INTELLIGENCE NUTRITIONNELLE – Dormir suffisamment

ZEN & PERFORMANT – Entraînez votre Intelligence Nutritionnelle
Aujourd’hui toutes les sciences : biologie, médecine, génétique, neurobiologie, psychologie… convergent pour affirmer que notre santé se joue en très grande partie au niveau de notre flore intestinale et parlent même depuis quelques mois de « révolution microbiote ». En intégrant psychologie, comportement et alimentation, l’Intelligence Nutritionnelle re-connecte, en conscience, la communication de l’axe cerveau-intestin-microbiote pour notre plus grand bénéfice.

Dormir suffisamment

Le repos est essentiel pour reconstituer nos réserves, régénérer nos cellules et avoir de l’énergie durant la phase d’éveil, c’est une évidence, mais nous ne respectons pas toujours nos cycles biologiques. Or, c’est durant le sommeil et plus particulièrement le sommeil paradoxal, que nos deux cerveaux : celui dans le crâne et celui dans le ventre, synchronisent une grande partie des données recueillies durant la journée qu’elles soient d’ordre alimentaire ou émotionnel .

Cette opération est fondamentale car les informations liées à nos expériences alimentaires de la journée vont s’inscrire dans notre bibliothèque inconsciente, sous forme de scénarios, qui seront répétés lorsque la même situation se reproduira à l’avenir. Sur la base des informations échangées durant le sommeil, s’opère un ajustement des paramètres biologiques influant sur notre écologie intestinale. Ainsi un manque de sommeil se traduit par une diminution de la diversité de notre microbiote qui aboutira à des déséquilibres affectant notre santé.

Mais notre sommeil peut également être affecté par notre microbiote, car nos bactéries produisent un grand nombre de molécules impliquées dans la régulation de notre sommeil comme la mélatonine, la sérotonine, le cortisol ou le gabba. Une altération de notre écosystème digestif aura des répercussions sur les équilibres hormonaux régulant la quantité et la qualité de notre sommeil. Il est reconnu qu’un repas gras et copieux ou trop riche en protéines animales va altérer la qualité de notre sommeil et même générer dans notre cerveau des « idées noires ».

Pensez vous dormir suffisamment ?

Mon astuce : lorsque mon diner est bien trop riche , je fais 15 minutes de respiration ventrale ou de cohérence cardiaque. Cela vient en partie « contrer »  la production de molécules comme le cortisol qui empêchent l’endormissement.

Pour recevoir plus d’informations sur l’intelligence nutritionnelle, remplissez le formulaire ci-dessous.

POURQUOI S’INSPIRER de la NATURE ?

En observant la nature au travail, nous pouvons remarquer qu’elle suit le chemin de non-résistance : l’arbre ne lutte pas pour pousser, il pousse ; les poissons ne résistent pas au courant, ils nagent et suivent le courant. La nature fonctionne sans effort, sans difficulté, spontanément. Quand on recherche le pouvoir et le contrôle sur les autres ou sur ses propres actions, on force les choses et on finit par s’épuiser.

Deepak Chopra, classé parmi les 100 personnalités marquantes du siècle par « Time magazine » parle du principe de « faire moins et accepter plus ». Il préconise de mettre en œuvre le précepte suivant : « Aujourd’hui, j’accepterai les personnes, les situations et les circonstances telles qu’elles se présenteront ».

Par exemple : mon vol Biarritz-Paris a deux heures de retard. Dans un premier temps, je m’énerve, je pense à tous les rendez-vous que je vais devoir décaler… Et finalement, je décide d’accepter la situation, de me détendre. Je m’installe alors confortablement au bar de l’aéroport, et je réussis à décaler facilement mes rendez-vous. Tout se déroule parfaitement bien. La situation aurait certainement été bien différente si j’étais resté tendu et nerveux.

En acceptant les choses comme elles sont, et non pas comme on voudrait qu’elles soient, l’effort n’est plus à faire : les évènements glissent naturellement.

Et vous, acceptez-vous les choses comme elles se présentent ?

Bonne journée,
Ludovic

Intolérances et allergies – Que dit la NATUROPATHIE ? (partie 6/6)

nature

Plus d’un Français sur trois souffre d’allergie et près d’un sur deux d’intolérance alimentaire. Ce chiffre aurait doublé au cours des quinze dernières années. Quelles en sont les causes et comment pouvons-nous agir en dehors des traitements symptomatiques proposés par la médecine classique ?

Nous avons vu samedi dernier, la cinquième partie de cet article afin de revoir notre mode de vie pour limiter ces allergies.

Récapitulatif des points à éviter ou à privilégier en traitement et en prévention des intolérances et allergies :

À ÉVITER : les aliments raffinés, chimiques, riches en sucres. La surconsommation de produits laitiers.
Manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : les aliments complets ou semi­‐complets (riches en fibres), bio, les fruits et légumes locaux (à maturité), de saison et frais (consommés rapidement après récolte), chaque jour.

À ÉVITER : manger rapidement (mauvaise digestion).
PRIVILÉGIER : bien mastiquer.

À ÉVITER : les graisses animales (viande rouge, viande de porc, charcuterie, fromages) et les gras trans (fritures, viennoiseries, huiles hydrogénées).
PRIVILÉGIER : les poissons gras (maquereaux, sardines, anchois, saumons bio…) 3 fois par semaine. Les huiles vierges bio riches en oméga-‐3 (colza, noix, lin, chanvre).

À ÉVITER : la prise régulière de médicaments.
PRIVILÉGIER : favoriser une médecine naturelle préventive (naturopathie, médecine nutritionnelle…).

À ÉVITER : Le tabac, le tabagisme passif, les atmosphères polluées.
PRIVILÉGIER : s’aérer régulièrement, pratiquer une activité physique.

À ÉVITER : les aliments générant une intolérance (lait, œufs de poule, froment, gluten).
PRIVILÉGIER : réparer les muqueuses intestinales et/ou respiratoires avec de la glutamine, des probiotiques.

À ÉVITER pour les bébés : un allaitement artificiel, une diversification alimentaire prématurée, des ambiances trop aseptisées, des survaccinations.
PRIVILÉGIER : un allaitement maternel idéalement jusqu’à 6 mois, une diversification alimentaire en protéines potentiellement allergisantes le plus tard possible (1 an, et 2-­‐3 ans si l’un des parents est allergique).

Traiter les causes et non les symptômes

La recrudescence des allergies sous différentes formes et des intolérances alimentaires touchant une population de plus en plus jeune est la signature d’une société mal nourrie, stressée et vivant dans un environnement de plus en plus pollué. La médecine conventionnelle propose une réponse symptomatique s’attachant à bloquer la réponse immunitaire et inflammatoire à travers des molécules aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires.

Une alternative est possible : pratiquer une médecine reposant sur la santé, telle que la naturopathie ou la médecine nutritionnelle et fonctionnelle, afin de proposer des solutions qui s’attaquent aux causes et non aux symptômes. Cette voie, moins lucrative pour l’industrie pharmaceutique, est assurément prometteuse pour agir sur ces pathologies chroniques mais passe obligatoirement par une réforme de l’alimentation.

Relire les 6 parties de cet article

1. Généralités sur les intolérances et les allergies
2. Les intolérances alimentaires
3. Allergies et système immunitaire
4. Causes des allergies
5. Un mode de vie à revoir
6. Récapitulatif (article de la présente page, ci-dessus)

Alain HUOT

Pour recevoir plus de conseils de la part d’Alain Huot, remplissez le formulaire ci-dessous.

PASSONS à l’ACTION

Il peut nous arriver de passer en boucle des actions que nous souhaitons réaliser : « je vais pratiquer régulièrement la méditation », « je vais faire du yoga », « je vais faire plus de sport », « je vais perdre du poids », « je vais lancer un projet pour aider les autres »… il peut nous arriver de critiquer les personnes qui nous gouvernent, notre système économique et financier, les grandes entreprises, souvent à juste titre, mais la question que je me pose systématiquement est : « quel est le premier pas que je réalise, qu’est-ce que je fais à mon niveau pour changer les choses ? ». Alors pourquoi ne pas changer dès aujourd’hui ?

Car lorsque nous entendons l’appel et passons à l’action, le sentiment de satisfaction qui nous habite est total. Étonnamment, lorsque l’on choisit de suivre ses passions avant de chercher la sécurité ou l’aisance matérielle, on obtient tout cela à la fois. Richard Branson, le créateur de Virgin, illustre bien ce processus quand il déclare : « Mon but n’était pas d’être riche. Dans la vie, je voulais m’amuser et relever des défis, et c’est encore ce que je veux… et j’ai découvert que si je m’amuse, l’argent suit. »

Ne passons pas à côté de notre vie. Nos peurs ne doivent pas nous empêcher d’agir, de poser des actes à la hauteur de notre ambition. Pour nous y aider, engageons-nous sans tarder. Car en nous investissant totalement, nous mettons toute notre attention à la réalisation de notre projet, et tout se met en place avec une grande facilité.

Et vous, passez-vous à l’action pour vivre vos passions ?

Je vous souhaite une excellente journée,
Ludovic

J’ai décidé de CHANGER DE MÉTIER

Développer une activité en accord avec mes valeurs

Michel Valentin décide de changer de vie. Il est entrepreneur, il batit, réalise, et gagne beaucoup d’argent. Mais pour lui, tout cela n’a plus vraiment de sens. Il décide de mettre sa force d’entreprise au service de projets qui parlent à son cœur.

Décédé en mai 2013, il représente un exemple du passage à l’acte de ses valeurs. Construite à partir du sens que Michel y trouvait, son initiative continue de vivre.


Lien vers la vidéo >>

Pour recevoir plus de vidéos inspirantes, inscrivez-vous à la newsletter de ON PASSE À L’ACTE, en remplissant le formulaire ci-dessous..

Écoutez-vous vos INTUITIONS ?

Après mes difficultés professionnelles, je ressentais que je devais changer de vie. J’avais une grande expérience en immobilier et en hôtellerie ; la sécurité et la logique auraient voulu que je rebondisse dans cette voie. Pourtant, mon intuition me poussait totalement à participer à la création d’un monde meilleur en aidant les autres à trouver leur place.

Écrire des livres (voir www.ludovic-breant.com), créer un blog : cela me semblait totalement inaccessible, mais j’ai senti un appel et une grande force me poussant à réaliser ce défi, indépendamment de tout le reste.

Pour trouver sa mission de vie, il n’est pas utile de se comparer aux autres : chacun d’entre nous a sa singularité et, même si d’autres personnes développent déjà la même activité, peu importe, nous saurons y apporter notre différence. Notre mission de vie consiste à oser laisser émerger ce que notre cœur nous dit.

Amma, par exemple, parcourt le monde pour faire des câlins. Elle aurait pris plus de 33 millions de personnes dans ses bras afin d’alléger leurs souffrances. Bien que dans sa communauté les femmes ont l’interdiction de toucher les hommes, Amma les étreint : malgré de fortes oppositions, elle a simplement suivi l’appel de son cœur.

Et vous, écoutez-vous vos intuitions ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

Avez-vous trouvé VOTRE VÉRITABLE VOCATION ?

Mère Térésa ou Sœur Emmanuelle ont pleinement vécu leur vocation en aidant les plus démunis. De la même manière, chacun d’entre nous peut vivre sa vocation et apporter sa contribution à un monde meilleur en activant au mieux ses talents.

N’ayons pas peur de créer de nouveaux métiers ou services, de nouveaux modèles économiques plus durables, de nouvelles manières plus équitables de gagner de l’argent ; participons à la création d’entreprises plus humaines dont le profit n’est pas la seule motivation.

Et vous, avez-vous trouvé votre véritable vocation ?

Bonne journée,
Ludovic