J’ai décidé de DEVENIR MON PROPRE PATRON pour ne plus me sacrifier et VIVRE MIEUX

Vivre mieux son travail

Après avoir révisé sa relation au travail, Jean-François Hoibian Labonne a décidé de retrouver des horaires qui lui conviennent, et de privilégier le plaisir de vivre.

Pour ça, il a quitté sa vie de cadre dynamique pour créer sa propre entreprise.


Lien vers la vidéo >>

Les résultats que Jean-François constate :

– Un aspect créatif dans son travail
– Un rythme personnel respecté
– Le plaisir de satisfaire ses clients
– Un équilibre et une sérénité dans son foyer

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous.

Le POUVOIR des AFFIRMATIONS POSITIVES

Les affirmations positives ne doivent pas être répétées mécaniquement. Nous devons au contraire les ressentir au plus profond de nous, ce qui permet au subconscient d’intégrer le message.

En ressentant les affirmations et en y croyant, nous activons une fréquence similaire à la prière. Chacun peut créer ses propres affirmations, mais elles ne fonctionneront que si nous y croyons vraiment et si elles nous poussent au dépassement.

Pourquoi ne pas commencer dès maintenant ? En respirant profondément, en calmant votre esprit, vous vous connectez à votre être intérieur et vous trouvez l’inspiration.

Et vous, connaissez-vous le pouvoir des affirmations positives ?

Je vous souhaite une belle journée,
Ludovic

ÊTRE HONNÊTE avec soi-même

J’ai compris que je devais être aussi honnête avec les autres qu’avec moi-même et que, pour cela, je devais regarder les difficultés avec objectivité, sans me raconter d’histoire, sans me mentir à moi-même.

Nous apprenons dès le plus jeune âge à ne pas dire ce que nous pensons dans le but de ne pas froisser nos interlocuteurs. Une fois devenus adultes, nous devons faire la part des choses entre la diplomatie et le mensonge. Je voulais au plus profond de moi éviter de blesser mes proches, et pour cela il m’arrivait de ne pas dire toute la vérité et de mettre de côté mes propres besoins. J’ai appris progressivement à exprimer ces besoins et à dire les choses simplement, sans chercher à manipuler les autres et en étant honnête.

Si une personne ne cherche que la satisfaction unilatérale de ses propres besoins et de ses envies, nous pouvons tenter de lui faire comprendre que la satisfaction réciproque de ses besoins est le seul moyen de vivre en harmonie.

Et vous, êtes-vous aussi honnête avec les autres qu’avec vous-même ?

Bonne journée,
Ludovic

Écriture (5/5) – CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 4 : RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !. Voici aujourd’hui le point 5.

S’il est évident que l’on écrit pour se faire lire, il faut parfois taire la petite voix qui ne jure que par le jugement du futur lecteur. Car, à trop penser au lecteur, on freine l’envolée de notre plume.

5. Cessez de penser au lecteur

Mon style est-il correct ? Cette scène pourrait-elle être choquante pour le lecteur ? N’ai-je pas mis trop de détails ? Est-ce que le lecteur va s’identifier à mon personnage principal ?

Être obnubilé par ce que va penser le lecteur va vous inhiber, et ralentir votre progression. Prenez le parti, durant quelques pages, d’écrire sans filtres. Libérez votre plume ! Qu’écririez-vous si vous étiez sûr de ne pas être lu ?

« Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. » (Georges Perec)

Relisez les 5 articles :
1. DÉFINIR UN OBJECTIF pour rester motivé !
2. SE FIXER UN CALENDRIER pour rester motivé !
3. RELIRE pour rester motivé !
4. RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !
5. CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR ! (article de la présente page, ci-dessus)

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

COMMENCER LA MÉDITATION

Mes débuts en méditation ont été très difficiles. J’étais un bien mauvais élève ! Je suis passé par de grands moments de découragement : « je n’y arriverai jamais, je suis lamentable, je n’arrive pas à me discipliner… ». J’avais de grandes difficultés à rester en place sans bouger plus de quelques secondes ou quelques minutes. J’avais toujours de bonnes raisons pour ne pas méditer. Mais, progressivement, je me suis familiarisé avec cette discipline à tel point que la méditation me manque si je ne la pratique pas ne serait-ce qu’une journée.

Aujourd’hui, je médite entre cinq et vingt minutes chaque matin. Certains jours, je ne parviens pas à calmer les remous de mon esprit ; d’autres jours, l’effet est immédiat et je ressens alors une grande paix s’installer en moi.

Et vous, avez-vous commencé à méditer ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

La perception de soi

Tout être humain qui est aimé inconditionnellement par ses parents ou ses éducateurs pour ce qu’il est et non pour ce qu’il fait, développe une saine estime de lui-même.

Il entretient un sentiment de valeur et d’importance à ses propres yeux. Lors de mes retraites/ateliers PHÉNIX, je demande aux personnes qui assistent de compléter un test sur la dépendance affective et le résultat démontre que l’amour de soi est presque toujours déficitaire. Je reçois des gens très éduqués, des gens moins scolarisés et très peu ont une juste estime d’eux-mêmes. Ils ont une grande difficulté à s’apprécier et à prendre soin d’eux. Ce sont des personnes qui ont fui à travers des activités, leur travail, des achats, des possessions matérielles, des substances ou autres, afin de remplir leur vide intérieur.

Quelle est la cause de toutes ces fuites ? Bien souvent, c’est le manque d’intimité avec elles-mêmes, le manque d’écoute de soi, le non-respect de leur corps et le manque d’amour de soi qui en sont la cause. En ne s’accordant pas de temps de qualité, ces personnes ne peuvent identifier leurs besoins ou malaises dans le but de s’accueillir et ainsi trouver des réponses au vide intérieur qui les habite en permanence.

Tous ces manques entrainent infailliblement la personne à vivre des complexes, à adopter de fausses croyances limitantes et bientôt les personnages font leur apparition.

Un personnage prend toute la place dans l’ego, l’orgueil, les complexes causés par l’abandon, le rejet, la culpabilité, la rivalité, l’infériorité, la supériorité, la trahison, l’injustice, la honte de soi et autres. Lorsqu’on a appris depuis notre enfance à banaliser nos sentiments, à ne pas exprimer nos émotions et nos peurs, le personnage a développé un des plus populaires mécanismes de défense qui soit pour se couper de l’émotion et de sa vitalité: la castration.

La perception de soi fait prendre conscience des divers aspects de sa personnalité : traits physiques et psychologiques, qualités morales, besoins, acquis et ressources, capacités et limites, forces et faiblesses.

Ainsi, si on me demandait de décrire la perception que j’ai de moi-même actuellement, je dirais : « je suis un homme ; j’exerce la fonction conférencier ; j’ai la carrière d’enseignant ; je m’applique à être un bon communicateur ; quelque peu timide, j’aime pourtant les défis, je suis authentique, vulnérable et sensible à moi et à l’autre ».

Et je pourrais poursuivre de la sorte en énumérant les divers aspects de la personne que je suis devenue. Je reconnais comme miennes les qualités que mon entourage me renvoie. Toute fois, je ne suis pas tout à fait dépendant de l’appréciation d’autrui. Plus j’acquiers de la maturité, plus je découvre en moi, par la réflexion et l’expérience, d’autres qualités et aspects intéressants. En résumé, l’estime que j’ai bâtie de moi-même dépend à la fois de l’appréciation des autres et de la mienne.

Lorsqu’on s’aime réellement, qu’on s’approuve et qu’on s’accepte tel que l’on est, tout fonctionne dans la vie. C’est comme de petits miracles surgissant de partout.

Avec bienveillance,
Robert Savoie, présent et engagé.

Robert Savoie, conférencier et auteur des livres :  Se choisir ; AGIS, fais ce que tu disLaisse-moi t’aimer ; À chacun ses défisDeviens-tu c’que t’as voulu? (tomes 1, 2 & 3).
www.CentreDuMieuxEtreRobertSavoie.com

Pour recevoir plus d’informations de la part de Robert Savoie, remplissez le formulaire ci-dessous.