Démarrer un blog – 4 peurs qui vous empêchent de vous lancer (2/2)

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Vous lisez beaucoup d’articles sur internet, et de pages en pages, vous vous dites que vous aussi vous avez du contenu à partager, des choses à écrire. Mais, une voix dissonante vous en empêche…

Mercredi dernier, nous avons vu les 2 premières peurs qui vous freinent : 1. Je n’ai pas la compétence technique – 2. Je ne suis pas légitime.

Voici aujourd’hui, les 2 autres peurs.

3. « Je n’aurai pas le temps de l’alimenter »

Rien ne vous oblige dans un premier temps à poster des articles régulièrement. C’est vous qui décidez de la périodicité de vos publications. Et cerise sur le gâteau : dans vos moments de grande créativité, vous pouvez écrire, et choisir de publier votre contenu au fil de l’eau. N’est-ce pas génial ? En outre, en étant passionné, je peux vous assurer que vous ne verrez pas le temps passer. Analysez votre agenda, réfléchissez au déroulé de vos journées, et organisez-vous de sorte de consacrer ne serait-ce qu’une demi-heure par jour à votre blog. Vous verrez qu’en accordant, un peu de temps, régulièrement, à votre espace : il grandira, jour après jour.

Tenir un blog nécessite certes une organisation, et si cela est votre priorité, faites en sorte de ne pas « dilapider » votre temps libre.

4. « Je veux qu’il soit parfait « 

« Il faut d’abord que je définisse ma ligne éditoriale, que j’achète un template et un nom de domaine, que j’installe une newsletter, que je rédige une dizaine d’articles, que je me procure un appareil photo, avant de me lancer non ? ».

Si vous attendez de remplir les 1000 conditions décrétées par votre esprit, vous ne vous lancerez jamais. Bloguer n’est jamais une aventure aboutie, et c’est pour cela qu’elle est passionnante. Vous n’aurez jamais un blog parfait, car la perfection n’existe que dans votre esprit.

Faites-en sorte de démarrer un blog qui vous ressemble, vous aurez tout le loisir de le modifier, de le peaufiner, et de vous professionnaliser. L’essentiel est de vous lancer, maintenant. Commencez. Inscrivez-vous sur une plateforme de blogging. Dans quelques minutes, vous serez fier d’avoir franchi le cap.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Démarrer un blog – 4 peurs qui vous empêchent de vous lancer (partie 1/2)

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Vous lisez beaucoup d’articles sur internet, et de pages en pages, vous vous dites que vous aussi vous avez du contenu à partager, des choses à écrire. Mais, une voix dissonante vous en empêche. C’est la même qui vous empêche de tenter quoi que ce soit de nouveau : ne serait-ce que de changer de route pour rentrer chez vous.

Les semaines, les mois, les années passent et vous vous demandez à chaque fois pourquoi vous ne franchissez pas le cap. Je crois savoir, pour les avoir ressenties, qu’il s’agit là de l’œuvre de 4 peurs qui vous inhibent.

1. « Je n’ai pas la compétence technique »

Vous pouvez créer un blog sans aucune appétence, ni compétences techniques. Aucunes. Le marché du « blogging » est d’ailleurs plein de solutions gratuites pour débuter cette belle aventure. Lancez-vous, et vous verrez qu’en tâtonnant, en essayant, en découvrant les fonctionnalités, vous serez chaque jour, de plus en plus à l’aise avec les outils. Et si jamais, vous ne pensez pas y arriver seul(e), faites appel à un prestataire, ou inscrivez-vous sur des forums, ou des groupes Facebook relatifs au blogging. Vous pourrez échanger avec des gens qui ont des questionnements techniques similaires.

2. « Je ne suis pas légitime »

Nous souffrons tous à un moment de notre vie du syndrome de l’imposteur. Nous estimons ne pas être à la hauteur de ce que nous envisageons. Rassurez-vous, pour débuter un blog, vous n’aurez pas besoin d’être à la hauteur de quoi que ce soit mais juste d’être vous-même. Les lecteurs s’identifient à un parcours de vie, à des émotions, à une histoire personnelle. Réfléchissez à vos passions, à ce que vous adorez faire, à votre parcours de vie, et trouvez un sujet sur lequel vous avez beaucoup de choses à raconter. Vous n’avez pas besoin de tout savoir dans un domaine pour commencer. Et, au fil de vos écrits, vous atteindrez la « ligne éditoriale » qui vous ressemble.

Mercredi prochain, nous aborderons les 2 autres peurs :
– « Je n’aurai pas le temps de l’alimenter »
– « Je veux qu’il soit parfait »

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écriture (5/5) – CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 4 : RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !. Voici aujourd’hui le point 5.

S’il est évident que l’on écrit pour se faire lire, il faut parfois taire la petite voix qui ne jure que par le jugement du futur lecteur. Car, à trop penser au lecteur, on freine l’envolée de notre plume.

5. Cessez de penser au lecteur

Mon style est-il correct ? Cette scène pourrait-elle être choquante pour le lecteur ? N’ai-je pas mis trop de détails ? Est-ce que le lecteur va s’identifier à mon personnage principal ?

Être obnubilé par ce que va penser le lecteur va vous inhiber, et ralentir votre progression. Prenez le parti, durant quelques pages, d’écrire sans filtres. Libérez votre plume ! Qu’écririez-vous si vous étiez sûr de ne pas être lu ?

« Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. » (Georges Perec)

Relisez les 5 articles :
1. DÉFINIR UN OBJECTIF pour rester motivé !
2. SE FIXER UN CALENDRIER pour rester motivé !
3. RELIRE pour rester motivé !
4. RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !
5. CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR ! (article de la présente page, ci-dessus)

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écriture (4/5) – RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 3 : RELIRE pour rester motivé ! Voici aujourd’hui le point 4.

Vous vous êtes donné un objectif, vous vous êtes fixé un calendrier, vous avez relu ce que vous avez déjà écrit mais vous avez du mal à poursuivre votre élan. Il est temps de réfléchir à la forme que prendra votre récit une fois terminé.

4. Réfléchissez à la forme

A force de noircir le papier, vous êtes démotivé. Et si vous preniez un peu de temps pour réfléchir à la forme : à la couverture de votre livre, au titre. Il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les bœufs mais de retrouver un second souffle.

Choisissez une photo, testez des polices de caractère, dessinez, flânez dans les rayons des librairies pour voir et toucher des écrits aboutis. Cela vous redonnera envie de poursuivre.

Dites-vous qu’il y a des millions de personnes, qui au même moment que vous, sont en proie aux démons de la démotivation. Dites-vous aussi qu’au moment même où vous vous posez des questions, des centaines, des milliers d’écrivains sont en train de publier leurs écrits, ou de dédicacer leurs livres.

N’oubliez pas que l’écriture est aventure de longue haleine, et qu’il faut en savourer chaque pas.

« Les choses les plus belles sont celles que souffle la folie et qu’écrit la raison. Il faut demeurer entre les deux, tout près de la folie quand on rêve, tout près de la raison quand on écrit. » (André Gide)

Mercredi prochain, nous aborderons le point 5 : CESSEZ DE PENSER AU LECTEUR !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écriture (3/5) – RELIRE pour rester motivé !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 2 : SE FIXER UN CALENDRIER pour rester motivé ! Voici aujourd’hui le point 3.

Il arrive parfois que l’inspiration se fasse rare, et que vous ayez du mal à poursuivre votre lancée. Soyez certain qu’il ne s’agit là que des caprices de votre plume. Relisez ce que vous avez déjà écrit : cela vous donnera envie de poursuivre. Pensez à vos personnages. Vous n’allez tout de même les laisser immobiles. Pensez à votre dernière scène. Elle mérite que vous lui donniez suite.

3. Relisez ce que vous avez déjà écrit

Si vous séchez, pourquoi ne pas prendre un temps pour relire ce que vous avez déjà écrit ? Il n’y a rien de mieux pour se motiver que de relire, à voix haute, votre contenu. Pour peu que vous y mettiez l’intonation, vous aurez, à l’issue de votre lecture, immédiatement envie de poursuivre votre écrit. C’est comme si vous aviez mis pause en regardant un bon film. N’avez-vous pas envie de connaître la suite ?

« La perfection dans l’écriture est d’observer toujours les divers caractères, de varier son style suivant les sujets, de s’élever ou de s’abaisser à propos, et de donner, par ce contraste, des caractères plus marqués et plus agréables. Il faut savoir sonner de la trompette, toucher la lyre, et jouer même de la flûte champêtre ». (Citation de Fénelon ; Achille et Homère, 1712)

Mercredi prochain, nous aborderons le point 4 : RÉFLÉCHIR À LA FORME pour rester motivé !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écriture (2/5) – SE FIXER UN CALENDRIER pour rester motivé !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu le point 1 : DÉFINIR UN OBJECTIF pour rester motivé ! Voici aujourd’hui le point 2.

Écrire est une aventure passionnante. Mais quand surviendra le doute, rappelez-vous pourquoi vous avez commencé à écrire (la première clé pour rester motivé est de déterminer un objectif) et fixez-vous un calendrier. Car, en vous fixant un calendrier, vous vous efforcerez de maintenir un rythme d’écriture en accord avec ce dernier.

2. Se fixer un calendrier

Pour rester motivé lorsque nous écrivons, mieux vaut tenir un calendrier.
En effet, si nous écrivons avec le cœur, mieux vaut ne pas négliger la raison. Se fixer un calendrier, des deadlines à chacune des étapes du travail d’écriture peut constituer un excellent moyen de maintenir le cap.
Si vous vous lancez dans un récit autobiographique, ou dans un roman : décortiquez votre travail en plusieurs séquences.

Par exemple :
– Le 1 mars : le plan sera construit
– le 1 avril : les fiches personnages seront rédigées
– A la mi-avril : le premier chapitre sera fini

Bien sûr, sachez faire preuve de douceur vis-à-vis de vous-même. Si vous dépassez les délais, rallongez-les en douce. Qui le saura ?

« Comment voulez-vous vivre sans écrire ? C’est tellement difficile de vivre que sans écrire, la vie n’est juste pas possible. » (Amélie Nothomb)

Mercredi prochain, nous aborderons le point 3 : RELIRE pour rester motivé !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écriture (1/5) – DÉFINIR UN OBJECTIF pour rester motivé !

Bonjour, je m’appelle Sana (www.sanasecretsofshine.wordpress.com), je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

L’écriture requiert souvent motivation et persévérance. Car, après les premières pages, surviennent le doute et la démotivation. Pour traverser ces moments de passage à vide, je vous propose 5 façons de rester motivé. La première d’entre elle est de définir un objectif.

1. Définir un objectif

Pour faire du travail d’écriture, une aventure accomplie, il faut être animé d’un objectif, d’une bonne raison d’écrire. Car, un projet d’écriture réussi implique passion et pugnacité.

Posez-vous les questions suivantes :

– Pourquoi ai-je décidé de prendre la plume ?
– Qu’est-ce qui me motive à écrire ? Par quoi suis-je animé ?
– Comment me sentirai-je lorsque le processus sera abouti ?
– Si je ne mène pas mon projet d’écriture à son terme, en quoi cela m’impactera ?
– Pourquoi est-ce si important pour moi d’accomplir ce projet ?

Vous n’aurez pas la même motivation si vous avez décidé d’écrire les mémoires de votre grand-mère souffrante, que si vous vous êtes mis en tête d’écrire un roman pour faire comme votre meilleure amie qui vient de publier le sien.

Il est donc important de sonder en soi ce qui nous pousse à prendre la plume.

« J’écris seulement si quelque chose me coule du cœur jusqu’aux mains. » (Christian Bobin)

Mercredi prochain, nous aborderons le point 2 : SE FIXER UN CALENDRIER pour rester motivé !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écrire pour être ZEN – L’écriture FAVORISE la GRATITUDE

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu comment l’écriture permet de GARDER une trace DES FAITS. Aujourd’hui, voyons comment l’écriture FAVORISE la GRATITUDE.

« Merci ». Le vrai « merci » possède de nombreux pouvoirs. Pas celui que l’on dit machinalement lorsque quelqu’un nous tient la porte, ou nous donne la salière. Le « merci » adressé à la vie est source de bien-être.

Écrire chaque soir les trois expériences positives de notre journée sur un cahier nous rend enthousiaste, et reconnaissant.

Car focaliser sur le manque engendre le manque. Et écrire nos expériences positives, chaque jour, transforme notre routine quotidienne en bonheur. On a ainsi l’occasion de revenir sur le meilleur de nos journées, et de le noter précieusement.

Choisissez un carnet que vous pourrez emporter avec vous facilement.

Comment le remplir ? Chaque jour, relevez la date et notez par exemple :
– Ce qui vous a procuré une émotion positive : de la joie, de la gratitude, de l’émerveillement
– Ce que vous avez réalisé et dont vous retirez un sentiment de satisfaction
– Ou tout bien-être que vous avez ressenti…

L’objectif est de passer, comme l’exprime le philosophe et psychologue italien Piero Ferrucci « de l’âpreté – je veux ça – à la gratitude – je suis heureux de ce que j’ai ».

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écrire pour être ZEN – L’écriture permet de GARDER une trace DES FAITS

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

Mercredi dernier, nous avons vu comment l’écriture LIBÈRE l’esprit. Aujourd’hui, voyons comment l’écriture permet de GARDER une trace DES FAITS.

Lorsque nous vivons un évènement, ou que nous ressentons une émotion, il nous est, sur le moment, difficile de faire la part des choses.

Pour garder une trace de nos expériences, ou pour simplement prendre du recul : prendre la plume facilite une certaine forme de distance avec notre réalité. En outre, le plaisir est immense de relire les passages de notre vie relatifs aux rencontres qui nous ont touchées, aux voyages qui nous ont marqués.

Écrivons. Écrivons tant que tous les mots exprimant nos sentiments et nos sensations ne sont pas épuisés.

« Écrire est une forme de thérapie. Parfois, je me demande comment ceux qui n’écrivent pas, ne composent pas, ne peignent pas, peuvent échapper à la folie, à la mélancolie, à la panique et à la peur inhérentes à la condition humaine. » Graham Green

Mercredi prochain, nous verrons comment l’écriture FAVORISE la GRATITUDE.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.

Écrire pour être ZEN – L’écriture LIBÈRE l’esprit

Bonjour, je m’appelle Sana, je suis passionnée d’écriture ainsi que de développement personnel, de bien-être, de lecture, et d’art.

52 week-ends dans l’année. Soit autant de week-ends que nous attendons chaque semaine avec impatience pour décompresser, sortir, prendre du recul, ou s’adonner à nos passions. Mais, si ces temps de calme nous sont si chers c’est aussi parce-que nous avons parfois du mal à les intégrer dans notre agenda. Un des outils pour nous reconnecter quotidiennement au bien-être est l’écriture.

Certaines personnes ont un mental omniprésent. De fait, même les activités censées apporter calme et volupté telles que la méditation peuvent leur être difficiles. Pour se libérer de ces pensées oppressantes, l’écriture peut s’avérer être d’une aide précieuse. Coucher toutes nos pensées sur le papier permet de laisser s’envoler une grande partie de notre charge mentale.

Prendre le temps de noircir un cahier avec tout ce qui nous traverse, tout ce qui nous passe par l’esprit est une excellente façon de lâcher-prise.
Que ce soit dans un journal intime, sur un blog, sous forme de poème, l’écriture est une technique efficiente pour se détendre et envisager l’avenir avec plus de sérénité.

« Il n’existe que deux règles pour écrire : avoir quelque chose à dire et la dire. » Oscar Wilde

Mercredi prochain, nous verrons comment l’écriture permet de GARDER une trace DES FAITS.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur mes prestations d’écriture (e-book, articles de blog…), remplissez le formulaire ci-dessous et je vous contacterai.