pour vous ! Cette capsule, je la tournais juste avant de partir en période de retraite pendant les 7 prochains jours. J’enseigne des retraites, et cette période-là sera en noble silence. Je vous explique ce que ça peut faire une période de noble silence.

Vous savez, la majorité des gens, je vous pose la question, quand vous allez dans la nature, ça vous fait du bien ? oui probablement ! Pourquoi ? Parce qu’on retrouve la paix à l’intérieur de nous. Une retraite c’est un peu la même chose. Une retraite de noble silence comme j’enseigne au travers de tout ça, tous mes participants sont en noble silence. « Une retraite de noble silence permet à l’esprit de venir se déposer ».

Pensez-y! Pendant plusieurs jours, pas le droit de parler, de lire, de s’agiter, sans téléphone ou internet. Juste du repos à l’intérieur de soi. Le repos vous savez, il existe une loi dans ce grand jeu de la vie. On l’appelle la loi de l’homéostasie. Lorsqu’un un organisme est soumis à un certain stress, suivi d’une période de repos, il retourne vers son point d’équilibre. On appelle ça la loi de l’homéostasie. Donc, c’est la même chose avec le jeûne dans notre corps, avec les douches froides, avec des entraînements intensifs et la même chose avec des retraites.

Lao Tseu disait : « Ramène la paix dans ton esprit et le reste de ta vie va tomber en place. »

C’est pourquoi j’ai créé des retraites et que je reviens régulièrement en retraite parce que c’est les périodes de retraite où mon esprit retrouve sa juste place. C’est les périodes de jeûne ou jeûne intermittent où mon corps retrouve sa juste place et se régénère.

Est-ce que vous êtes en harmonie avec la nature? Offrez-vous ces espaces-temps là à donner à votre organisme, à votre corps et votre esprit pour se reposer et se régénérer. Même chose avec un jardin, même chose avec le terrain ! Pour se reposer, idéalement pas de téléphone, pas d’ordinateur, pas de stimulation mentale. C’est ce qu’on va vivre prochainement en retraite. Donc, faites juste réfléchir dans votre vie… on n’a pas besoin de partir en retraite mais on a besoin d’observer notre vie en disant est-ce que je donne à mon corps ce dont il a besoin ? Est-ce que je crée un environnement où il peut venir se déposer et retrouver à l’intérieur de lui tout ce qui est déjà là. Laissez la nature faire son œuvre, elle est parfaite.

Inscrivez-vous aux « Petites Vites », c’est gratuit : une-petite-vite.com

Pour en savoir plus sur les différents services offert par François :
Académie de pleine conscience Kaizen : http://academiekaizen.com/
Le grand mouvement de conscience sociale Inspire-toi : http://www.inspiretoi.ca/

Pour rester informé des programmes de pleine conscience de François Lemay, remplissez le formulaire ci-dessous.

Détachons-nous du RÉSULTAT

Le détachement consiste à se détacher du résultat de nos actions pour nous centrer sur l’action elle-même.

Quand j’ai commencé à travailler cet aspect de la méditation, j’ai cherché à m’échapper de la souffrance, des difficultés. J’avais beaucoup plus de mal à me détacher de mes succès.

Il y a quelques années, seul le but m’intéressait et je ne vivais que pour l’atteinte de mes objectifs. Une fois l’objectif atteint, je passais immédiatement au suivant sans éprouver de plaisir et sans rien célébrer. Aujourd’hui, le chemin m’importe beaucoup plus que la réalisation de mon objectif final et je fais en sorte d’éprouver du plaisir dans mes actions, sans m’accrocher excessivement à la réussite. Je fais de mon mieux dans chacune de mes actions et je suis présent à toutes les expériences qui me construisent.

Et vous, êtes-vous prêt à vous détacher du résultat ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

ZEN & PERFORMANT – 3 clés faciles pour PLUS D’ÉNERGIE

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelquesmois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grandbénéfice.

#1 – Manger moins pour plus d’énergie !

Voilà une idée qui peut paraître, de prime abord contre-intuitive… et pourtant : manger « léger » est un excellent moyen de se sentir très rapidement en énergie ! Pourquoi ?

Parce qu’un afflux soudain de nourriture en forte quantité, va mobiliser la plus grande partie des ressources énergétiques de notre organisme pour la digestion. Nos bactéries vont devoir être plus nombreuses mais leur reproduction demande beaucoup d’énergie. L’énergie extraite des aliments sera donc d’abord utilisée par notre microbiote pour se multiplier et seulement ensuite l’excédent sera disponible pour notre organisme.

De plus, pour éviter que l’énergie ne soit dépensée ailleurs, les bacteries envoient des neurotransmetteurs à notre cerveau pour activer notre somnolence… Pour une journée active, ne faites pas l’erreur de manger trop riche : alléger les repas est une clé essentielle !

#2 – Bougez (même peu) mais bougez !

Le corps humain est fait pour être en mouvement.  Face à une baisse d’énergie, l’erreur classique est de ne pas assez bouger ! L’exercice physique, même modérée, induit la production d’hormones et de neurotransmetteurs qui augmentent notre vigilance (dopamine), créent une sensation de plaisir et de douce d’euphorie (endorphine, dopamine), diminuent la sensation de fatigue (adrénaline) et déstockent les graisses (noradrénaline) pour rendre l’énergie disponible au niveau cellulaire.

Une activité physique régulière est également associée avec une augmentation de la production de butyrate par notre microbiote. Cet acide gras à courte chaine est impliqué dans la résolutions de l’inflammation et dans les mécanismes de régulation énergétique.

#3 – Pas de sucres raffinés ou d’aliments à haut index glycémique !

Les sucres passent très rapidement dans le sang, sans êtres métabolisés par notre microbiote. Pour contrer cette montée de glycémie, notre corps produit de l’insuline et ne s’arrêtera que lorsque la glycémie sera inférieure à la normale… cela déclenche alors une sensation « d’hypoglycémie » : faim, perte d’énergie, pâleur seulement quelques dizaines de minutes après avoir consommé du sucre. Ce « Yo-Yo » est contre-contre-productif à court terme et dangereux à long terme.

Consommer des boissons ou barres énergisantes est une erreur fatale pour votre niveau d’énergie !

Mon astuce : 5 seconde de pleine conscience pour éviter le coup de barre d’après déjeuner.

Lorsque j’ai très faim, pour ne pas commander toute la carte du restaurant ou vider mon frigo, je bois une gorgée d’eau lentement, en mettant tout mon focus sur la sensation agréable de l’eau qui fait son chemin depuis mon palais jusqu’à mon ventre… ce court moment de pleine conscience calme le mental et diminue la sensation de faim… juste le temps de commander un repas léger et une après midi en pleine énergie !

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

Comment participer à la CRÉATION d’un MONDE NOUVEAU ?

Un monde meilleur est à faire naître. Quelle place allons-nous y prendre ? Avons-nous du temps à perdre en futilité ?

La raison de notre présence sur terre est de servir l’humanité pour créer un monde encore meilleur. Cela peut commencer par un regard bienveillant porté à l’autre.

Par exemple : un employé de poste me fait attendre. Je deviens furieux dans un premier temps, je le fusille du regard : « il m’énerve, je n’ai pas que cela à faire, moi ! ». Finalement, je me ressaisis, je lui envoie un grand sourire, avec une intention d’amour, et d’un seul coup, l’énergie se modifie : l’employé de poste devient à son tour souriant et aimable et les formalités sont effectuées de manière rapide, fluide, le tout se terminant par un grand sourire. Cet employé de poste a peut-être continué sa soirée avec sa famille dans cette même énergie positive.

En faisant le choix d’ouvrir mon cœur, j’ai participé à la création d’une énergie positive et je me suis fait un ami plutôt qu’un ennemi.

Chacun d’entre nous a la possibilité de rendre le monde qui nous entoure encore meilleur. Nous possédons le pouvoir de changer le monde dans lequel nous vivons.

Et vous, êtes-vous prêt à participer à la création d’un monde meilleur ?

Belle journée,
Ludovic

Méthode d’organisation – Clé #5 : Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

« On passe à l’acte » vous propose 7 clés fondamentales d’organisation pour la construction de votre projet. Vendredi dernier, nous avons vu la clé n° 4 : Comment aider votre CERVEAU à mieux S’ORGANISER ? Voici aujourd’hui la clé n°5.

Pourquoi l’ÉMOTIONNEL est-il l’ENNEMI de l’organisation ?

Dans un projet, chaque tâche, chaque action est importante. Même les moins plaisantes.

Détachez-vous de vos émotions et adoptez la rigueur qui s’impose en traitant toutes les tâches nécessaires à l’aboutissement de votre projet.

Priorisez par ordre d’importance et non par affinité avec la tâche à réaliser.

À suivre vendredi prochain – Clé n°6 : Se donner un CAP et les MOYENS d’y parvenir

Si vous souhaitez vous abonner à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, remplissez le formulaire ci-dessous.

CÉLÉBRONS nos victoires

Nous faisons des erreurs, mais chacune d’entre elle porte le germe d’une réussite. À partir du moment où nous nous remettons en question, nous transformons l’échec en expérience pour poursuivre notre chemin.

Plusieurs années m’ont été nécessaires pour que je perçoive les bienfaits de mon dépôt de bilan : la succession d’erreurs que j’ai faites m’a permis de progresser et surtout de trouver réellement ma vocation et ma mission de vie. J’ai ainsi pris conscience que toutes les expériences que j’ai vécues depuis ma naissance m’ont permis d’être qui je suis aujourd’hui… et finalement, les choses sont parfaites…

Et lorsqu’un objectif est atteint, prenons le temps de célébrer cet événement comme il se doit…

Quand j’ai commencé à fêter toutes les petites choses que m’apportait la vie, celle-ci est devenue beaucoup plus lumineuse.

Dans mes échanges avec les autres, plutôt que de critiquer, de blâmer ou de me plaindre, j’apportais du positif, de la gratitude. J’ai accordé une place beaucoup plus importante à ce qui se déroulait positivement dans ma vie, à mes réussites plutôt qu’à mes échecs…

J’ai partagé cette pratique avec mes enfants en instaurant un rituel du soir : avant de se coucher, ils devaient me donner trois événements de la journée qui méritaient d’être célébrés. Cela leur permettait de partager des événements agréables de la journée et de s’endormir sur du positif.

Dans le domaine professionnel, j’ai pris l’habitude de commencer les réunions en faisant un tour de table des succès engendrés depuis la réunion précédente avant de passer en revue les problèmes à régler. Le fait de célébrer et de déclarer à haute voix des actions positives passées renforce le pouvoir de création à venir. De la même manière, mes réunions se terminent par des annonces positives concernant l’avenir, le fait d’annoncer des objectifs enthousiasmant permettant d’ouvrir le champ des possibilités.

Et vous, célébrez vous les victoires ?

Belle journée,
Ludovic